Razorback (1984)

Razorback
Votre note : Aucun(e)
6.48
Moyenne : 6.5 (25 votes)
Razorback
Réalisateur : Russell Mulcahy

Synopsis

Après la disparition de sa femme journaliste, Carl part à sa recherche dans les contrées sauvages australiennes. Il va y être confronté à l'hostilité des habitants du coin mais surtout à un sanglier géant sanguinaire...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

Critique

Considéré comme une œuvre culte, Razorback ne démérite pas pour imposer son style viscéral à travers une plongée inéluctable dans l’outback australien. La qualité du métrage tient autant à sa créature monstrueuse qu’à ses idées de mise en scène pour développer une atmosphère singulière, voire anxiogène dans ce qu’elle suggère. En dépit de quelques points formels désuets, un film qui vieillit bien.

Musique : Iva Davies
Pays : Australie
Durée : 95 min.
Sortie France : 30 Janvier 1985
Sortie US :
Budget : 5 500 000 $ AUD
Sortie DVD Français :

Comment voir le film ?

Critiques Spectateurs

  • Tuez-la... avant qu'elle ne vous tue !

    "Objet filmique inclassable entre le Jaws de Spielberg et El Topo d'Alejandro Jodorowsky avec une pincée de Duran Duran pour la musique synthétique, Razorback est une œuvre à voir et revoir qui démontre que Mulcahy était peut-être le plus doué de tous les cinéastes venus du clip des...Lire la suite

  • Oh le cochon !

    Une intro débile, en mode nanar, où le jeune Scotty se retrouve victime d'une bête féroce... Quelques années plus tard, le gros cochon rode toujours dans les parages... Une bonne ambiance et des visuels enchanteurs dans un beau paysage austral. C'est envoûtant et un peu barré dans l'...Lire la suite

  • Terrine de razorback

    Ca commence aussi simplement qu'un bon nanar ....la maison d'une famille est sur la route d'un razorback en course et ça fait CrAcK!!! wouhouuu l'histoire est lancée... Tous est clichés, du voyou punk a la blondasse journaliste jusqu'au razorback dundee....bref moi je...Lire la suite

  • De l'idées mais pas suffisament étoffées

    Agglomération presque parfaite grâce à une atmosphère environnementale vieillie, sale et désespérée. Razorback est à ce titre artistiquement réussi : un sentiment de perdition où l'évolution n'est plus. L'image granuleuse offre une flore usée et étouffante avec une lumière âcre et migraineuse. Pour...Lire la suite

  • Mais où est Obélix ???

    Il y aurait de quoi rassasier tout un village d'irrésistibles gaulois avec cet imposant paquet de bidoche ambulant, qui rôde telle une créature démoniaque dans l'outback australien ... C'est en délirant avec des potes à propos des films d'horreur, et des nanars en particulier, que m'est venu l'idée...Lire la suite

Recherches de film

Vous recherchez un film ? N'hésitez pas à l'indiquer sur le forum. Et n'hésitez pas à aider les autres internautes !