Roman Polanski

Biographie

Né(e) le 18 Août 1933 à Paris, le jeune Raymond Polanski retourne 2 ans plus tard dans la Pologne de ses parents. D'une famille juive, il est parqué dans le ghetto de Cracovie et séparé de ses parents. A la fin de la guerre, il ne retrouvera que son père, sa mère et de nombreux membres de sa famille ayant péris dans les camps de la mort...

Etudiant le cinéma dans une école de Cracovie, dans les années 50, le jeune Roman réalise de nombreux courts-métrage avant de réaliser son premier film en 1962 avec le soutien financier de l'Etat: Le couteau dans l'eau. Huis clos se passant sur un bateau, le film raconte l'affrontement de deux hommes de classes sociales différentes pour la conquête de la femme de l'un d'entre eux. Le film se fait remarquer et est même nommé pour l'oscar du meilleur film étranger. Polanski obtient alors son passeport artistique pour l'ouest.

Par la suite, Polanksi s'installe en France puis à Londres où il réalisera Répulsion (1965) avec Catherine Deneuve. Formidable illustration de la schyzophrénie à l'écran, le film bien que très underground est parfois comparé à Psychose bien que très différent dans le fond et les intentions.

L'année suivante, il réalise Cul-de-sac avec Donald Pleasence. Considéré comme un de ses plus grand film (à raison), le film raconte les déboires de malfrats se réfugiant dans une maison isolée. Succès critique à la clé qui impose Polanski comme un véritable auteur dont l'aisance technique et le ton décalé et humoristique du film en fait une oeuvre quasi culte.

Par la suite, Polanski se confronte au genre fantastique. Tout d'abord en 1967 avec Le bal des vampires, comédie parodique des films de vampires de la hammer particulièrement réussie. Reprenant les codes du genre, le cinéaste parvient à les détourner tout en rendant un vibrant hommage et à imposer son film comme une pièce maîtresse du fantastique.

Chose qu'il renouvellera dans un autre style en 1968 avec la réalisation de son chef d'oeuvre Rosemary's Baby, acclamé par le public et les critiques du monde entier. Jouant sur un fantastique inquiétant qui laisse planer le doute sur le sens même de l'histoire (folie ou manifestation diabolique ?), le film constitue encore aujourd'hui une perle de l'épouvante sublimée par une Mia Farrow fabuleuse.
Cependant, c'est en plein succès que Polanski va connaitre l'un des drames de sa vie. En effet, son épouse, l'actrice Sharon Tate (enceinte de 8 mois) va être assassiné par Charles Manson et sa bande. Le cinéaste terriblement touché par ce drame, et attaqué par une presse puritaine qui l'accuse de mener une vie dissolue qui a conduit à ces évènements se décide à quitter les USA une première fois.

En 1971, il se tourne donc vers l'europe...et le magasine "Playboy" désireuse de produire une version du classique de Shakespeare: Macbeth. Bien qu'excellent, le film ne connait qu'un succès mitigé. La faute probablement à une trop grande violence graphique et aux morbides évènements que la presse ne cesse de rappeler.

En 1972, Polanski part vivre un temps en Italie où il tourne le méconnu et étrange Quoi?, version seventies et érotique de Alice aux pays des merveilles. Malgré la présence de Mastroiani, le film est l'un des moins réussi de son auteur. Une oeuvre mineure et burelesque cependant à découvrir pour saisir l'étendue de la palette du cinéaste.

1974 marque son grand retour aux Etats-Unis où il réalise l'un des chef d'oeuvre du polar noir: Chinatown avec Jack Nicholson. Succès commercial, nominations aux oscars, la carrière de Polanski semble relancée comme jamais. Le film reprend avec un bonheur rare les codes du film noir. Nicholson est fantastique dans son rôle de détective privé fouineur et la sublime Faye Dunaway dans celui d'une femme fatale typiquement Hollywoodienne est inoubliable. Encore une fois, Piolanski aborde un genre nouveau et réalise un classique quasi immédiat.
Cependant, une nouvelle affaire va bientôt créer une immense polémique: accusé de viol sur une mineure, Polanski est emprisonné. Il profitera de sa libération sous caution pour quitter le pays où il est encore interdit de territoire, pour s'installer en France.

Peu de temps après son arrivée, nouveau chef d'oeuvre aux frontières du fantastique avec le très noir et désespéré Le locataire dans lequel il joue lui-même le rôle titre. Succès d'estime mais futur ovni cinématographique culte, Le locataire tourné à Paris avec de nombreux acteurs Français et Polanski lui-même dans le rôle titre réalise un véritable chef-d'oeuvre qui clôt à merveille sa "trilogie des appartements" entamée avec Répulsion et Rosemary's baby.

1979 marquera l'année de la reconnaissance avec l'adaptation d'un roman Tess, drame classique et grande épopée en costume, le film fait découvrir une jeune actrice débutante: Natasha Kinski, et récolte une floppée de césars et de prix. Drame historique de haute volée, le film n'échappe cependant pas à certaines longueurs.

Par la suite, las de devoir se battre pour trouver des financements, Polanski se consacrera au théatre en adaptant notamment "Amadeus" à Londres et en jouant le rôle titre.

Polanski effectuera son retour à grand renfort publicitaire pour un film d'aventure grand public: Pirates. Mais le ton personnel du film ne lui permettra pas de rencontrer le succès espéré, malgré la promotion énorme lors du festival de Cannes et la présence du Gallion dans le port pour plusieurs années.

L'année suivante, il se dirige vers le thriller: Frantic, racontant les mésaventures d'un touriste Américain (campé par Harrison Ford) dont la femme se fait enlever lors d'un séjour à Paris. Un échange de valises à l'aéroport semblant être à l'origine de l'enlèvement, le Docteur Walker se met alors en chasse de ses ravisseurs dans un Paris qui lui est étranger et dont il ignore tout... Le film rencontre un succès d'estime et un bon accueil en France mais accuse aujourd'hui une ambiance et un visuel un peu trop eighties malgré une vision de Paris peu habituelle au cinéma.

Par la suite, le cinéaste revient en 1991 et dérange avec le très spécial Lunes de fiel montrant les délires masochistes d'un couple qui essaye d'en entrainer un autre dans sa débauche. Un film psychologique à l'érotisme trouble mettant en scène Peter Coyote, Hugh Grant, Emmanuelle Segnier et Kristin Scott Thomas.

3 ans plus tard, nouveau succès critique mais échec public pour le très bon La jeune fille et la mort avec Sigourney Weaver et Ben Kingsley. Le film mettant aux prises une ancienne prisonnière politique sud-américaine avec celui qu'elle croit être l'un de ses tortionnaire. Une interprétation irréprochable pour un huis-clos réellement captivant et émouvant qui rappelle par bien des aspects Cul-de-sac. Avec très peu de choses, Polanski réussit à dire beaucoup...

1999 marquait le retour de Polanski au genre fantastique. Beaucoup s'attendait à un film à la qualité proche de Rosemary's baby puisque traitant de satanisme. Mais la déception sera grande et La neuvième porte ne fera pas oublier son illustre prédécesseur malgré quelques idées intéressantes. Johnny Depp en enquêteur est réellement intéressant mais l'histoire se perd en cours dans plusieurs impasses scénaristiques. Dommage.

Enfin, en 2002 nouveau chef d'oeuvre avec le très personnel Le pianiste qui aborde le thème de l'holocauste et du ghetto de Varsovie à travers le destin d'un musicien campé par l'excellent Adrien Brody. Succès public et critique, le film remporte l'historique triplé : césar du meilleur film, oscar du meilleur film étranger et Palme d'or à Cannes...

Après ce triomphe mondial, Polanski s'attelle à une nouvelle version d'Oliver Twist dont la sortie est prévue fin 2005.

KEVIN

 

FILMS BUDGET BOX OFFICE US ENTREES
FRANCE
Le couteau dans l'eau NC NC NC
Repulsion 150 000 $ NC 520 361
Cul-de-sac 200 000 $ NC 312 099
Le bal des vampires 2 000 000 $ NC 3 411 078
Rosemary's baby 3 800 000 $ 30 000 000 $ 1 320 288
Macbeth 3 300 000 $ NC 164 729
Quoi ? 1 200 000 $ NC 395 040
Chinatown NC 23 100 000 $ 1 822 631
Le locataire NC NC 534 637
Tess 7 200 000 $ 20 093 330 $ 1 912 948
Pirates 40 000 000 $ 1 641 825 $ 1 939 238
Frantic NC 17 637 950 $ 1 293 721
Lunes de fiel NC 1 862 805 $ 764 956
La jeune fille et la mort NC 2 104 000 $ 406 857
La neuvième porte 38 000 000 $ 18 853 746 $ 1 392 276
Le pianiste 35 000 000 $ 32 512 322 $ 1 740 916

Filmographie

Année Titre Note
Carnage
2011
Carnage 6.0
The Ghostwriter
2010
The Ghostwriter 7.9
Oliver Twist
2005
Oliver Twist 7.7
Le Pianiste
2002
Le Pianiste 8.5
La Neuvième Porte
1999
La Neuvième Porte 7.4
Le Bal des Vampires : Le Musical
1997
Le Bal des Vampires : Le Musical -
La Jeune fille et la mort
1995
La Jeune fille et la mort 8.3
Lunes de fiel
1992
Lunes de fiel 8.0
Frantic
1987
Frantic 8.0
Pirates
1986
Pirates 9.0
Le Locataire
1976
Le Locataire 8.9
Chinatown
1974
Chinatown 8.4
Macbeth
1971
Macbeth -
Rosemary\'s Baby
1968
Rosemary's Baby 8.5
Le Bal des vampires
1967
Le Bal des vampires 8.7
Repulsion
1965
Repulsion 8.2
Cul-de-sac
1965
Cul-de-sac -
Le Couteau dans l'eau
1962
Le Couteau dans l'eau 6.0
Année Titre Note
Rush Hour 3
2007
Rush Hour 3 5.6
Le Locataire
1976
Le Locataire 8.9
Chinatown
1974
Chinatown 8.4
Le Bal des vampires
1967
Le Bal des vampires 8.7
Année Titre Note
Carnage
2011
Carnage 6.0
The Ghostwriter
2010
The Ghostwriter 7.9
La Neuvième Porte
1999
La Neuvième Porte 7.4
Frantic
1987
Frantic 8.0
Pirates
1986
Pirates 9.0
Le Locataire
1976
Le Locataire 8.9
Macbeth
1971
Macbeth -
Rosemary\'s Baby
1968
Rosemary's Baby 8.5
Le Bal des vampires
1967
Le Bal des vampires 8.7
Repulsion
1965
Repulsion 8.2
Cul-de-sac
1965
Cul-de-sac -
Le Couteau dans l'eau
1962
Le Couteau dans l'eau 6.0