Voir la fiche complète du film : Les Dents de la Mer : 2ème partie (Jeannot Szwarc - 1978)

Les Dents de la Mer : 2ème partie

Une suite qui tient la route mais qui ne prend pas trop de risques...
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Les Dents de la Mer : 2ème partie
8
Requin Bateau

Quatre années ont passé depuis l’attaque d’un grand requin blanc dans la station balnéaire d'Amity. Le chef de la police locale, Martin Brody, qui a déjà affronté un redoutable squale, est toujours en fonction. Lorsque deux plongeurs disparaissent sans laisser d’autres traces qu’un appareil photo de plongée trouvé sous leur luxueux yatch, Brody est persuadé qu’un nouveau requin rôde dans les eaux d’Amity. Mais le maire et ses conseillers ne veulent plus entendre parler de requin et ne prêtent pas attention aux histoires de Brody…

Steven Spielberg tourne un autre chef d’œuvre (Rencontres du Troisième Type) et ne peut donc s’atteler à la réalisation d’une suite à son film. C’est donc un certain Jeannot Szwarc qui est chargé de nous faire détester un peu plus la mer et les plages… Mais Jeannot Szwarc n’est pas Steven Spielberg et même s’il fait preuve d’un certain talent lors des séquences sous-marines (la scène d’ouverture fonctionne très bien), les scènes « en surface » prennent un peu l’eau (!). La faute incombe à un scénario qui se contente de reprendre les ingrédients du premier film (du moins, dans sa première partie) sans y apporter la moindre once d’originalité. On retrouve le chef Brody et sa peur viscérale de l’océan (assez bien retranscrite lors d’une scène au suspense intéressant, lorsqu’il essaie de récupérer un morceau de bois à quelques mètres du rivage), persuadé qu’un squale se promène tranquillement dans les eaux avoisinantes. On assiste à quelques attaques assez « sympathiques » (celle avec la skieuse nautique renvoie directement à celle du Piranhas de Joe Dante, sorti la même année) et on arrive à une transition qui nous éloigne du premier film. Une bande d’adolescents sur des voiliers de plaisance s’éloignent un peu trop au large et sont la proie du grand requin blanc. Parmi eux, se trouvent les deux fils de Brody, Sean et Michael. Papa Brody embarque donc pour une mission de sauvetage…

Dès lors, le film se concentre sur les teen-agers et sur le chef Brody essayant de les tirer de ce mauvais pas. Le problème c’est que le tout manque singulièrement d’émotion et de suspense. Les personnages sont peu intéressants et l’on a du mal à s’identifier, ne serait-ce que quelques secondes, à l’un d’entre eux (ils sont cependant loin d’être caricaturaux). Au moins, dans le premier, il y avait Quint (remarquablement interprété par Robert Shaw) qui, lorsqu’il nous racontait l’histoire de l’Indianapolis, nous prenait vraiment aux tripes. Une chose qu’aucun des protagonistes de cette suite, pas trop mal emballée d'un point de vue technique, ne parvient à faire…

S’il ne fait aucun doute que le film de Spielberg se situe au-dessus de cette suite, il n’en demeure pas moins que le film de Jeannot Szwarc se laisse regarder avec un certain plaisir. Dommage que le requin soit un poil moins convaincant que celui du film original…

 

Autres critiques

Mu Zan E
Grand pourvoyeur de pellicules scabreuses et dérangeantes, le cinéma japonais a tôt fait d’explorer les recoins les plus sombres et putrides de l’âme humaine. Certains réalisateurs s’en sont allègrement repus dans les années1970 avec les pinku eiga. Mais les inclinations sadiques et masochistes ne se limitent pas à un sous-genre érotique. Elles s’insinuent dans des...
Pandorum
Un film qui serait un croisement d' Alien , d' Event Horizon , de la Machine à Explorer le Temps et de The Descent , ça vous dit? Si la réponse est oui, alors peut-être devriez-vous jeter un oeil sur Pandorum . Faut pas l'énerver... Deux astronautes. le Lieutenant Payton et le Caporal Bower se réveillent dans leur gigantesque vaisseau spatial après un long séjour en hyper-sommeil...
Primeval
De nos jours, au Burundi, dans un pays ravagé par la guerre civile, une petite équipe de journalistes américains monte une expédition pour capturer le célèbre Gustave, crocodile de près de neuf mètres de long, responsable de la mort de nombreux habitants. Adapté d'une histoire vraie, Primeval se présente comme un film de terreur animalier. Toutefois, il ne déroge pas aux codes du film d'aventures...
Elysium
Sous la houlette de Peter Jackson, le remarqué (et remarquable) District 9 révéla en 2009 un cinéaste talentueux : Neill Blomkamp. En se basant sur son propre court-métrage, il était parvenu à nous offrir une oeuvre de science-fiction à la fois originale et à la portée percutante. Comme si cela n'était pas suffisant, la réalisation disposait d'une force graphique peu commune évoquant les...
Détective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme
Le Wu-xia ou Wu xia pian (littéralement chevalier errant) est un genre qui a pris son essor en Chine. Particulièrement chéri dans son pays natal, le Wu-xia est similaire aux films de cape et d’épée occidentaux à ceci près qu'il possède une dimension plus audacieuse, plus onirique que son homologue. Alors que la Shaw Brothers a produit les plus grands métrages de Wu-xia au cours des années 1960-...