Anthropophagous 2000 (Andreas Schnaas - 1999)

Anthropophagous 2000
Anthropophagous 2000
Réalisateur : Andreas Schnaas
Votre note : Aucun(e)
5.66667
Moyenne : 5.7 (6 votes)
L'Anthropophage - Anthropophagous

Synopsis

Un groupe d'amis se retrouve confrontés à un dangereux cannibale. Après la mort de certains d'entre eux, le reste des survivants décident de se retourner contre le cannibale et lutter pour leur survie...

Scénario : Karl-Heinz Geisendorf
Musique : Marc Trinkhaus
Durée : 80 min.
Appartient à la série :
Anthropophagous
Budget : DEM 50,000

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Ce film est intéressant mais il demeure assez fragile dans l'ensemble. Il y a des scènes qui ne servent à rien et qui dégrade le film. Des scènes ultra gores, dont les effets spéciaux sont assez bien foutu mais le hic c'est qu'on s’aperçoit tout de suite le trucage.Lire la suite

Tous d'abord je suis ravi que ce remake ait été fait. Pourquoi? Parce que cela montre aux gens qui ont qualifié l'original comme de la merde qu'il y a pire et qu'en fin de compte il est bon à regarder. Franchement quand j'ai visionné cette daube j'ai pensé " mon dieu qu'il était bon l'original "...Lire la suite

Monsieur Andreas Schnaas, le soir, quand il a rien d'autre à foutre, et qu'il a fini de fignolé ses effets gores à base de sauce tomate artisanale, pour se décontracter un peu, et bien il regarde M6...et grand bien lui en a pris, car un soir il est tombé sur une rediff' de Anthropophagous de Joe d'...Lire la suite

Des effets spéciaux qui surprennent, de bonne qualité, avec des maquillages et des têtes qui tombent bien réussis. Après, par rapport aux premiers films de Schnass, il y a du changement : fini la caméra qui bouge en tremblant, on ne voit plus également les contre jours, les bande sons cradingues...Lire la suite

Ah l'Allemagne, toujours là ou il faut pas. Je les savais barjos mais à ce point ça frise le génie ! Ne vous emballez pas ! Génie est celui qui a eu assez de culot pour pondre ce truc. Pour le reste, le film de D'Amato était médiocre mais celui là l'es encore plus. Pauvre Joe, il doit se retourner...Lire la suite