Aux Frontières de l'Aube
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 8.4 (30 votes)
Réalisé par Kathryn Bigelow

Aux Frontières de l'Aube 1987

Synopsis

Dans le Sud des Etats-Unis, Caleb, un jeune cow-boy, s'éprend d'une splendide jeune femme de passage, nommée Mae. Malheureusement pour lui, celle-ci est en fait une vampire qui ne va pas tarder à le mordre et à le transformer en une créature du même acabit. Caleb s'enfuit mais le groupe de vampires dont fait parti Mae ne tarde pas à le récupérer.

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon
Affiche française Pochette du DVD américain Aux Frontières de l'Aube Aux Frontières de l'Aube Bill Paxton

Anecdotes

Le tournage s'est déroulé à Casa Grande, Coolidge et Los Angeles, ainsi qu'en Oklahoma. Le mot vampire n'est jamais utilisé durant le film. Bill Paxton, Lance Henriksen et Jenette Goldstein avaient tout trois joués dans Aliens le retour (1986).

Critique

Un road-movie envoûtant qui réinvente intelligemment le film de vampires. Bref, un chef d'oeuvre.

Pays : États-Unis
Durée : 95 min
Sortie France : 09 Novembre 1988
Sortie US :
Box-Office US : 3,369,307 $
Budget : 5 000 000 $

Comment voir le film ?

Aux Frontières de l'Aube
Regardez Aux Frontières de l'Aube (1987) en streaming en version française ou en version originale en cliquant sur les liens ci-dessous :

Critiques Spectateurs

Une odyssée nocturne

Excellente approche du thème du vampire au travers d'un récit mêlant le tragique et le romantisme dans une odyssée nocturne. Je me dois de faire la comparaison avec un autre film de vampire sorti la même année "Génération perdue" qui aborde les mêmes enjeux sur une ambiance plus légère et un scénario bien moins impactant. Si les deux films sont similaires sur plusieurs points,...Lire la suite

Aux frontières du réel

Sûrement l'un des meilleurs films de vampires que je connaisse, réalisé par la talentueuse Kathryn Bigelow, qui deviendra deux ans plus tard la femme d'un certain James Cameron, avant de réaliser Point Break en 1991, lui-même co-produit par son mari. Le parallèle avec James Cameron n'est pas anodin, car en plus de l'atmosphère bleutée qui plane sur le film - marque de fabrique du réalisateur -...Lire la suite

La horde sauvage

Film de vampires original et mis en scene avec brio par une catherine Bigelow touchée par la grâce, Aux Frontières de l'aube est un monument du genre. La nuit est douce et "sexy", le jour est un brasier sec et poussiéreux. Les protagonistes sont tout droit sortis d'un western et l'affrontement vas etre sanglant. La scene dans le bar et la fusillade dans le bungallow esont vraiment sauvages et...Lire la suite

Bon

Un très bon road-movie vampirique plutot violent pour les souvenirs que j'en ai (la scène dans le bar surtout). Sinon...je pense qu'à peu près tout a été dit...mais il y a une réplique qui m'a marqué lorsqu'ils sont le motel: "-Une petite partie de roulette russe? -Pourquoi pas?" Bon c'est pas exactement ça mais vous voyez l'idée...(je l'ai vu en anglais, et cette réplique n'avait pas la même...Lire la suite

Aux frontières du réel

Un groupe d'êtres de la nuit sillonne les Etats-Unis en quête de nouvelles proies. Je les appelle ainsi, puisque dans le film, même s'il s'agit de vampires et que c'est l'évidence même, le mot vampire n'y est jamais prononcé. Plutôt étonnant et original de par son approche du mythe du vampirisme, Aux frontières de l'aube signe une réelle performance dans le genre. Doté d'acteurs convaincants, d'...Lire la suite

DVD & Blu-Ray

Aux Frontières de l'Aube
Widescreen anamorphic - 1.85:1
Pan and scan
Langues et formats sonores : Français (Dolby Digital 2.0 Mono), Anglais (Dolby Digital 2.0 Surround)
Sous-titres : Français

Bonus: La bande-annonce

Aux Frontières de l'Aube
C'est avec une véritable surprise qu'Anchor Bay sort en septembre 2002 un double-DVD de Near Dark de très bonne qualité. Sur le premier disque, on retrouve le film dans son aspect original (1:85 amélioré pour TV 16/9) et qui restitue honorablement les scènes-clés de nuit. Côté audio, les pistes présentes sont un DD 5.1, DTS et DD 2.0 toutes anglaises. Seul gros point noir, l'absence de sous-titres anglais ou français (on commence à être habitué avec les DVD AB). Un commentaire audio de la réalisatrice est disponible. Sur le second disque, on retrouve un documentaire d'une cinquantaine de minutes qui retrace l'origine du film grâce à des interviews des différents protagonistes, des scènes coupées, les bandes-annonces et les story-boards d'origine commentées par Kathryn Bigelow.
En conclusion un superbe film dans une superbe édition mais les anglophobes risquent de se manger les doigts!

Thématiques