Voir la fiche complète du film : Tentacules (Ovidio G. Assonitis - 1977)

Tentacules

Un décalque italien des Dents de la Mer qui ne ravira pas les amateurs du genre.
Publié le 8 Juillet 2024 par GeoffreyVoir la fiche de Tentacules
4
Sous-marin

Ocean Beach est la station balnéaire typique des films américains, c’est-à-dire tranquille et familiale. Mais tout bascule lorsqu’un bébé et un marin disparaissent.

Quelques heures plus tard, leurs corps sont retrouvés atrocement mutilés. L’enquête mettra à jour l’existence d’une créature gigantesque et monstrueuse, cachée au fon de l’océan…

Il fait envie ce résumé, n’est-ce pas ? Vous imaginez déjà des litres de sang déversés dans la mer et des combats épiques pour venir à bout de l’immonde pieuvre géante. Eh bien, navré de vous décevoir, mais Tentacules, c’est pas ça du tout. Mais alors, PAS DU TOUT !

La chose est réalisée par le grec Ovidio G. Assonitis à qui l’on ne doit alors à ce stade de sa carrière qu’un unique autre film, Le Démon aux tripes, ersatz de l’Exorciste sorti un an plus tôt, ce qui lui valu de nombreuses comparaisons disgracieuses, ainsi qu’une accusation de plagiat de la part de Warner Bros., laquelle se règlera grâce à une coquette somme d’argent. Bref, dès son premier film, Assonitis place sa carrière sous le signe du décalque, ce qui se confirmera avec le présent Tentacules qui choisit lui de naviguer dans le sillage des Dents de la Mer de deux ans son aîné.

Le triomphe du film de Steen Spielberg a provoqué une déferlante de copies en provenance du monde entier, qu’il s’agisse d’attaques de requins (TINTORERA de René Cardona Jr.), de piranhas (PIRANHAS de Joe Dante) ou encore de barracudas (BARRACUDA de Harry Kerwin). Au milieu de ce foutoir marin, Tentacules a l’insigne honneur d’être la première photocopie made in Cinecitta, et ce sera là son unique titre de gloire, car pour le reste, c’est un naufrage.

Tension aux abonnés absents, situations grotesques, cohérence aux fraises, c’est un véritable festival d’erreurs à ne pas commettre, d’autant plus qu’Ovidio G. Assonitis fait preuve d’une grande maladresse derrière la caméra. Ses séquences d’attaque sont assommantes de platitude quand elles ne virent pas à l’expérimental lors de l'attaque par la pieuvre d'une course de petits bateaux.

Notons tout de même au rayon des points positifs des prises de vue aériennes du plus bel effet, un casting royal et les beaux extérieurs californiens mis en valeur par une photographie correcte. Mais du pouvoir d’évocation de chez Spielberg, Ovidio G. Assonitis n’en retient que la surface puisque la créature est suggérée plus qu’elle n’est montrée. Pratique pour s’éviter des effets spéciaux à la peine, mais dommageable pour le spectateur en quête de frissons marins.

Le film sorti le 3 mai 2024 chez Rimini Editions dans une édition combo Blu-Ray + DVD, accompagné de l’inévitable et indispensable livret de 24 pages intitulé « Ovidio G. Assonitis, Business is business » et rédigé par le fidèle Marc Toullec.

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

Possédée
Lorsque l'on songe aux films de possédés et autres exorcismes, un seul titre nous vient à l'esprit. Le mythe fondateur de William Friedkin qui a inspiré tous ceux qui le suivront. Il est le précurseur comme le fut Les dents de la mer pour le survival animalier. Aussi, marcher sur les plates bandes d'un chef d'½uvre comme L'Exorcist e ne se fait pas sans heurt (surtout si l'on cite ledit film...
Hôtel Transylvanie
Pour les 118 ans de sa fille, le comte Dracula réunit ses amis à son château pour une grande fête. Tout semble se dérouler comme prévu jusqu'à l'irruption d'un globe-trotter un peu perdu. La venue de cet importun risque de compliquer la situation... Après des productions assez plaisantes (Les rois de la glisse, Tempête de boulettes géantes...), mais loin de faire l'unanimité, les...
Frankenstein
Au même titre que Dracula de Bram Stoker, Frankenstein est un véritable mythe fondateur du genre fantastique. Ses thèmes, entre autres le progrès scientifique ou l’appréhension de la mort, demeurent toujours d’actualité et s’adaptent aux époques si bien que l’œuvre de Mary Shelley traverse le temps sans prendre une ride. Le cinéma a tôt fait d’accaparer un tel potentiel pour le transposer encore...
Zombie Shark
Quand il s’agit de tourner des films de requins fauchés aux velléités purement mercantiles, les producteurs ne sont jamais avares en aberrations scénaristiques et biologiques. Entre des poissons mal fagotés ou un contexte ubuesque, la sharksploitation multiplie les exactions pour malmener les squales. De même, la récidive tient autant à la présentation de bestioles hybrides qu’à un...
Star Trek
Des années que les fans l’attendaient et il est enfin là, sept ans après Némésis , le dixième film de la saga. Avec à la barre J.J. Abrams , auteur d’un incroyable Mission impossible 3 et créateur des séries que sont LOST, Alias et la toute récente Fringe , Star Trek 11 a finalement débarqué sur nos écrans. Onzième film ? Pas tout à fait car le métrage est intitulé Star Trek , un...
Tentacules
Réalisateur:
Sortie France:
Durée:
92 min.
5.14286
Moyenne : 5.1 (7 votes)

Thématiques