Airport 80: Concorde (David Lowell Rich - 1979)

Airport 80: Concorde
The Concorde ... Airport '79
Réalisateur : David Lowell Rich
Votre note : Aucun(e)
3
Moyenne : 3 (2 votes)

Synopsis

Le Concorde, un tout nouveau prototype venant d'être acheté par une importante compagnie américaine, s'apprête à effectuer la liaison New York - Moscou, avec une escale à Paris. De nombreux sportifs se rendant aux Jeux Olympiques de Moscou se trouvent parmi les voyageurs, ainsi qu'une mère anxieuse, transportant un coeur à greffer pour son fils malade...

Les commandants Paul Metrand et Joe Patroni sont aux commandes, et se retrouve rapidement dans situation catastrophique, lorsque le Dr. Kevin Harrison, secrètement trafiquant d'armes, cherche à détruire l'avion en plein vol, pour empêcher Maggie Whelan, qui se trouve à bord, de lui nuire avec des documents compromettants qu'un homme lui a remis avant de se faire assassiner...

Scénario : Jennings Lang , Eric Roth
Musique : Lalo Schifrin
Durée : 123 min
Appartient à la série :
Airport

Anecdotes

Film catastrophe inspiré par le roman "Airport" de Arthur Hailey.

Airport est une série de 4 films (Airport (Airport), 747 en Péril (Airport 1975), Les naufragés du 747 (Airport '77), et Airport 80: Concorde (The Concorde ... Airport '79), dans laquelle George Kennedy incarne le personnage récurrent de Joe Patroni.

Véritable joyau du film catastrophe dans tous les sens du terme (avec une nomination aux Razzie Awards de 1983 pour le confirmer), Airport 80 souffre d'une vraie réputation nanarde à l'étranger et ce, depuis sa sortie.
Universal changea même sa stratégie marketing en modifiant sa tagline en conséquence:
L'initiale était : "At twice the speed of sound, can the Concorde evade attack?" (« A deux fois la vitesse du son, le Concorde peut-il éviter une attaque ? »), et fut remplacée par: "Fasten your seatbelts, the thrills are terrific... and so are the laughs!" (« Attachez vos ceintures de sécurité, les frissons sont extraordinaires… et les rires aussi ! »).
...Sans succès, hélas pour le studio! Si "Airport", en 1970, engrangea plus de 100 millions de $ lors de son exploitation (les suivants récoltant respectivement 47 millions et 30 millions), "Airport 80: Concorde" n'en grappilla péniblement que 13. Un échec donc, qui clôtura la série des Airport mais aussi un genre de film, qui retrouvera un éclat très relatif à la fin des années 1990, avec des films comme "Daylight" ou le remake des "Aventuriers du Poseidon".

Lors de son exploitation en salles françaises (à partir du 19 Décembre 1979), le film a été titré: "Airport 80 Concorde", pour des questions de cohérence par rapport à la date de sortie et le temps que le film resterait à l'affiche.
Mais pour sa sortie dvd, il a été retitré conformément au titre original: "Airport '79 Concorde".

Critiques Spectateurs

ce film vient compléter et terminer la série "des catastrophes aériennes" et aussi l'enterrer hélas ! En fait , le réalisateur a du se dire "bon ils commencent à nous faire chier avec leur Boeing 747, pourquoi pas faire un film avec le concorde et puis accessoirement rajouter...Lire la suite

Aaaaaaaaaaaaaahh, la vague des films catastrophe dans les 70's, dont le film "Airport" fut l'un des initiateurs, pour lui même souffrir de "séquelles" plus ou moins heureuses... Le principe du film catastrophe est toujours le même: des gens comme vous et moi, que rien ne lie, vont se retrouver...Lire la suite

Dans la même série

Sur Horreur.net