Voir la fiche complète du film : Ghost Shark (Griff Furst - 2013)

Ghost Shark

Un film de requin hanté (!) au concept de base insensé qui multiplie les séquences toutes plus affligeantes les unes que les autres. Cette chose impensable démontre que l’imagination est sans limites quand il s’agit d’exploiter la débilité humaine.
Publié le 23 Août 2018 par Dante_1984Voir la fiche de Ghost Shark
1
Requin Fantôme

Si l’on peut regretter la médiocrité permanente qui suinte du survival animalier, il faut reconnaître que les producteurs ne se découragent pas pour donner vie aux concepts les plus idiots. En 2013, Asylum entamait la saga Sharknado. Auparavant, on avait également eu droit à Sharktopus. Outre la volonté d’infliger quelques aberrations génétiques aux squales, on remarque une certaine propension à vouloir les extirper de leur milieu naturel. Et là encore, les exemples fusent pour ne plus contenir la menace des requins aux seuls océans et mers du globe. En cela, Ghost Shark semble être une compilation nauséabonde de tout ce qui peut se faire de pire dans le genre.

On fait sauter le bouchon !

En l’occurrence, on n’a pas affaire à un requin comme les autres, mais à son spectre. Dès lors, on pourrait digresser sur des considérations métaphysiques où les animaux disposent d’une âme et profitent également d’une survivance après la mort. Derrière ce message plein d’espoir qui tient à la seule interprétation du spectateur, on a plutôt droit à un concept où le moindre synonyme péjoratif relève de l’euphémisme. S’agit-il d’un pari débile entre scénaristes et producteurs? La résultante d’une soirée trop arrosée? Ou plutôt une preuve des ravages de la drogue sur le cerveau? Les trois hypothèses sont pour le moins probables, pour ne pas dire évidentes.

Il n’est même pas question de faire l’amalgame entre film d’épouvante et survival animalier, comme la tentative pathétique de Sharknado avec le film catastrophe. Ici, on se contente de balancer une malédiction sur un squale pour qu’il investisse la moindre goutte d’eau du comté. De fait, on s’éloigne rapidement des plages et du rivage pour rester exposé au danger dans les situations les plus banales du quotidien. Au lieu de susciter un sentiment d’angoisse permanent au regard des capacités surnaturelles du requin, on nous inflige une succession de morts plus insolites et stupides les unes que les autres. Et sur ce point, Ghost Shark peut se targuer de proposer des séquences véritablement cocasses et inédites.

Ça déchire... ou pas

Imaginez une jeune donzelle happée dans un seau d’eau pendant qu’elle nettoie une voiture dans un car-wash. Tout comme l’irruption dans une piscine de taille raisonnable, cela n’est qu’un amuse-gueule, au propre, comme au figuré. Plus on progresse, plus la surenchère dans l’incongru devient absurde. La mort du gamin sur le tapis de glisse. Le plombier dévoré par sa tuyauterie. La bouche d’égout avaleuse d’enfants, les WC mal entretenus... Apogée de cette débandade dangereuse pour les cellules grises, le gobelet de café où le requin possède le corps d’un homme avant de l’écartelerdans le bureau du shérif! L’acronyme WTF est de circonstance du début à la fin.

Alors oui, cet aspect décérébré peut trouver une résonnance fun pour les amateurs de nanar. Cependant, ce type d’humour à sens unique n’est que partiellement exploité, rendant l’ensemble finalement très premier degré, n’en déplaise à quelques séquences très «cartooneques». Le seul prétexte d’un squale qui traverse tout et n’importe quoi justifie la raideur de la bestiole qui a toutes les peines du monde à claquer des mâchoires. Pour le reste, on a droit à une planche plus rigide que le cadavre de l’animal avec en prime une lueur phosphorescente tout droit sortie de Tchernobyl et un bruitage digne d’un fantôme sous un drap agitant des chaînes.

Vous avez demandé le service aquatique d'électricité ? Ne quittez pas !

Au final, Ghost Shark s’inscrit dans les OVNIS cinématographiques dont l’unique motivation est de faire douter le spectateur de sa santé mentale. De situations aberrantes en explications débiles, le film de Griff Furst fournit un exercice poussif d’une rare bêtise. Déjà responsable d’étrons tels que Killer Shark ou Les dents du bayou, le réalisateur monte d’un cran dans la nullité infamante. L’on se dit que cette chose relève davantage de l’objet conceptuel. Une sorte de condensé exhaustif de ce qu’il ne faut pas faire, et ce, quel que soit le budget ou le degré de compétences dont on bénéficie. Là où le délire peut être source de distraction et d’amusement, il n’est ici qu’un pâle reflet d’une moquerie éhontée de la production à l’égard du public. Ce sera à qui fera avaler la plus grosse connerie cinématographique de tous les temps...

A propos de l'auteur : Dante_1984
Portrait de Dante_1984

J'ai découvert le site en 2008 et j'ai été immédiatement séduit par l'opportunité de participer à la vie d'un site qui a pour objectif de faire vivre le cinéma de genre. J'ai commencé par ajouter des fiches. Puis, j'ai souhaité faire partager mes dernières découvertes en laissant des avis sur les films que je voyais.

Autres critiques

Lake Placid Vs. Anaconda
Lake Placid et Anaconda sont deux franchises qui avaient plutôt bien démarré dans les années1990. Sortis sur grand écran, ces divertissements se révélaient sympathiques et généreux à bien des égards. Depuis, chacune de ces sagas a progressivement basculé dans le DTV bâclé à la nullité croissante. Nanti de quatre films respectifs dont la qualité périclitait au fil des ans, la rencontre entre les...
Trinity Blood
Après avoir subi l'Armageddon, les humains sont contraints de cohabiter avec leurs plus féroces ennemis : les vampires. C'est dans ce contexte incertain que le père Nightroad est chargé de résoudre des enquêtes qui viseraient à rompre cette fragile entente. L'histoire de Trinity blood est à l'origine un roman adapté en manga, puis vint cette série animée. Les vampires et la religion ne font pas...
The Hunters
**Attention, cette chronique contient quelques spoilers.** Le nombre de disparitions suspectes dans une région sans histoires interpelle un ancien militaire, muté récemment au sein de la police locale. Pendant ce temps, deux amis chasseurs s'interrogent sur le sens de leur quotidien, ennuyeux et fatigant. Oscillant entre suspense, thriller psychologique, drame et film d'action, The...
Terra Nova
En 2149, la planète agonise et l'humanité vit ses derniers instants. Tout espoir semble perdu, mais une élite parvient à découvrir une faille spatio-temporelle qui les ramène voilà 85 millions d'années en arrière. La colonisation de cette nouvelle Terre se heurte à la faune locale... On connaît le talent incontesté de Steven Spielberg pour réaliser des films somptueux. Bien souvent, ils font...
Spiders
Le film d'horreur doit être un grand huit de l'âme pour paraphraser Guillermo Del Toro. En ce sens, les thèmes abordés font appel à nos craintes et nos peurs les plus profondes pour susciter diverses émotions que l'on ne retrouve pas dans d'autres genres. Alors bien entendu, nombre de thèmes ont été traités avec plus ou moins de succès, que ce soit notre peur des clowns, de perdre un être cher,...
Réalisateur:
Durée:
84 mn
4.14286
Moyenne : 4.1 (7 votes)

Ghost Shark: Syfy Original Movie

Message Important

FB

Depuis quelques mois, nous sommes dans l'incapacité de partager notre contenu comme nous le souhaitons sur la page Facebook d'Horreur.net. En effet, Facebook considère notre site comme "contraire" à leurs Standards de la communauté.
Malgré nos demandes répétées, restées sans réponses, Monsieur Facebook ne nous a pas précisé la raison de ce blocage.

Comme nous aider ?
Si vous avez un compte Facebook, il vous suffit de vous rendre sur cette page : https://developers.facebook.com/tools/debug/?q=horreur.net

Puis de cliquer sur "Veuillez nous en informer".
Nous vous proposons de copier ce message :

"Bonjour, depuis quelques temps, il m'est impossible de partager le contenu de ce site. Pourriez-vous en rétablir l'accès?"

Nous sommes convaincus que, plus vous serez nombreux à informer Facebook et plus nous aurons de chance d'avoir enfin une réponse ! Merci à tous pour votre aide !
L'équipe d'Horreur.net

Critiques de films