Boogie 3D (Gustavo Cova - 2009)

Boogie 3D
Boogie, el aceitoso
Réalisateur : Gustavo Cova
Votre note : Aucun(e)
9
Moyenne : 9 (2 votes)

Synopsis

Pour ceux qui ne la connaisse pas, Boogie el aceitoso est un personnage issu de la bande dessinée de l'argentin Roberto Fontanarrosa. Dans celle-ci il critique la mentalité de mercenaire. Fontanarrosa fait de l'humour noir sur le racisme, le machisme, les mercenaires et la politique en faveur des armes, par le biais d'un personnage d'assassin sans coeur qui a l'air de ne rien sentir Pour rien et personne.

Ce film d'animation nous plonge donc dans son monde où mafia, juge, policiers, assassins et femmes fatales se côtoient pour le meilleur et (surtout) pour le pire…

Durée : 82 min

Anecdotes

Armé de son Magnum de calibre 44, Harry Callahan (C. Eastwood) incarne la mentalité des années 1970, avec un personnage qui tire en premier et qui pose les questions ensuite.

Un an plus tard en Argentine Roberto Alfredo Fontanarrosa crée « Boggie, el aceitoso », une parodie de ce personnage.

Avec ses cheveux blonds, sa forte carrure et ses airs de bouledogue, « Boogie, el aceitoso » tourne en satire la mentalité machiste et violente à laquelle le monde s’est acclimaté pendant la guerre du Vietnam.

Assassin et vétéran de la guerre originaire d’Amérique du Nord, Boogie travaillait uniquement pour l’argent et tuait n’importe qui sur son passage, même les personnes âgées. Il frappait les femmes, fumait comme un pompier, faisait des commentaires absurdes et racistes et admirait les Yankees, comme on le voit lorsque pour saluer il écrit « Jelou » pour « Hello » tourné à l’espagnole.

Incapable de montrer ses émotions, Boogie vivait et participait à ce monde de la bande-dessinée hyper violent et cru à l’extrême qui parodiait les courants pro-masculins et antiféministes des années 1970, comme il est dit sur le site officiel de Boogie. Autrement dit, il était l’Inspecteur Harry immoral.

Publié dans des revues telles que « El Tiempo », un journal colombien, et des magazines argentins tels que « Humor » et « La Maga », les éditeurs retiraient de temps à autres les vignettes de la publication, craignant qu’elles ne fassent la promotion d’une image de l’assassin positive et sympathique.

Boogie, toutefois, continua à être publié et dépassa même les frontières de l’Amérique du Sud pour apparaitre dans des magazines mexicains et des bandes dessinées italiennes.

Boogie cessa d’être publié dans l’ensemble dans les années 1990, lorsque la popularité des personnages d’assassins de bande dessinée tomba dans le déclin.

Boogie est toutefois réapparu récemment au du grand public, avec la publication d’une compilation des bandes dessinées et un long-métrage, sorti en octobre 2009 en Argentine. Le film éponyme a été classé 7ème meilleur film d’animation du festival d’animation d’Annecy en France en Juin dernier (2009).

Il semble qu’avec cette récente recrudescence de popularité, le monde n’a pas fini d’entendre parler des aventures ridiculement sanglantes qui caractérisent le monde et le personnage de « Boogie, el aceitoso ».

Boogie 3D Boogie 3D

Critiques Spectateurs

Boogie est un dessin animé auquel je n’avais jamais entendu parler mais sa jaquette a piqué ma curiosité dans les opérations Blu-Ray de mon magasin. Les critiques à son sujet m’ont décidé en moins de deux de me le procurer. Boogie est une jouissance comme je les aime : violent, humour noir, trash...Lire la suite

… et il est vraiment pas content ! Ca va être Super !!! Hommage aux flics issus des années 70-80 dont le célèbre Harry Callahan (C. Eastwood) qui incarne la mentalité des années 1970, avec un personnage qui tire en premier et qui pose les questions ensuite. Sauf qu’ici, aucun tabou ne résiste et...Lire la suite

Commentaires

Dans le même genre

Sur Horreur.net