Voir la fiche complète du film : X-Files - Le Film : Combattre le Futur (Rob Bowman - 1998)

X-Files - le film

Un film qui ravira les fans mais laissera malheureusement les autres sur le carreau, malgré une certaine volonté d'ouverture.
Publié le 1 Janvier 2008 par GeoffreyVoir la fiche de X-Files - Le Film : Combattre le Futur
8
Virus Extra-Terrestre

X-Files… Un nom qui fait toujours frissonner un grand nombre d’amateur de fantastique. Une série culte qui a été LE phénomène télévisuel des années 90. Neuf saisons, une pluie de récompenses aux Emmy Awards et aux Golden Globe, des scénarios extraordinaires et un duo principal qui est entré dans l’Histoire de la télévision. N’ayons pas peur des mots, X-Files fait partie des meilleures séries jamais créées même si les dernières saisons ont toutefois affiché une baisse de qualité. Le film tiré de la série est, fait jusque là unique, sorti pendant que la série était en cours de diffusion et se situe dans sa continuité. Il constitue de ce fait une pièce indispensable de l’immense puzzle que composent les fameux épisodes « mythologiques ».

Et là est un peu le problème du film, car malgré la volonté des auteurs de rendre le film accessible à un public non-initié, force est de reconnaître qu’il n’y a que les fans qui pourront l'apprécier à sa juste valeur. Les novices risquent de s’ennuyer ferme en ne comprenant pas bien les tenants et les aboutissants d’une intrigue nébuleuse dans laquelle s’entrecroisent des personnages qu’ils ne connaissent pas. A l'inverse, les aficionados se régaleront de ces aventures sur grand écran des célèbres Mulder et Scully…


Nos deux héros devant un champ de maïs mutagène.

Alors que les agents Fox Mulder et Dana Scully sont affectés à Dallas, ils sont confrontés à un attentat terroriste contre un bâtiment fédéral. Aidés par un médecin paranoïaque, leur enquête les mènera à la découverte d'indices d'un complot mondial, et de l'existence d'un virus mortel d'origine extraterrestre. Ils seront confrontés au puissant Syndicat, et notamment à l'homme à la cigarette, bien décidé à compromettre leur enquête et à les empêcher de découvrir la vérité…


L'entrée du hanger à guêpes...

Placé juste après la fermeture du bureau des affaires non classées et faisant lien entre la cinquième et la sixième saison, le film parle fort logiquement d’entité extra-terrestre puisqu’il s’agit de l’un des thèmes principaux de la série et constitue l’obsession de l’agent Mulder. On retrouve la fameuse « huile noir » apparue durant la troisième saison, dans la première partie de l’épisode « L’épave » et, évidemment, presque tous les personnages qui ont fait le sel de la série. Le grand absent est étonnement le « very bad guy » de l’histoire: Alex Krycek. Un peu étonnant quand on connaît ses relations vis-à-vis de l’huile noire et de Mulder ainsi que son rôle dans le grand complot.

On aura néanmoins le plaisir de revoir l’homme à la cigarette, l’homme manucuré et les Lone Gunmen. Dommage que beaucoup ne fasse que de la figuration, à l'instar du sympathique directeur adjoint Skinner, il était évidemment impossible de tous les intégrer à l'hsitoire. Tous les acteurs sont évidemment impeccables avec en guest-star un excellent Martin Landau dans le rôle d'un médecin paranoïaque.


Un peu de fumée et le tour est joué...

Le scénario, quant à lui, est malheureusement un peu confus, voire nébuleux par moments. Mais les habitués réussiront néanmoins à tout remettre dans l’ordre sans trop de problème, ce qui ne sera pas le cas des néophytes. L'histoire qui nous est servie ici est intéressante mais aurait plutôt dû être développée sur un double, voire un triple arc d’épisodes plutôt que dans un film pour le cinéma. Une histoire avec des éléments originaux aurait sans doute mieux convenu pour emporter une adhésion totale de la part du public.

Ici on sent le film un peu entre deux chaises, partagé entre son envie de s’ouvrir et la volonté de ne pas repousser les fans. Et tiraillé comme il est, le film ne parvient à convaincre totalement aucune de ses cibles potentielles. heureusement, le plaisir de retrouver nos agents préférés dans une grande aventure est toujours aussi présent et c’est bien là le principal.


Contrairement aux apparences, ces gens sont des enfoirés....

A la réalisation, Rob Bowman fait bien son boulot mais ne sera jamais un Spielberg ou un Ridley Scott. C’est un bon faiseur d’images mais sans réel génie. Il a néanmoins le grand mérite d’avoir évité l’écueil d’une réalisation trop télévisuelle et d’avoir su insuffler une vraie ambiance de film à son long-métrage, ce qui n’était pas forcément évident pour un film s’inscrivant dans la continuité d’une série TV.

Bref, un film qu'il est indispensable de voir pour tous les accros de X-Files mais qui n’est pas forcément le meilleur moyen de s’initier à cette fantastique série.


Ils auront vraiment tout vécu...

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

L'étrange Mr. Slade
Plus que n’importe quel autre média, le cinéma s’est longuement épanché sur l’affaire Jack L’Éventreur. D’Hitchcock à Brahm, la première moitié du XXe siècle aura particulièrement été marquée par les adaptations successives du roman Marie Belloc Lowndes. Cette vision fictionnelle du plus grand cas de l’histoire criminelle contemporaine tente d’humaniser l...
Eyeborgs
Il me faut être honnête : lorsque l'on reçoit, pour chroniquer, un film qui s'appelle Eyeborgs , que la jaquette cherche à en mettre plein la vue avec son robot belliqueux sur fond de carnage, que l'acteur principal est Adrian Paul (la série télé Highlander ) et que le réalisateur est un illustre inconnu qui n'a accouché que de deux autres film dont le piteux Python (haha!),...
Soldier
Connaissez-vous le point commun entre Danse avec les loups , Le Dernier Samourai , Avatar , Star Trek : Insurrection et Soldier ? Non ? Mais si, réfléchissez un peu. Vous ne voyez pas? Pourtant ça semble évident : c'est toujours la même histoire. D'accord, j'exagère un tantinet, les décors et les époques sont différentes, de grosses nuances existent entre ces films, mais tout de même, la trame...
Transformers : La Revanche
Le premier opus de l'improbable adaptation des robots transformables avait laissé un gout amer dans la bouche de bon nombre de spectateurs. Scénario et humour au raz des pâquerettes, visuellement bordélique, montage fait à la hache, tout était réuni pour obtenir un bon gros navet et cela aurait été le cas s'il n'avait pas été bourré jusqu'à la moelle d'effets spéciaux...
Amityville 2 : Le possédé
Le premier film de la saga Amityville se penchait sur la période d’habitation de la famille Lutz. Arnaque opportuniste ou cas avéré de maison hantée, l’intrigue se développait sur l’influence latente de l’assassinat de la famille DeFeo. Ce dernier point étant un argument de poids pour soutenir l’aura glauque des lieux. À peine évoqué en début de métrage, ce fait...