Voir la fiche complète du film : Arabesque (Anthony Pullen Shaw, Walter Grauman, Vincent McEveety - 1984)

Arabesque

Les enquêtes de la romancière à succès Jessica Fletcher, dans sa petite ville de Cabot Cove, dans le Maine. Même si peu de bonus sont visibles, cette édition reste à ce jour le meilleur support à disposition pour apprécier les enquêtes de Jessica Fletcher à leur juste valeur.
Publié le 9 Juin 2018 par GORE MANIACVoir la fiche de Arabesque
7

Les enquêtes de la romancière à succès Jessica Fletcher, dans sa petite ville de Cabot Cove, dans le Maine, et à travers le monde entier, au gré de ses voyages professionnels.

Auteurs de l'excellentissime Columbo, Richard Levinson et William Link souhaitent rapidement offrir une alternative féminine au célèbre lieutenant. Après l'échec de Madame Columbo, en 1980, le duo revient à la charge quatre ans plus tard, avec Arabesque.

1

Cette fois-ci, plutôt qu'un spécialiste du crime, les créateurs imaginent une romancière passionnée par les énigmes, à titre amateur uniquement. Ils souhaitent également casser l'image du héros de polar traditionnel, en proposant une héroïne veuve, d'apparence tranquille. Ancrée dans une petite ville très éloignée des sombres cités meurtrières que représentent Los Angeles et New-York, J.B. Fletcher possède un charme so british qui la rapproche inexorablement d'une certaine Miss Marple. Il semble donc tout naturel que le rôle principal soit interprété par l'actrice anglaise Angela Lansbury qui, en 1980, jouait la célèbre détective d'Agatha Christie dans le Miroir se Brisa.

S'apprêtant à fêter ses 65 printemps au début de la série, Angela Lansbury est clairement l'atout majeur d'Arabesque. Semblant souvent n'être qu'une spectatrice des enquêtes et des drames se jouant devant elle, Jessica Fletcher parvient toujours à dénouer les fils de ces mystères. Au départ orienté vers un public plus féminin, Arabesque parvient néanmoins à fidéliser un large panel, la série finissant par s'étaler sur douze saisons.

Tout au long des 264 épisodes, elle saura s'entourer d'amis fidèles, qui donnent aussi tout leur sel à cette fiction policière phare des années 80 et 90. Du neveu Grady aux shérifs Amos et Metzger, en passant par le Dr Hazlitt, Jessica est encadré par un casting masculin censé donné le change dans les séquences plus musclées, il est vrai assez rares. Le point fort de la série, outre un changement perpétuel de lieu et de personnages permettant de multiples variations et exercices de style, reste la résolution des meurtres. Ici, les suspects sont nombreux et l'on se perd souvent en conjectures jusqu'à la révélation finale. De sorte que les amoureux de polar s'ennuient rarement devant Arabesque, ce qui explique sans doute son succès sur le long terme.

1

Depuis la fin du mois de février de cette année, l'éditeur Elephant Films nous propose de redécouvrir l'intégralité de cette série restaurée en Blu-Ray. Sortie fin juillet, la saison 3, composée de 22 épisodes, fait partie des meilleures périodes de la série. Riche en guests-stars de qualité (Leslie Nielsen, Courteney Cox, Doug McClure, Ed Lauter), cette saison propose également un crossover avec une autre série culte, Magnum. On y voit ainsi Tom Selleck et Angela Lansbury former un couple fort atypique dans un épisode débuté dans la saison 7 de Magnum (également édité en Blu-Ray en ce moment chez le même éditeur).

Proposant un épisode basé sur une légende fantastique (celle du cavalier sans tête), cette troisième saison intègre également le premier double épisode de la série (dans le milieu du cirque). Même si peu de bonus sont visibles (hormis des bandes-annonces d'autres séries policières), cette édition reste à ce jour le meilleur support à disposition pour apprécier les enquêtes de Jessica Fletcher à leur juste valeur. Rien à voir avec les rediffusions récentes du programme à la télévision française, galvaudé par une image indigne d'une série qui, à défaut d'être la plus rythmée ou la plus originale des créations policières de ces 35 dernières années, n'en demeure pas moins très divertissante.

A propos de l'auteur : GORE MANIAC
Portrait de GORE MANIAC

J'essaie de partager ma passion pour un cinéma méconnu, mais qui mérite incontestablement qu'on s'y arrête !

Autres critiques

La Secte des Morts Vivants
**Attention, cette critique contient quelques spoilers.** A la fin des années 70, dans un petit village grec, le Père Roche s'inquiète de la disparition mystérieuse de trois étudiants en archéologie. Il fait appel à l'un de ses anciens protégés, devenu détective privé aux Etats-Unis, pour l'aider à les retrouver. En 1976, la Hammer n'est plus que l'ombre d'elle même et l...
L'asile
Les films à sketches permettent généralement de faire vivre de petites histoires qui ne nécessitent pas de s’étendre outre mesure. À la manière de courts-métrages, elles doivent se montrer brèves et rentrer dans le vif du sujet sans perdre de temps. Une thématique spécifique, une durée à respecter pour chaque segment, sans compter un fil commun qui relie l’ensemble de façon crédible...
Primeval
De nos jours, au Burundi, dans un pays ravagé par la guerre civile, une petite équipe de journalistes américains monte une expédition pour capturer le célèbre Gustave, crocodile de près de neuf mètres de long, responsable de la mort de nombreux habitants. Adapté d'une histoire vraie, Primeval se présente comme un film de terreur animalier. Toutefois, il ne déroge pas aux codes du film d'aventures...
Yétis : Terreur en montagne
S’attaquer au mythe du yéti, c’est un peu comme entreprendre l’ascension d’une montagne, du moins avec la volonté de proposer un métrage de qualité. Mais la cryptozoologie est aussi malmenée que la zoologie «classique». Ces créatures mythiques sont remisées au stade de monstres bouffeurs de chairs humaines décérébrées. Yéti et La fureur du yéti sont des...
Insidious
Depuis le premier Saw et le choc qu'il a constitué (aussi bien pour les spectateurs que pour le cinéma d'horreur en général), James Wan fait partie des réalisateurs talentueux à suivre. Le hard-boiled Death Sentence et le très sympathique Dead Silence sont également là pour le rappeler. Du coup, en apprenant que l'australien allait s'attaquer au thème de la maison hantée, on ne...