Douce Nuit, Sanglante Nuit 2
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.1 (14 votes)
Réalisé par Lee Harry

Douce Nuit, Sanglante Nuit 2 1987

Synopsis

Cinq ans après la mort de son grand frère Billy (le Père Noël tueur), Ricky Caldwell, fortement traumatisé par les événements, avait décidé de poursuivre « son œuvre » en continuant le massacre de personnes qu'il jugeait « vilaines ».

Désormais interné en hôpital psychiatrique et suivit par un spécialiste, il finit par s'échapper et décide de retrouver la Mère Supérieure de l'orphelinat de Saint Mary, une femme dure et implacable qui s'en prenait souvent à son frère Billy, sous prétexte de lui enseigner la nécessité du châtiment et ses bienfaits.

Ricky est resté profondement marqué par ces violents préceptes religieux dont il était fréquemment témoin, et l'ont conduit à suivre les traces de son frère.

Autrefois, la Mère Supérieure punissait sévèrement Billy dès qu'elle estimait qu'il avait mal agit; maintenant Ricky, qui la considère comme responsable de la mort de son frère, veut exercer sur elle la logique qu'elle a toujours appliquée !

Rien ne garantit alors que tout le monde soit à la fête pour le prochain Noël...

Voir le filmAcheter ce film sur PriceministerAcheter ce film sur Amazon

De la même thématique

Douce Nuit, Sanglante Nuit
Douce Nuit, Sanglante Nuit 3: Coma Dépassé
Douce Nuit, Sanglante Nuit 4: L'Initiation
Douce Nuit, Sanglante Nuit 5: Les Jouets de la Mort
Bloody Christmas

Anecdotes

Ce film a la particularité d'être quasiment uniquement constitué de flashbacks, entièrement issus de séquences du 1er film, durant ses 40 premières minutes (sur 88, générique compris !), racontés par Ricky Caldwell à son psychiatre.

Ce procédé peu coûteux et si particulier, a évidemment peu convaincu les critiques ou les fans du film original...
Néanmoins, la "performance" exceptionnellement outrée et grimaçante qui s'en suit de Eric Freeman dans le rôle de Ricky Caldwell (frère de Billy, le Père Noël tueur du 1er film), a donné à cette suite un statut culte dans le domaine des nanars !

La chronique de Nanarland:
http://www.nanarland.com/Chroniques/chronique-doucenuitsanglantenuit2-do...

Critique

Une suite qui n'a pas lieu d'être. Long, moche, inutile et mal fichu, "Douce Nuit, Sanglante Nuit 2" n'est qu'une succession de passages navrants où patauge une belle brochette d'amateurs. Ou comment un film anéantit à la fois un genre et une fête...

Silent Night, Deadly Night Part 2
Réalisateur : Lee Harry
Scénario : Joseph H. Earle , Lee Harry
Musique : Michael Armstrong
Pays : États-Unis
Durée : 88 mn
Appartient à la série :
Sortie US :
Box-Office US : $135,913
Budget : $250,000
Sortie DVD/VOD France :

Comment voir le film ?

Douce Nuit, Sanglante Nuit 2
Regardez Douce Nuit, Sanglante Nuit 2 (1987) en streaming en version française ou en version originale en cliquant sur les liens ci-dessous :

Critiques Spectateurs

NOOOONNNNNNN!!!

Bon dieu, seigneur dieu, c'est une véritable arnaque que ce film, malgré mon amour pour les films des années 80, ce truc que je ne peux point juger comme étant un film est une véritable honte pour tout réalisateur de ce monde. C'est l'une des pire suite jamais vue. Plus de 30 minutes de flash-back non pas fragmenter en micro partie pour expliquer le premier film mais on revisite de A à Z le...Lire la suite

GARBAGE DAY !!!

Un psychopathe sans charisme raconte à son psy les événements du premier opus. Comme ce sont des passages entiers de Silent Night, Deadly Night qui sont remontés dans cette suite, il vaut mieux ne pas voir les 2 films l’un après l’autre, car c’est très frustrant. D’ailleurs, je devrais plutôt dire que ce sont des scènes de dialogues soporifiques qui ponctuent une version condensée du premier film...Lire la suite

Mode d'emploi pour les nuls

Vous n'avez que trés peu d'argent et vous vous voulez faire un film d'horreur ? Haut le coeurs mes frêres puisque j'ai pour vous la solution: -Vous prenez un film qui a plutôt bien marché pour en faire une suite. -Vous prenez les meilleures scènes de celui-ci, à savoir à peu-prés 45 minutes. Vous avez donc déjà la moitié du film de fait, il ne vous reste plus qu'à meubler le reste avec un gros...Lire la suite

De "c'est pas le premier? T'es sûr?"

Si vous vous demandez encore aujourd'hui comment faire un film durant initialement 20 minutes et le tendre jusqu'à une bonne heure vingt, il suffit de regarder douce nuit sanglante nuit 2. Suite logique d'un premier épisode sympathique sans être exceptionnel, ce métrage fait figure de gros vol à main armé tant le sentiment de s'être fait arnaqué est immense. C'est avec ce genre de film que l'on...Lire la suite

Minuit crétin...

La plus grande arnaque du cinéma d'horreur (et dieu sait qu'il y en a eu mais là... ça dépasse tout) Les 3/4 du film sont constitués de morceaux de la bobine de "Douce Nuit, Sanglante Nuit" premier du nom. Pour l'histoire, pas d'entorse du cerveau non plus pour Lee Harry puisqu'il se contente du minimum syndical : le frère de Billy (pas mal taré lui aussi) décide de le venger et hop, c'est le...Lire la suite