Voir la fiche complète du film : Il varco (Federico Ferrone, Michele Manzolini - 2019)
[[

Il varco

Le point de vue choisi par les réalisateurs pourra rebuter certains spectateurs, mais l'expérience est à tenter
Publié le 29 Avril 2022 par GeoffreyVoir la fiche de Il varco
5

La guerre et ses horreurs est certainement l’un des thèmes les plus usités au cinéma depuis sa création. On ne compte plus les œuvres à s’y être intéressées de façon plus ou moins originales, du simple film de guerre propagandiste au chef-d’œuvre réflexif quant à la condition humaine, sans oublier, bien sûr, la tonne de documentaires. A ceux-ci, il conviendra dès lors d’ajouter cet IL VARCO réalisé par les Italiens Federico Ferrone et Michele Manzolini sur base de documents d’archives.

Le film s’ouvre sur un carton présentant le contexte historique : nous sommes en plein été 1941, l’Allemagne nazie envahit Union soviétique et l’Italie se prépare à envoyer ses premiers soldats sur le front ukrainien. S’ensuivent quelques images d’archives auxquelles vient enfin se superposer la voix du narrateur. Et c’est là que le dispositif va poser un dilemme au spectateur : embarquer à bord ou rester sur le bas-côté. Car la voix (celle de l’écrivain et musicien Emidio Clementi) va accompagner tout le film afin de lier les images et de proposer une narration comme si les images étaient celles vues par un soldat envoyé au front. C’est donc une histoire tout à fait fantasmée (la vie, les rêves et les désillusions d’un jeune soldat fasciste) à laquelle nous allons assister par le biais d’images réelles.

Et il faut admettre que le matériel d’archives recueilli par les deux réalisateurs est incroyable. S’il ne fallait retenir qu’une chose d’IL VARCO, ce serait ça. Que ce soit la scène de danse lors de la Nuit de Sant'Elia située dans un village de Borșa en Transylvanie, où l’armée s’arrête un jour avant de repartir pour le front, de simples moments de vie ou encore la scène des chants de chorale entonnés par les prisonniers de l’Armée rouge, tout témoigne à merveille de la réalité de l’époque, ainsi que de son atmosphère mortifère.

Là où le bât blesse, c’est dans le point de vue choisi par les réalisateurs, celui, inventé, d’un jeune soldat fascite, donc. Comme écrit plus haut, le dispositif pourra rebuter certains spectateurs, dont j’ai malheureusement fait partie. À mon grand regret, je ne suis jamais entré dans le film, me contentant de regarder défiler les images en ayant le sentiment de passer à côté de l’expérience. Une expérience que je vous encourage toutefois à tenter via le joli DVD édité par Blaq Out (un DVD qui a en outre le bon goût de proposer, en bonus, un autre film de Federico Ferrone et Michele Manzolini, Le Train pour Moscou).

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

The Prodigies
Dans un avenir incertain, Jimbo, un talentueux professeur, réunit un groupe de cinq enfants aux dons très particuliers. Raillés pour leurs différences, tourmentés et bientôt victimes d’une sauvage agression, les cinq vont fomenter une vengeance froide implacable contre la société. Seul Jimbo est capable de les raisonner, mais le veut-il vraiment ? Adaptation du roman « La nuit des...
La Traversée du temps
Le voyage dans le temps est un thème particulièrement chéri au sein de la science-fiction. Outre les classiques du genre tel que La machine à explorer le temps, le septième art ne se lasse pas de nous servir maintes productions plus ou moins attrayantes. Ce sujet est un peu similaire à celui des vampires dans le sens où il est difficile d'innover sur un terrain largement exploité. Aussi, les...
Europa Report
Europa Report est un peu sorti de nulle part. Très discret lors de sa confection, puis lors de sa sortie (limitée) en salles américaines, il débarque chez nous directement en DVD sous la bannière de Metropolitan, un éditeur qui ne compte que peu de navets dans son catalogue. Alors, quand en plus la jaquette annonce fièrement " un des films les plus excitants et réalistes sur la conquête spatiale...
Batman et Red Hood : Sous le masque rouge
Un film Batman est toujours un événement, et puisque les long-métrages live sont plus difficiles et plus longs à mettre sur pied, DC Comics se tourne depuis quelques temps vers l'animation pour raconter les aventures du Chevalier Noir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la qualité est au rendez-vous. Superman/Batman: Ennemis publics , Batman Vs. Dracula , Superman/Batman:...
Terrapocalypse
À l’instar d’autres genres, le film catastrophe est parvenu à un tel stade de décrépitude qu’il est difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Si certaines productions sur grand écran prônent une approche spectaculaire et un patriotisme outrancier, les DTV et autres téléfilms fauchés rivalisent de ridicule par des effets spéciaux ignobles et des concepts farfelus. On...
Il varco
Avec
Durée:
5
Moyenne : 5 (1 vote)

Thématiques

Les clowns tueurs au cinéma