Voir la fiche complète du film : Choose (Marcus Graves - 2010)

Choose

Un thriller horrifique franchement décevant. Pas grand chose à sauver de cette resucée sans saveur de Seven...
Publié le 2 Avril 2013 par GeoffreyVoir la fiche de Choose
4
Tueur en série
Un torture porn dans la lignée de Saw et The collector, voilà comment nous est présenté Choose. Un thriller horrifique raté essayant vainement de mixer Saw et Seven, voilà comment moi je le présenterais. Car les scénaristes avaient manifestement le film de David Fincher en tête quand ils ont écrit le scénario de leur navet.
Oui, navet. Et pourtant Dieu sait que j'avais envie de l'aimer ce Choose. Superbe jaquette et pitch accrocheur, il n'en fallait pas plus pour titiller ma curiosité.


Vous préférez voir Choose ou Taxi 4 ? Choisissez !

Réveillée au milieu de la nuit, Sara trouve ses parents ligotés à leur lit par un terrifiant intrus qui lui laisse, à elle, 60 secondes pour choisir lequel de ses deux parents doit mourir. Si elle n’en choisit aucun, les deux périront entre les mains de ce détraqué. Qui est cet homme balafré et pourquoi a-t-il choisi pour victimes Sara et sa famille ?


Tes doigts ou tes oreilles ? Choisis !

Le film commence pourtant de la plus belle des manières : avec un superbe générique. L'influence Seven, assurément. C'est par la suite que ça va se gâter, malgré la présence de Katheryn Winnick, dont la première apparition consiste à mettre en valeur ses seins dans un mini t-shirt gris. Notre clone de Scarlett Johansson va donc se retrouver mêlé à une série d'homicides peu ordinaires, reliés par une improbable et alambiquée histoire de famille.

Autant le dire tout de suite, comme dans les suites de Saw, l'intérêt du film repose sur les meurtres et leur élaboration. De fait, le tueur de Choose est assez sadique puisqu'il propose à ses victimes des choix plutôt douloureux : une adolescente doit choisir entre ses deux parents, un pianiste entre perdre ses doigts ou devenir sourd, et un mannequin entre perdre la vue ou son visage.
Personnellement, je n'ai pu m'empêcher de penser au sketch des choix impossibles de Pierre Palmade : " tu préfères avoir des dents en bois ou une jambe en mousse".

Le problème dans Choose (enfin, l'un des problèmes), c'est que le tueur pose des choix impossibles, mais qu'il ne laisse pas le temps à ses victimes de répondre et que donc, il choisit à leur place. Franchement, quel intérêt ? Car du coup, c'est tout le concept du choix qui tombe à l'eau puisque les victimes n'ont pas à assumer la voie qu'ils se sont choisies. Quand on sait, qu'en plus, le déluge d'hémoglobine promis n'a pas lieu malgré certaines trouvailles visuelles intéressantes (les doigts coupés du pianiste sur le sol, le miroir aqueux,...), c'est tout un pan du film qui s'écroule.


Scarlett Johansson ou Katheryn Winnick ?

On pourrait également parler du duo père fille qui ne fonctionne pas du tout et ne dégage aucune alchimie (le père se fiche complètement de sa fille qui passe son temps à lui dire que le tueur la harcèle) ou de la révélation finale qui n'a rien de l'électrochoc de l'année, mais je crois que ce pauvre Choose a déjà suffisamment souffert.

Si une vague resucée sans saveur de Seven, Saw et The Collector vous tente, alors vous pouvez éventuellement regarder ce film. Dans le cas contraire, passez votre chemin car, au final, Choose ne propose rien d'autre qu'un ennui... mortel.
Geoffrey Claustriaux

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

The forbidden door
Avant que le très lénifiant Modus anomali parvienne à se frayer un chemin jusque dans nos salles obscures, Joko Anwar avait réalisé Pintu terlarang , thriller horrifique passé complètement à la trappe, faute de distributeurs internationaux. Tout comme la Malaisie, l’Indonésie est connue pour l’émergence de son cinéma de genre qui apporte une touche de fraîcheur en regard des productions...
Chroniques de Tchernobyl
Si le nom d'Oren Peli ne vous dit rien, c'est que vous vivez dans une grotte ou alors vous ne vous intéressez sûrement pas au cinéma d'horreur et par la même occasion, vous n'en avez strictement rien à foutre de cette critique. Ce monsieur est le responsable de bons nombres de méfaits dans le cinéma d'horreur de ces dernières années, et c'est aussi le responsable d'une saga qui tire un peu trop...
Razorback
Comme bien d’autres sous-genres du cinéma horrifique, le survival animalier a gagné ses lettres de noblesse au cours des années1970 - 1980. Des requins aux crocodiles, en passant par les araignées ou même les hominidés, le bestiaire se focalise essentiellement sur les prédateurs. En revanche, centrer l’intrigue autour d’un sanglier géant reste une première quand Razorback pointe...
Fanatique
**Attention, cette critique contient de nombreux spoilers.** Sept étudiants séjournent un week-end sur une petite île afin d'y étudier la faune locale. Ils sont accueillis sur place par leurs hôtes, un couple de cinéphiles sympathique mais quelque peu insolite. Le slasher, sous-genre horrifique rendu célèbre dès la fin des années 70, avec le succès des franchises Halloween et Vendredi 13 ,...
Hostel: chapitre 2
Le risque avec les suites de film d'horreur, c'est toujours de tomber dans la surenchère. Le plus bel exemple reste évidemment la saga des Saw et son numéro 2 qui tranchait radicalement avec le premier opus, faisant ainsi prendre un tournant décisif à la franchise. Pour le meilleur ou pour le pire? Difficile à dire... Quoiqu'il en soit, pour la suite d' Hostel , Eli Roth a eu le...
Réalisateur:
Durée:
83 min.
4.28571
Moyenne : 4.3 (7 votes)

Choose trailer out on DVD 17th January 2011

Message Important

FB

Depuis quelques mois, nous sommes dans l'incapacité de partager notre contenu comme nous le souhaitons sur la page Facebook d'Horreur.net. En effet, Facebook considère notre site comme "contraire" à leurs Standards de la communauté.
Malgré nos demandes répétées, restées sans réponses, Monsieur Facebook ne nous a pas précisé la raison de ce blocage.

Comme nous aider ?
Si vous avez un compte Facebook, il vous suffit de vous rendre sur cette page : https://developers.facebook.com/tools/debug/?q=horreur.net

Puis de cliquer sur "Veuillez nous en informer".
Nous vous proposons de copier ce message :

"Bonjour, depuis quelques temps, il m'est impossible de partager le contenu de ce site. Pourriez-vous en rétablir l'accès?"

Nous sommes convaincus que, plus vous serez nombreux à informer Facebook et plus nous aurons de chance d'avoir enfin une réponse ! Merci à tous pour votre aide !
L'équipe d'Horreur.net

Critiques de films

10 films indispensables pour Halloween