Last House on Dead End Street (Roger Watkins - 1977)

Last House on Dead End Street
The Last House on Dead End Street / The Fun House
Réalisateur : Roger Watkins
Votre note : Aucun(e)
6.8
Moyenne : 6.8 (5 votes)

Synopsis

Un jeune sorti de prison entreprend de réaliser des snuff movies afin de donner libre cours à sa haine et à sa violence.

Anecdotes

Last House on Dead End Street fut longtemps entouré de mystère. Tous les noms au générique étant des pseudonymes (le film est signé Victor Janos) et aucun membre de l’équipe n’ayant officiellement admis y avoir participé, il fallut attendre le début des années 2000 pour que Roger Watkins, auteur, réalisateur et acteur principal du film, n’avoue être l’homme à la tête de ce projet fou. Sorti brièvement en salles en 1977 sous le titre Fun House, ressorti deux ans plus tard sous son nouveau titre, puis très furtivement distribué en vidéo, cet OVNI a ensuite disparu de la circulation, à tel point que son existence même fut souvent remise en cause. Les spectateurs qui découvrirent le film en 1977 furent saisis par son réalisme, s’interrogeant même sur sa nature éventuelle de snuff movie. La polémique survint justement à cause du caractère brut et quelque peu primitif du long-métrage. A l’image de son héros, Roger Watkins échoua par la suite dans le cinéma porno underground avant de mourir d’une crise cardiaque en mars 2007.

Scénario : Roger Watkins
Musique : Claude Armand
Pays : États-Unis
Durée : 78 min
Budget : 1,500 $

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Des films bizarres, j’en ai vu un petit paquet dans ma vie. Le plus dégoutant étant CANNIBAL HOLOCAUST. Je n’ai pas aimé ce dernier car il ne voulait, à mon humble avis, rien dire. Au contraire du film que je viens de voir ! Apparemment très opportuniste, il délivre avant tout un constat certes...Lire la suite

Tourné avec un budget minable en 1972 pour finalement sortir tardivement en 1977 ,"The Last House on Dead End Street" est une expérience cinématographique hors du commun. Longtemps objet de rumeurs folles ,ce film malade tourné sous amphétamines (toute l'équipe du film était droguée) fait toujours...Lire la suite

La première question quand on regarde ce film, c'est : "Mais c'est quoi ce truc ?". On hallucine littéralement face ce déluge de violence exacerbée. Mais surtout, même si les effets spéciaux (notamment le démembrement) peuvent paraître primaire, on ne s'en rend pas compte. Et ce, grâce à une...Lire la suite

Déçu. On dit du film qu'il est glauque, malsain, le cover du dvd indique film "culte", que du bon... Pas trop non! Déja, ça sent le mélange d'Orange Mécanique et TCM. Certains passages sont lourds, tres lourds. Le mec se prend pour un Alex delarge, mais c'est tres mal foutu. Puis, je vois pas le...Lire la suite

Sulfureusement sordide...ça l'fait ça non comme titre? j'veux dire ça en jette, c'est la classe américaine, ça fait vibrer les tympans (ou plutot les yeux dans ce cas de figure...vu qu'on ne se parle que par écrans d'ordis interposés...)...Et bien si y'a bien un autre titre qu'en jette, et qui...Lire la suite