Voir la fiche complète du film : Les Sorcières d'Akelarre (Pablo Agüero - 2021)

Les Sorcières d'Akelarre

Historique et convaincant, Les Sorcières d'Akelarre fait mouche aussi bien grâce à sa parabole pertinente des temps présents qu’à son suspense étouffant porté par des acteurs de talent.
Publié le 10 Décembre 2021 par GeoffreyVoir la fiche de Les Sorcières d'Akelarre
8

Commençons par esquisser le tableau : Les Sorcières d’Akelarre c’est 9 nominations aux Goyas 2021 (l’équivalent espagnol des Oscars) avec, au final, une moisson de 5 statuettes remportées. Excusez du peu. Pour qui connait le niveau qualitatif du cinéma espagnol, cette avalanche de récompenses laisse augurer de belles choses quant au film de Pablo Agüero, aussi il est notable et appréciable de constater que l’éditeur BLAQ OUT a pris l’initiative de le proposer en DVD/Blu-Ray car il mérite d’être vu par le plus grand nombre, quand bien même son aspect rugueux ne le destine pas au grand public. Adorateurs de Satan, préparez-vous à être déçus : vous ne trouverez point dans Les Sorcières d’Akelarre de figure démoniaque ou de bélier malfaisant puisque les seuls monstres que vous y rencontrerez sont aussi humains que vous et moi.

Les Sorcières d’Akelarre, ça parle de quoi ? Le scénario pose ses valises en plein Pays basque, au début du XVIIe siècle alors que l’Inquisition bat son plein. Six jeunes femmes sont arrêtées et accusées d’avoir participé à une cérémonie diabolique, le Sabbat. Interrogées et torturées, elles n’ont plus qu’un espoir : gagner du temps jusqu’à la pleine lune…

Selon le réalisateur Pablo Agüero, l'histoire est inspirée des notes que le juge Pierre de Rosteguy de Lancre (incarné à l’écran par l’impressionnant Àlex Brendemühl) a ramenées de son voyage au pays basque français en 1609 et rassemblées dans son ouvrage Tableau de l'inconstance des mauvais anges et démons. De ce fait, Les Sorcières d’Akelarre est le résultat d'une longue enquête basée sur le livre de Pierre de Lancre, qui dépeignait la sorcière comme une femme révolutionnaire. Car c’est bien de cela dont il s’agit ici : sont taxées de « sorcières » des femmes qui ne demandent qu’à vivre libres, selon leurs envies et non pas en suivant d’absurdes schémas patriarcaux. En cela, le film de Pablo Agüero est une œuvre résolument féministe qui parle autant de 1609 que de notre époque.

La réalisation naturaliste se montre impeccable et fait même par moments penser au The Witch de Robert Eggers, notamment à cause de sa volonté de jouer la carte de l’épure stylistique, à la limite du documentaire, sans tomber dans la reconstitution historique bête et froide. La caméra souligne ainsi la tension permanente qui règne dans ce cloître en se collant au plus près d’acteurs dont l’intense interprétation porte le film de bout en bout. Car le scénario a beau s’avérer écrit aux petits oignons, aussi tendu qu’imprévisible, ce sont bien les hommes et les femmes donnant corps aux personnages qui impriment le plus la rétine.

Historique et convaincant, Les Sorcières d'Akelarre fait mouche aussi bien grâce à sa parabole pertinente des temps présents qu’à son suspense étouffant porté par des acteurs de talent. Un must pour les amateurs de films traitant de sorcellerie.

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

All the Creatures Were Stirring
Les films à sketches ont le mérite de mettre en scène des récits dont le contenu ne peut tenir sur la longueur. En ce sens, le principe reste similaire à un recueil de nouvelles. Le concept peut compiler des histoires qui ne présentent pas forcément de liens entre elles. Toutefois, la majeure partie des productions proposent un fil rouge et une thématique précise. Qu’il s’agisse de...
Freddy Sort de la Nuit
Et voilà, on y arrive enfin ! Le dernier Freddy, the last one, le septième épisode qui marque l'épilogue d'une longue saga. On peut se demander comment ils ont fait pour renouveler la saga aussi longtemps, mais on peut aussi se dire que depuis le quatrième épisode les films étaient de moins en moins bons à force d'humour et de mauvais gout. Les fans étaient de moins en moins nombreux...
Altitude
" Toute ma vie, j'ai rêvé d'être une hôtesse de l'air. Toute ma vie, j'ai rêvé de voir le bas d'en haut " chantait Dutronc. Pas sûr qu'après avoir vu Altitude , il ait envie d'en rêver à nouveau. I'm a poor lonesome plane... Une jeune pilote et quatre de ses amis décident de partir en week-end à bord d’un petit avion. Un voyage qui brusquement se...
Devil Story : Il était une fois le Diable
Depuis des mois, le DVD de Devil Story trônait sur ma pile de films à chroniquer sans que j'ose y toucher. La raison de cette réticence était simple : ce film me faisait peur. Etais-je de taille à m'attaquer à ce que nos confrères de Nanarland.com, par ailleurs édteurs du DVD, décrivent comme, je cite, le plus mauvais film du monde et de sa proche banlieue ? De plus, Devil Story me...
Les Démons du Maïs 4: La Moisson
La saga des Children of the Corn est un exemple, que dis-je, un cas d'école dans ce qu'on appelle généralement les films d'exploitation "direct-to-video". Si aujourd'hui, ces métrages bon marché garnissent généralement les bacs à soldes des grandes surfaces ou font le bonheur des chaînes câblées telles que SyFy (le remake du premier film de la saga a d'ailleurs été...
Les Sorcières d'Akelarre
Réalisateur:
Durée:
8
Moyenne : 8 (1 vote)

Thématiques