Shadowz - la plateforme de VOD
Voir la fiche complète du film : Judge Dredd (Danny Cannon - 1995)

Judge Dredd

Stallone est impeccable. Quelques séquences bien emballées. Le reste...
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Judge Dredd
6
Robot Prison Clone

En 2139, dans la ville de Mega City One, aux USA, le taux de criminalité est incroyablement élevé. Pour faire face à la recrudescence de ces malfrats, le gouvernement a décidé de créer une unité d’élite : les Juges. Ils sont à même de dispenser la loi sur le terrain. Le plus redouté d’entre eux est le juge Joseph Dredd (Sylvester Stallone). Ce dernier applique une justice expéditive qui n’est pas très bien perçue par les Juges du Haut Conseil, qui dirigent la ville. Lorsqu’un reporter est assassiné et qu’une vidéo ainsi que des empreintes génétiques prouvent que Dredd est le meurtrier, ce dernier est exilé de la ville. Avec l’aide d’un détenu, Fergie (Rob Shneider), il va s’échapper et tenter de retrouver le véritable meurtrier, un certain Rico (Armand Assante)…

Avant de s’adonner aux joies du slasher de seconde zone avec le pitoyable Souviens-toi… l’été dernier 2, Danny Cannon s’était sentit à la hauteur pour adapter la bande-dessiné Judge Dredd sur grand écran. Bonne ou mauvaise idée ? A la vision du film de Cannon, on pourrait plutôt pencher pour la seconde solution. Mais ce serait faire l’impasse sur les quelques vraies bonnes idées qui traversent le film…

Evoquons dans un premier temps l’un des « grands » atouts du film : son casting. Que dire lorsque, lors de la scène d’ouverture, on voit débarquer Stallone dans le costume (superbe) du Judge Dredd ? Il était sans doute l’un des rares acteurs à posséder la stature physique et la « tronche » de l’emploi pour camper un Judge Dredd en bonne et due forme. Entouré des vétérans Max Von Sydow et Jurgen Prochnow, Sylvester Stallone donne la réplique à la craquante Diane Lane et à son « sidekick » dans le film, Rob Schneider. Ce dernier est sans conteste l’élément comique du film (avec Stallone par moment). Même s’il ne remplit son contrat qu’à moitié, sa présence ne nuit pas au métrage et ses pitreries n’empiètent pas trop sur le reste de l’action.

Tant qu’on parle d’action, venons-en aux scènes d’action du film. Sans être époustouflantes ou survoltés, je les qualifierais de « distrayantes » dans la mesure où elles sont assez bien réparties tout au long du métrage. Une petite mention particulière à la poursuite en moto volante vers la fin du film, qui est sans nul doute la plus entraînante de toutes. Les effets spéciaux sont correctement torchés et les décors, bien qu’inférieurs à ceux d’un Blade Runner (pourtant antérieur à Judge Dredd) par exemple, nous plongent relativement bien dans l’univers de Judge Dredd (en un peu moins crasseux cependant par rapport à la BD) même s’ils paraissent un peu trop « propres » par moment.

Judge Dredd n’est certainement pas le meilleur film de Stallone (on lui préférera le plus sympathique et bourrin Demolition Man dans lequel il se frotte à Wesley Snipes) mais constitue un honnête film de science-fiction qui, s’il avait été dans les mains d’un cinéaste plus « chevronné », aurait sans doute été un peu plus consistant dans le fond comme dans la forme…

Autres critiques

la Légende d'Hercule
Ah, l'Olympe, ses Dieux et leurs pouvoirs... On peut dire qu'ils en auront inspiré des oeuvres variées. De l'amusant Percy Jackson : Le Voleur de Foudre au navrant La Colère des Titans , en passant par une foule de nanars plus ou moins honteux, la mythologie grecque en aura pris pour son garde plus souvent qu'à son tour. Ce n'est cependant rien en comparaison de ce qu'a dû subir l'un de ses héros...
The legend of Boggy Creek
Les films relatant les méfaits du bigfoot ou du sasquatch ont pris leur essor dans les années 1970. The Legend of Boggy Creek s’avance comme le fer de lance de ce sous-genre du survival animalier. Son succès a suscité bon nombre de vocations par la suite ; certaines plus dispensables que d’autres. S’appuyant sur de véritables témoignages et des faits divers, l’intrigue...
Abominable
Qu’on le nomme sasquatch ou bigfoot, le mythe de ce primate géant au cœur des forêts de l’Amérique du Nord s’est démocratisé au XXe siècle, notamment avec l’émergence de la cryptozoologie. De canulars en témoignages troublants, la légende possède des variantes sur la plupart des continents. Ancrée dans la culture populaire, l’histoire est une manne providentielle...
2001 Maniacs
Un groupe de jeunes partis en vacances se retrouvent à Pleasant Valley, une bourgade perdue du sud des États-Unis qui les accueille à bras levés. Mais cette bonne humeur apparente cache un appétit insatiable pour… la chair humaine. Considéré à tort ou à raison comme un film culte, 2000 maniacs avait au moins le mérite d'être le précurseur du cinéma gore. Aussi, le remake voit le jour...
Haunter
En dépit des années et de plusieurs échecs commerciaux, Vincenzo Natali demeure un réalisateur à part, fidèle à ses principes, car au lieu de tomber dans la facilité et le commercial à l'instar de bon nombre de ses collègues, il continue sans relâche à se creuser la tête pour trouver LE concept fort capable de fournir un film original, quitte à déstabiliser le public. Le mémorable Cube et ses...