Liste des Critiques pour Monsters at Work

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

La Nuit des morts vivants 3D
Les remakes sont une manne providentielle pour les producteurs. Le scénario est déjà écrit et le succès de l'oeuvre originale les rassure quant à un potentiel investissement. Pourtant, il est un cas un peu particulier : La nuit des morts-vivants . Je ne vous ferai pas l'affront de présenter l'½uvre culte de Romero, ni même de décrire son influence pour le cinéma de genre. Mais...
Hôtel Transylvanie
Pour les 118 ans de sa fille, le comte Dracula réunit ses amis à son château pour une grande fête. Tout semble se dérouler comme prévu jusqu'à l'irruption d'un globe-trotter un peu perdu. La venue de cet importun risque de compliquer la situation... Après des productions assez plaisantes (Les rois de la glisse, Tempête de boulettes géantes...), mais loin de faire l'unanimité, les...
Zombillenium
Occupés par une majorité de productions américaines, les films d’animation qui sortent sur grand écran aiment de temps à autre rendre un hommage au cinéma de genre. Ainsi, on concilie deux publics où les histoires sont parsemées de références en pagaille. Monstres contre Aliens, Monster House, L’étrange pouvoir de Norman ou encore Hôtel Transylvanie ... Autant d’exemples...
L'Anthropophage
Attention, cette chronique contient des spoilers. Durant l'été, de riches étudiants font le tour des îles grecques et acceptent l'invitation d'une jeune photographe à séjourner quelques jours sur une île privée. Mais la totalité de la population semble avoir mystérieusement disparu. Directeur de photographie assez réputé en Italie, Joe d'Amato se lance dans la mise en scène de films d'aventures...
Sand Sharks
Depuis le début de la décennie 2010, on dénote une certaine propension à fournir des bestioles aussi moches qu’aberrantes dans le domaine du film de requins-tueurs. Plus rares, pour ne pas dire inespérées, sont les occurrences à faire montre d’un côté respectueux du genre, à défaut d’en exploiter les qualités. Dans cette logique, on peut même regretter les sombres petits...