Voir la fiche complète du film : Ça : 'Il' est Revenu (Tommy Lee Wallace - 1990)

Ca : 'Il' est Revenu

Le pavé de Stephen King adapté en téléfilm avec brio. Sobre mais intéressant.
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Ça : 'Il' est Revenu
8
Clown Ecrivain Araignée

Dans la petite ville de Derry, une poignée de gamins sont confrontés à une entité maléfique qui prend la forme d’un clown terrifiant. Après l’étrange mort du petit frère de l’un des leurs, le petit groupe décide de faire face à « ça ». Ils parviennent à le repousser dans les profondeurs des égouts de la ville mais des années plus tard, devenus des adultes, ils apprennent que « ça » est de retour…

L’œuvre de Stephen King aura été une vraie mine d’or pour les producteurs et les réalisateurs au cours de ces vingt dernières années. Si l’on s’attarde sur les ouvrages du King adaptés pour la grande comme la petite lucarne, on se rend compte que presque tous y sont passés. Et rien que pour le plaisir, je m’en vais vous en énumérer quelques-uns : Carrie (1976), Shining (1980), Cujo (1983), Dead Zone (1983), Christine (1983), Stand by Me (1986), Simetierre (1989), Misery (1990), La Part des Ténèbres (1993), La Peau sur les Os (1996), Un Elève Doué (1998), La Ligne Verte (1999), Cœurs Perdus en Atlantide (2001), Dreamcatcher (2003)… Un palmarès impressionnant. De grands réalisateurs se sont frottés à l’œuvre du King : George A. Romero, Rob Reiner, Stanley Kubrick, John Carpenter, Brian Depalma… Avec plus ou moins de succès d’ailleurs.

« It » est sans nul doute l’un des plus gros « pavés » de Stephen King mais aussi l’un de ses romans les plus denses et les plus passionnants. Il aura fallu à Stephen King trois ans pour pondre ce roman que beaucoup considère comme son œuvre majeure. Son adaptation était loin d’être aisée tant le roman foisonne d’intrigues et de sous-intrigues différentes et reliées entre elles et présente une galerie de personnage imposante. Cependant, le réalisateur Tommy Lee Wallace (Halloween 3, Vampire vous avez dit vampire ? 2, Vampires 2) et Lawrence Cohen (qui a participé au script d’une autre adaptation du King : The Tommyknockers en 1993) ont accompli un travail vraiment impressionnant sur le roman de King, aboutissant à une adaptation de très bonne qualité.

Tourné en deux parties, le téléfilm de Tommy Lee Wallace est rythmé, mis en scène de manière assez classique mais « prenante » et, malgré un budget réduit, parvient à tenir le spectateur rivé à son fauteuil du début à la fin. Les trois heures n’apparaissent alors finalement pas aussi longues qu’on aurait pu le présager. Grâce à une brochette d’acteurs (jeunes et adultes) toujours dans le ton et dotés de personnalités propres, auxquels le spectateur s’attache très rapidement, le film prend une dimension des plus intéressantes. Il ne s’agit ni plus ni moins que l’un des thèmes chers à l’écrivain Stephen King : l’innocence de l’enfance dans un monde banal face à l’apparition d’une entité maléfique. Stephen King aime faire intervenir le fantastique et l’horreur dans un univers réel. Un concept aussi simpliste qu’efficace et terrifiant à la fois…

En résumé, « It » compte parmi les meilleures adaptations de roman de Stephen King.

Autres critiques

L'attaque du requin à cinq têtes
Aussi improbable que cela puisse paraître, L’attaque du requin à deux têtes , production méphitique s’il en est, semble avoir lancé une franchise inutile et idiote. À l’instar de Sharknado , cette coproduction SyFy/Asylum massacre le survival animalier dans les grandes largeurs. La bêtise du concept associé à des moyens (budgétaires et mentaux) restreints suffit à fournir des...
The legend of Boggy Creek
Les films relatant les méfaits du bigfoot ou du sasquatch ont pris leur essor dans les années 1970. The Legend of Boggy Creek s’avance comme le fer de lance de ce sous-genre du survival animalier. Son succès a suscité bon nombre de vocations par la suite ; certaines plus dispensables que d’autres. S’appuyant sur de véritables témoignages et des faits divers, l’intrigue...
Primeval
De nos jours, au Burundi, dans un pays ravagé par la guerre civile, une petite équipe de journalistes américains monte une expédition pour capturer le célèbre Gustave, crocodile de près de neuf mètres de long, responsable de la mort de nombreux habitants. Adapté d'une histoire vraie, Primeval se présente comme un film de terreur animalier. Toutefois, il ne déroge pas aux codes du film d'aventures...
Freddy Sort de la Nuit
Et voilà, on y arrive enfin ! Le dernier Freddy, the last one, le septième épisode qui marque l'épilogue d'une longue saga. On peut se demander comment ils ont fait pour renouveler la saga aussi longtemps, mais on peut aussi se dire que depuis le quatrième épisode les films étaient de moins en moins bons à force d'humour et de mauvais gout. Les fans étaient de moins en moins nombreux...
Main du Diable, La
La Main du Diable fait parti des rares films à avoir été tournés par la France sous l'occupation. Il fut produit par Continental Films, la société de production mise en place par les allemands - Goebbels en tête, qui disparut à la fin de la guerre. Une question se pose alors : La Main du Diable est-il un film de collabos et un film de propagande ? Au premier abord, tout semble indiquer que non...