Voir la fiche complète du film : Aliens vs. Predator : Requiem (Colin Strause, Greg Strause - 2007)

Aliens vs. Predator : Requiem

Les Frères Strause réussissent l'impensable : faire pire que Paul Anderson ! Ce Requiem est décevant et achève presque l'enterrement de la franchise AVP...
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Aliens vs. Predator : Requiem
3
Invisibilité Extra-Terrestre

Après la vision du film des Frères Strause, difficile de ne pas rehausser un peu le niveau déjà pas très élevé du film de Paul Anderson, spectacle divertissant (et encore…) mais qui n’exploitait pas particulièrement les possibilités que lui offraient les deux franchises de la 20th Century Fox, Alien et Predator. Et ce n’est pas avec ce Requiem que la donne va donc changer. En effet, même avec la meilleure volonté du monde, il est difficile de ne pas jeter un œil régulièrement sur sa montre tant le film est ennuyeux, prévisible et ma foutu…

Encore une fois, le parti pris est presque évident puisque l’histoire nous invite à suivre un Predator confronté à une horde d’Aliens engendrés par le monstre que nous avions pu entrevoir à la fin du film de Paul Anderson (un Predalien ou un Alienator, au choix). Les meilleurs scènes du film sont d’ailleurs très souvent squattées par le Predator qui se révèle être un sacré Mac Gyver puisqu’il bricole sans arrêt (des flingues, de l’électronique sur son casque, des machins pour se soigner…). Et pour meubler entre les bastons d’Aliens et de Predator, on nous flanque des acteurs fades et insipides (le casting est mauvais, point barre) qui débitent des dialogues dignes d’un épisode de Dallas. D’ailleurs, il est assez rigolo et pas si étonnant de constater que les photos promo sortit à l’époque mettaient en avant l’hybride predator-alien plutôt que les protagonistes humains…

Bon, il ne nous reste pas grand chose à nous mettre sous la dent avec tout ça ! Ah si, des SFX pas trop mauvais dans l’ensemble… Rien de très impressionnant cependant. Quelques headshots bien gore à signaler, quelques accouchements douloureux pour des femmes enceintes (au passage, signalons que la plupart des scènes dans l’hôpital sont aussi débiles qu’incongrues).

Le film n’est pas aussi divertissant que son prédecesseur et la franchise AlienS vs Predator ferait bien de repartir dans une autre direction si elle ne veut pas rejoindre les rayons des direct-to-video et les bacs à solde des grandes surfaces.

Autres critiques

Puppet Master
Les poupées, au même titre que les requins, les serpents, les fantômes et les psychopathes, font partie du folklore et du paysage cinématographique d'horreur. Sont-elles l'objet d'un fantasme inavoué ? Je ne saurai répondre à cette question. Cependant, elle représente un danger potentiel, car malgré leur faiblesse, elles sont petites et peuvent en silence se faufiler partout. On se...
Créature
Il n'est pas difficile de mesurer l'impact incroyable qu'à eu Les Dents de la Mer de Spielberg sur le cinéma de genre. Il suffit de regarder toutes les suites de piètre qualité et les films s'en inspirant largement comme La Mort au Large , Peur Bleue et consorts. Mais ce n'est pas le seul film à avoir eu cette force. En effet, on peut aussi compter parmi les grands films qui...
La Mutante des Mers
La Mutante des Mers se présente comme le remake d'un film de monstre de 1956 : The She-Creature d' Edward L. Cahn . N'ayant pas vu cet antique témoin d'un cinéma populaire à base de Craignos Monsters en latex, c'est donc vierge de tout apriori que j'ai entamé le visionnage du film de Sebastian Gutierrez . Et puisque j'en suis aux confidences, sachez que j'ai...
Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone
Série japonaise culte, Neon Genesis Evangelion est quasiment un passage obligé pour tous les fans de Mécha ou d'animation nippone. Il faut dire que la réalisation excellente ainsi qu'un scénario en béton (malgré une fin plutôt bâclée) avaient mis tout le monde d'accord et généré un enthousiasme rarement vu, entraînant dans son sillage une horde de fans. Bref, Evangelion avait été un gros succès...
The Hunger Games
Adaptation du roman éponyme qui a fait la renommée de son auteur, Hunger games est aujourd'hui porté sur pellicule. À l'instar de grandes sagas pour adolescents (Harry Potter, Twilight...), cet univers connaîtra plusieurs suites au cours des années à venir. Pour l'instant, nous sommes en présence du premier volet qui résume le premier tome de la trilogie. Avant de voir ce qu'il en...