Voir la fiche complète du film : Retour vers le Futur 2 (Robert Zemeckis - 1989)

Retour vers le futur 2

Une excellente suite qui multiplie les qualités du premier par 2..
Publié le 1 Janvier 2008 par GeoffreyVoir la fiche de Retour vers le Futur 2
10
Voyage dans le Temps

Marty est enfin revenu dans son époque après s'être involontairement retrouvé en 1955. Mais à peine rentré, il reçoit la visite du Docteur Brown, qui après avoir fait un voyage dans le futur, informe Jennifer et Marty que leur descendance est en danger. Pour la sauver, "Doc" conduit Jennifer et Marty en 2015 afin d'empêcher le pire. Mais le voyage va avoir de graves conséquences sur la ligne du temps...


Premier contact avec le mythique "Overboard"

Second volet de la trilogie culte, ce retour vers le futur 2 n'échappe pas à la règle qui veut que dans les suites il y en ai "toujours plus." Effectivement, que ce soit au niveau de l'action ou des effets spéciaux, tout a été fait en plus grand. Mais contrairement à la plupart des numéros 2, Back to the future 2 rivalise largement avec le premier film. Et oui!

Premièrement, le scénario nous entraîne dans les méandres du temps et nous propose des péripéties dans pas moins de trois époques. En 2015 tout d'abord, où Marty devra sauver l'avenir de sa famille. Dans un présent "alternatif" ensuite et pour finir, de nouveau en 1955. Et même si cette dernière est, à mon sens, la plus intéressante au point de vue du scénario, les deux autres valent largement le détour. Le futur tout d'abord, est plus ou moins comme tout le monde l'avait imaginé: voitures volantes, images holographiques, commandes vocales etc... mais on découvre tout de même tout celà avec émerveillement.

De petites touches humoristiques et surprenantes sont également les bienvenues. Citons pêle-mêle une énième suite des Dents de la mer ou encore la pizza "minute". Mais l'essentiel n'est pas là, l'histoire du film se lance dans cette époque, et de quelle manière! Partis simplement pour sauver la descendance de Marty, les deux compères vont une nouvelle fois altérer le cours de l'Histoire. On pourrait argumenter sur le fait que Doc aurait eu plus facile de dire à Marty ce qui allait déclencher la déchéance de sa famille, mais l'essentiel n'est pas là: le film est lancé et ne s'arrêtera qu'au générique de fin (et encore, l'intrigue est à suivre. Mais n'anticipons pas.)


Jaws 19! En 3D holographique!

Retour dans le présent cette fois. Mais pas le présent que connaissent nos héros. Car en allant changer le futur, ils ont involontairement altérer le passé et, donc, le présent qui en découle. (Pas facile à expliquer comme celà, mais limpide à l'écran) Cette nouvelle époque est également intéressante car on découvre les personnages habituels sous un autre angle. Appréciable. Avec une mention spéciale à Biff. Notons également au passage que ce dernier regarde à la télé un western dans lequel Clint Eastwood est l'acteur principal et qui aura son importance dans Retour vers le futur 3.


A letter from the Past...

Après cet intermède en 1985, nous voilà replongé une nouvelle fois dans les voyages temporels car nos 2 amis vont bien évidemment tenter de rétablir la ligne du temps. Leur parcours les amènera en 1955, qui est l'époque la plus intéressante du film. En effet nous y revoyons sous un autre angle les péripéties de retour vers le futur 1. Sans trop en dévoiler, on peut juste dire que les scénaristes se sont plutot bien cassés la tête et que l'interaction entre les scènes du 1 et l'action du 2 est extrêment bien réussie.

Evidemment, on sait que c'est un peu gros que ce soit justement à cette époque que l'intrigue se passe, mais honnêtement, on s'en fiche. On prend son pied comme des gamins en se demandant comment les héros vont se sortir de se fichu pétrin. Et c'est bien là la grande réussite du film. C'est intelligent, jamais vulgaire, sans violence (ou si peu) et pourtant divertissant au possible. Du grand cinéma comme on en fait plus, à consommer sans modération.


Vieux, jeune ou alternatif, Bif reste un enfoiré!

Le film se termine sur une porte grande ouverte à un numéro 3, qui fut d'ailleurs tourné dans la foulée du 2 et dont la bande annonce se trouve avant le générique de fin. Démarche commerciale? évidemment. Mais bon celà à son charme, et il est vrai que cet épisode 2, épisode charnière de la série, donne incroyablement envie d'en voir un troisième. Dans ces conditions, pourquoi se priver?
Geoffrey Claustriaux

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

Waterworld
Dans un futur lointain, la Terre est recouverte d'eau de part et d'autre du globe. Chacun tente de survivre à sa manière tandis qu'un groupe de rebelles poursuit une jeune fille dont le tatouage indiquerait une île, véritable Eldorado. En 1995, doté d'un budget monumental, Waterworld se présente comme le Blockbuster de la décennie. Figure du moment à Hollywood, Kevin Costner était...
Les innocents
Dans le domaine du fantastique, certaines œuvres littéraires du XIXe siècle demeurent des classiques qui, non contents de poser les bases d’un genre, le transcendaient à travers des intrigues intemporelles. On songe à Edgar Poe, Mary Shelley, Oscar Wilde ou encore Bram Stoker. Dans la même veine, Henry James a écrit Le tour d’écrou , roman remarquable en tout point, tant dans sa prose...
Tous les garçons aiment Mandy Lane
On peut dire qu'elle s'est faite attendre cette Mandy Lane! En effet, le film, qui date de 2006, a mis presque quatre ans pour arriver en France, si l'on excepte l'un ou l'autre passage dans des festivals. Généralement, cet état de fait découle d'une qualité très moyenne, mais dans le cas de All the Boys Love Mandy Lane , les critiques étaient plutôt flatteuses. Il avait...
The Dinosaur Project
Qui a dit que le film de dinosaures était mort ? Les deux suites à Jurassic Park en deçà — pourtant très appréciées de votre humble serviteur — des attentes ? Ou la tentative de reboot/sequel Jurassic World , véritable déminage au box-office, mais flingué par-ci par-là par la critique ? Non, impossible, inconcevable. Rien n’atteindra la candeur de ces êtres surdimensionnés, pas...
Warm Bodies : Renaissance
R est un zombie parmi tant d'autres dans un monde qui n'a plus rien à offrir que de longues journées d'errance entrecoupées de petits casse-croûtes cannibales. Enfin, c'était jusqu'à ce qu'il rencontre Julie. Après s'être fait remarquer avec le slasher Tous les garçons aiment Mandy Lane (un peu trop surestimé à mon goût), Jonathan Levine semblait avoir déserté le...