Voir la fiche complète du film : Blade Runner (Ridley Scott - 1982)

Blade Runner

Un très grand classique du cinéma de science-fiction. Un univers fabuleux, des personnages attachants et une réalisation magnifique. Incontournable.
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Blade Runner
10
Robot
Un monument de la science-fiction, tout simplement. Blade Runner est un film tout simplement incontournable, au même titre que le 2001 de Kubrick et Alien. Tiens, mais au fait ? Le réalisateur de Alien est le même que celui de Blade Runner. Oui, Ridley Scott a signé deux chefs-d'oeuvre de la science-fiction, et c'est quelque chose que l'on ne peut lui retirer. S'il n'a pas toujours été un réalisateur très inspiré (Hannibal, GI Jane, Black Rain), il n'en demeure pas moins un solide artisan du cinéma américain.

En 1979, Scott nous offrait avec Alien un huis-clos au suspense horrifique dans l'espace de toute beauté. Trois ans plus tard, en 1982, il reste dans le domaine de la science-fiction et réalise Blade Runner. Le scénario, inspiré d'une nouvelle d'un auteur majeur de la science-fiction littéraire, Philip K. Dick (Total Recall, Minority Report), met en scène un "blade runner" (joué par Harrison Ford) qui reprend du service pour retrouver un groupe de "réplicants" en cavale (des androides mi-humains, mi-robots).

La réalisation est très soignée, tout comme les décors et les effets spéciaux. L'ambiance générale du film est très sombre. Une grande partie de l'action se passe la nuit et c'est l'occasion pour Scott d'instaurer un magnifique climat et d'user avec brio des éclairages et des lumières. Au niveau des effets spéciaux, là aussi on sent qu'il y a du boulot. David K. Stewart n'a pas maché le travail. Ce dernier a travaillé également sur A La Poursuite d'Octobre Rouge (John Mc Tiernan), Alien 3 (David Fincher), Judge Dredd (Danny Cannon) et Event Horizon (Paul Anderson).

Les personnages sont vraiment très intéressants. Je pense notamment à Rachel (Sean Young), et sa quête identitaire (est-elle une réplicante elle aussi ? pourquoi ressent-elle des choses dans ce cas ?). Et que dire du personnage incarné avec brio par un Rutger Hauer plus que talentueux ? Sa prestation est impeccable. Son monologue final et sa mort en font plus un martyr qu'un véritable "méchant".
La musique est également un personnage à part entière du film. Elle est signée par le groupe VANGELIS (qui a également signé la musique de Les Chariots de Feu et L'Apocalypse des Animaux). Une musique envoûtante et un thème gravé dans les mémoires de tous ceux qui ont visionné le film.

Un film magique, unique, qui demeure un très grand classique de la science-fiction.

Autres critiques

Mega Piranha
Les films "made in Asylum", c'est toujours quelque chose depuis que la firme s'est spécialisée dans les Mockbusters Nanards. Pour les néophytes, un mockbuster est une copie d'un film à gros budget (un Blockbuster donc) faite avec des moyens très limités. Par exemple, les Italiens ont pendant longtemps été des spécialistes de ce genre particulier, au même titre que les Turcs d'ailleurs. La...
Million Dollar Crocodile
Le fils d'un officier de police de campagne se rend chaque jour après l'école dans un parc à crocodiles voisin. Il adore particulièrement s'amuser avec Amao, une femelle géante de 8 mètres de long. Toutefois, son propriétaire, endetté, finit par accepter l'offre d'un petit malfrat local, qui souhaite cuisiner les reptiles pour un restaurant voisin. Mais Amao parvient à s'échapper, semant la mort...
Les Châtiments
Par le biais de leur société Dark Castle, Robert Zemeckis et Joel Silver nous offrent régulièrement des films d'horreur qui, sans être excellents, nous procurent tout de même de très bons moments. On retiendra notamment La maison de l'horreur ou La maison de cire. Assez prévisible dans l'ensemble, mais rondement mené par leur réalisateur respectif. Qui plus est, si les premières...
American Nightmare
Les dystopies ont toujours été un pilier de la science-fiction. Grâce à des univers aussi dissemblables qu'inquiétants, l'on s'immerge dans des sociétés totalitaires où les « citoyens » sont victimes de lois abusives, d'un régime répressif ou d'un cataclysme majeur. Le regain d'intérêt pour ce sous-genre s'est confirmé récemment avec le succès de la saga Hunger games . Alors que cette dernière...
Conjuring : les Dossiers Warren
On ne présente plus James Wan, grand talent du cinéma de genre révélé dans les années 2000 par la plus célèbre saga du torture-porn, Saw . Fort heureusement pour lui, il s'en détourne assez rapidement pour se tourner vers des films plus intimistes, mais non dénués d'ambitions. Après Insidious en 2010 qui avait partagé la communauté (il en ressortait tout de même un métrage à l'...