Voir la fiche complète du film : Plaga Zombie : Mutant Zone (Pablo Parés, Hernán Sáez - 2001)

Plaga Zombie : Mutant Zone

Une comédie gore à petit budget, très proche de Braindead, qui ravira les fans du film de Peter Jackson et les amateurs de gore délirant.
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Plaga Zombie : Mutant Zone
8
Zombie

Une petite ville d'Amérique du Sud se retrouve infestée de zombies après l'échec d'une expérience scientifique portant sur un virus d'origine extra-terrestre. Trois survivants, Bill, Max et John West, sont retrouvés puis relâchés dans le centre-ville. Ils découvrent à leur tour l'étendu des dégâts lorsque des dizaines de zombies se lancent à leur poursuite avec une seule idée en tête : les dévorer...

Pablo Parés et Hernán Sáez nous livrent avec Plaga Zombie un étonnant petit film de zombie qui, malgré le cachet amateur de l'ensemble renforcé par les nombreux plans filmés caméra à l'épaule, ravira sans aucun doute les fans de Braindead. En effet, le film de Parès et Sáez est une comédie très portée sur un gore bien craspec qui trouve son apogée dans des scènes toutes plus délirantes les unes que les autres.

Si l'intrigue semble très linéaire, elle offre cependant la possibilité aux réalisateurs de se permettre presque tous les excès. Tout comme dans Evil Dead (un clin d'oeil au film de Sam Raimi est d'ailleurs présent dans le film), qui partait d'un script simple et direct, l'histoire de Plaga Zombie ne s'encombre pas d'une intrigue trop complexe et préfère offrir à ses spectateurs ce qu'il veut voir : des zombies, du sang et de la tripaille fraîche. Et de ce côté-là, nous ne sommes pas déçus ! Plaga Zombie ne lésine pas sur les effets spéciaux qui, compte tenu du budget du métrage, sont assez réussis : démembrements, énucléation, éviscération, décapitations... Tous les grands classiques ou presque du film de zombie y passent, pour le plus grand plaisir du spectateur avide de ce genre de séquences.

La mise en scène (qui fourmille de petites idées sympathiques), la photographie et le jeu des acteurs (très convaincants) sont là pour nous rappeler que nous sommes en présence d'un long-métrage amateur. Mais la qualité est au rendez-vous et l'on prend beaucoup de plaisir à suivre nos trois compères (Bill et Max sont les deux réalisateurs du film!) dans leur périple pour s'échapper de la ville. De plus, quelques éléments du scénario, comme "l'énigme des couteaux disparus" ou le sac que balladent les héros pendant une bonne partie du film, apportent un petit plus non négligeable à l'histoire dans le sens où elles mettent le spectateur à contribution (celui-ci se demandant ce que contient le sac et pourquoi tous les couteaux que les héros cherchent en vain ont disparus). Enfin, Plaga Zombie, en plus de ne pas être avare en scènes gore, est également très drôle !

Le film est distribué par Uncut Movies. Il est disponible en version originale sous-titrée en français dans une édition collector limitée à 1000 exemplaires. Sur le dvd : un making-off, une quinzaine de scènes coupées (certaines sont excellentes!), des photos... Pour vous procurer le dvd, rendez-vous sur le site d'Uncut Movies : http://www.uncutmovies.fr

Autres critiques

La Mutante des Mers
La Mutante des Mers se présente comme le remake d'un film de monstre de 1956 : The She-Creature d' Edward L. Cahn . N'ayant pas vu cet antique témoin d'un cinéma populaire à base de Craignos Monsters en latex, c'est donc vierge de tout apriori que j'ai entamé le visionnage du film de Sebastian Gutierrez . Et puisque j'en suis aux confidences, sachez que j'ai...
La Mort au bout du fil
Je dois bien vous l'avouer: je n'attendais pas grand chose de ce film. A ma décharge, il faut reconnaître que les thrillers médiocres, sans envergure et plus efficaces qu'une boîte de somnifères sont aussi nombreux que les points noirs sur le front d'un adolescent. Donc, en mettant Mort au Bout du Fil dans le lecteur, je m'attendais à passer 1h30 devant une histoire mille fois...
Trailer Park of Terror
On a tous des références. Dire le contraire serait mentir, car on a tous en tête des histoires faisant références à des films, des livres, voir même à des musiques qui nous parlent. Et bien souvent, quand on réalise un film ou que l'on écrit un livre, on a plusieurs auteurs ou réalisateurs en mémoire, en référence, et parfois même quelques films dont on s'inspire plus ou moins librement...
Paranormal Activity : The Marked Ones
À l’instar de la franchise Saw , Paranormal activity semble avoir trouvé le filon juteux pour nous offrir (presque) tous les ans un épisode aux qualités déclinantes. Après un premier volet qui valait relativement le coup d’œil, la suite ne mérite clairement pas le succès commercial dont elle a bénéficié. En marge de la saga, l’on a eu droit à un spin off made in Japan des plus dispensables et, en...
Féline, La
**Attention, cette critique contient quelques spoilers.** Irena, jeune femme réservée, rejoint son frère, Paul, à la Nouvelle-Orléans. Pendant ce temps, la ville est en émoi suite à d'horribles meurtres commis par un animal sauvage. Quarante ans après le film culte de Jacques Tourneur, Paul Shrader est à la tête de ce remake qui n'avait pas la tâche aisée. En effet, entre le respect du travail...