Voir la fiche complète du film : Cérémonie Mortelle (Howard Avedis - 1983)
[[

Cérémonie Mortelle

Une bombe, certes un peu petite de par son manque de budget, mais qui fait son effet malgré tout.
Publié le 29 Novembre 2022 par Punisher84Voir la fiche de Cérémonie Mortelle
8
Rêve et Cauchemar

"Ho non ! Encore un slasher !", ai-je pensé en découvrant l'affiche de Cérémonie Mortelle. Bien mal m’en a pris de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, car Cérémonie Mortelle, c’est de la bombe ! Certes, un peu petite de par son manque de budget – parfois flagrant – mais qui fait son effet malgré tout.

L'histoire s'articule sur des meurtres mystérieux qui tournent autour d’un funérarium... Ecrire d’avantage serait criminelle, car le scénario ne casse pas des briques. Par contre son développement inhabituel, lui, défonce les murs.

Généralement dans le slasher, il y a un tueur masqué qui tranche, coupe et défonce. Celui qui nous intéresse ôte des vies mais en mode « Mozart ». Ses méfaits prennent encore plus d’ampleur quand nous découvrons de quel personnage il s’agit. Ne partez pas ! C’est justement ce qui fait la force du film. C’est à ce moment que l’histoire se renforce et que les protagonistes, jusque là secondaires, prennent leur place. Un parti pris qui à renforcé mon empathie pour le tueur, mais ce je retiens c’est que Mortuary a voulu sortir des sentiers battus. Nous ne sommes qu’en 1982 !

A certains moments, j’ai ressentis quelques odeurs… italiennes. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un giallo déguisé mais certains passages, malgré leurs manque de budget, je le répète, m’ont curieusement fait pensé à certains vieux giallis (voyez le déguisement, c’est Scream avant l’heure).

Je parlais du manque de budget en début d’article. J’aime à le citer quand il est présent car s’il peut être un frein plus ou moins important dans la plupart des cas, il est parfois un élément qui peut être un tremplin. Dans le sens où il force à se creuser la tête pour trouver des solutions. C’est clairement ce que fît le réalisateur Howard Avedis ! A défaut de pouvoir bouger sa caméra au maximum, il se sert des « restrictions » pour accentuer le suspense. Que pouvait-il faire d’autre avec tous ses décors… minimalistes ? Je vous renvoi à la très bonne explication - présente sur le combo dvd/blu-ray du film - du réalisateur, scénariste et monteur Gilles Penso.

Au niveau de l’interprétation, Mary Beth McDonough et David Wallace ne s'en sortent pas mal du tout. Les deux comédiens dégagent une belle complicité. À leurs côtés, on retrouve Lynda Day George et Christopher George, couple à la ville et souvent à l’écran. À cette belle petite brochette, n'oublions pas d'ajouter la participation du regretté Bill Paxton, forcément génial de par son interprétation outrée.

Si je dois garder le meilleur pour la fin, je me dois de parler de Rimini Editions. Ce que j’aime chez eux, c’est leur simplicité. Elle me va droit au cœur. Car ils sortent des petites pépites oubliées (le 21e titre de la collection Angoisse de l’éditeur !!!) dans de classieux et vintage packaging, mais aussi parce que leur contenu force l’admiration. Pour Cérémonie Mortelle, vous aurez droit à droit à un master haute définition, un boîtier qui se présente tout naturellement sous la forme d’un Digipack à trois volets, ainsi que l'habituel livrerédigé par Marc Toullec qui dresse cette fois un panorama des 17 slashers sortis sur les écrans américains en 1983. Indispensable !

Autres critiques

Blood Glacier
Hormis le slasher Trois jours à vivre et de modestes exceptions, le cinéma autrichien n’est guère prolifique en matière de films d’horreur. Très discret sur la scène internationale, ce type d’initiative ne dépasse guère le tour des festivals ; au mieux, une sortie en DTV. Après s’être attelé aux zombies avec Rammbock , Marvin Kren se penche sur le survival animalier en...
Mutant
On ne remerciera jamais assez Rimini Editions de nous faire découvrir, année après année, des pépites oubliées du cinéma de genre à travers de sublimes coffrets qui leur rendent à chaque fois justice. Pour les amateurs de cinéma « autre » que nous sommes, c’est toujours du petit lait, et cela même si les films proposés ne sont pas forcément des chefs-d’œuvre intemporels...
Terreur dans l'Arctique
Quand on s’attaque au survival animalier, on peut choisir de créer sa propre bestiole, de reprendre un animal existant ou une espèce disparue. Parfois, l’amalgame de ces éléments donne lieu à quelques aberrations tant biologiques que cinématographiques. Aussi, le fait de se cantonner à une ligne directrice plutôt claire relève déjà de l’exploit. Cela sans compter les multiples...
La Mort en Ligne 2
**Attention, cette critique contient quelques spoilers.** Un an après une mystérieuse série de massacres perpétrés dans un collège au Japon, le pays est de nouveau le théâtre d'obscurs appels téléphoniques meurtriers. Adaptée du roman de Yasushi Akimoto, La Mort en Ligne sortait en 2003 sous la férule de Takashi Miike. Même s'il était difficile pour le génial réalisateur de Gozu d'imprégner de...
A Christmas horror story
Quand Noël approche, les rues s’illuminent, les chaumières se remplissent de cadeaux plus ou moins utiles et quelques métrages tendent à raviver l’esprit de Noël par le biais d’histoires niaises et/ou larmoyantes. Enfin presque, puisque le genre horrifique ne déroge pas à la règle et nous offre son lot d’atrocités qui se déroulent pendant les fêtes de fin d’année. Dans cette veine, la dernière...
Cérémonie Mortelle
Réalisateur:
Durée:
91 min.
7.57143
Moyenne : 7.6 (7 votes)

Cérémonie Mortelle (1983) Bande Annonce [VOST-HD]

Thématiques