Voir la fiche complète du film : Aliens vs. Predator : Requiem (Colin Strause, Greg Strause - 2007)

Aliens vs. Predator : Requiem

Les Frères Strause réussissent l'impensable : faire pire que Paul Anderson ! Ce Requiem est décevant et achève presque l'enterrement de la franchise AVP...
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Aliens vs. Predator : Requiem
3
Invisibilité Extra-Terrestre

Après la vision du film des Frères Strause, difficile de ne pas rehausser un peu le niveau déjà pas très élevé du film de Paul Anderson, spectacle divertissant (et encore…) mais qui n’exploitait pas particulièrement les possibilités que lui offraient les deux franchises de la 20th Century Fox, Alien et Predator. Et ce n’est pas avec ce Requiem que la donne va donc changer. En effet, même avec la meilleure volonté du monde, il est difficile de ne pas jeter un œil régulièrement sur sa montre tant le film est ennuyeux, prévisible et ma foutu…

Encore une fois, le parti pris est presque évident puisque l’histoire nous invite à suivre un Predator confronté à une horde d’Aliens engendrés par le monstre que nous avions pu entrevoir à la fin du film de Paul Anderson (un Predalien ou un Alienator, au choix). Les meilleurs scènes du film sont d’ailleurs très souvent squattées par le Predator qui se révèle être un sacré Mac Gyver puisqu’il bricole sans arrêt (des flingues, de l’électronique sur son casque, des machins pour se soigner…). Et pour meubler entre les bastons d’Aliens et de Predator, on nous flanque des acteurs fades et insipides (le casting est mauvais, point barre) qui débitent des dialogues dignes d’un épisode de Dallas. D’ailleurs, il est assez rigolo et pas si étonnant de constater que les photos promo sortit à l’époque mettaient en avant l’hybride predator-alien plutôt que les protagonistes humains…

Bon, il ne nous reste pas grand chose à nous mettre sous la dent avec tout ça ! Ah si, des SFX pas trop mauvais dans l’ensemble… Rien de très impressionnant cependant. Quelques headshots bien gore à signaler, quelques accouchements douloureux pour des femmes enceintes (au passage, signalons que la plupart des scènes dans l’hôpital sont aussi débiles qu’incongrues).

Le film n’est pas aussi divertissant que son prédecesseur et la franchise AlienS vs Predator ferait bien de repartir dans une autre direction si elle ne veut pas rejoindre les rayons des direct-to-video et les bacs à solde des grandes surfaces.

Autres critiques

Lucifer
Qu’il s’agisse de séries ou de films, lorsqu’on parle du diable, on a tendance à le dépeindre sous une forme bestiale et maléfique. On le serait à moins dans les cas de possessions, d’endroits hantés ou de confrontations directs avec le malin. Il est certaines œuvres où sa présence est plus suggestive et ambivalente dans son rapport au mal. Représenté comme un séducteur...
La Prophétie de l'Horloge
Lorsqu’on pense aux films familiaux de fin d’année, pour Noël ou Halloween, l’on songe à des productions calibrées pour le grand public. L’ajout d’éléments de fantasy ou fantastique suggère des adaptations littéraires plutôt qu’à des créations originales pour le 7 e art. En marge des ouvrages de J.K. Rowling ou les films-live de chez Disney reprenant leurs plus...
His Name was Jason: Les 30 Ans de Vendredi 13
La saga des Vendredi 13 est un peu particulière puisque Jason, le tueur qui a fait sa renommée, n'apparaît pas dans le premier épisode (en tout cas pas de la manière dont tout le monde le voit aujourd'hui), ce qui ne manque pas de désarçonner les personnes qui s'attaquent seulement aujourd'hui aux aventures du "Gros". Mais il faut savoir qu'il y a 30 ans, quand...
Abominable
Qu’on le nomme sasquatch ou bigfoot, le mythe de ce primate géant au cœur des forêts de l’Amérique du Nord s’est démocratisé au XXe siècle, notamment avec l’émergence de la cryptozoologie. De canulars en témoignages troublants, la légende possède des variantes sur la plupart des continents. Ancrée dans la culture populaire, l’histoire est une manne providentielle...
Conjuring : les Dossiers Warren
On ne présente plus James Wan, grand talent du cinéma de genre révélé dans les années 2000 par la plus célèbre saga du torture-porn, Saw . Fort heureusement pour lui, il s'en détourne assez rapidement pour se tourner vers des films plus intimistes, mais non dénués d'ambitions. Après Insidious en 2010 qui avait partagé la communauté (il en ressortait tout de même un métrage à l'...