L' Antre de la Folie (John Carpenter - 1995)

L'Antre de la Folie
In the Mouth of Madness
Réalisateur : John Carpenter
Votre note : Aucun(e)
9.01562
Moyenne : 9 (64 votes)

Synopsis

Pour retrouver un auteur de best-sellers d'épouvante brusquement disparu, John Trent, détéctive, va pénetrer dans l'univers romanesque et épouvantable de l'écrivain.

Bande annonce VO

"In the mouth of madness" trailer

Anecdotes

En 1995, John Carpenter reçut le prix de la critique au Fantasporto pour ce film, qui y était également nommé en tant que meilleur film.

Deux nominations lors de l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 1996 : meilleur film d'horreur et meilleur maquillage.

L'Antre de la folie est le dernier volet de la « Trilogie de l'Apocalypse » de Carpenter, les deux précédents volets étant The Thing et Prince des ténèbres.

Fait plutôt rare, la première projection eut lieu le 18 juin 1994 aux Pays-Bas, plus de six mois avant la première américaine.

Lors du générique de fin, après le message habituel indiquant qu'aucun animal n'a été maltraité durant le tournage, on peut lire : L'interaction humaine a été contrôlée par l'Association Psychiatrique Inter-Planétaire. Le nombre de morts étant élevé, les pertes humaines sont lourdes.

Le film a été entièrement tourné en Ontario, au Canada.

Il s'agit du dernier film de l'acteur allemand Wilhelm von Homburg, qui interprète ici le rôle de Simon, décédé en mars 2004.

Scénario : Michael De Luca
Musique : John Carpenter
Pays : États-Unis
Durée : 95 min
Sortie France : 08 Février 1995
Entrées France : 141 678
Sortie US :
Box-Office US : 8 900 000 $
Budget : 14 000 000 $

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Si seulement mon conseiller d'éducation ,quand étais au lycée, avais pu me conseiller le métier d'enquêteur dans les assurances, et ben, p'etre que j'aurais eu la chance un jour de me rendre à Hobbs End, et de pouvoir ainsi visiter les nombreuses curiosités de cette charmante...Lire la suite

Dans une interview, John Carpenter confie qu'il a eu du mal à monter L'Antre de la folie , à lui trouver une unité. Bien lui a pris de persévérer car il a abouti à l'un de ses meilleurs films, tenu de bout en bout, tendu et maîtrisé. Inspiré de H. P. Lovecraft et de Stephen King, le long métrage...Lire la suite

Big John nous envoie sans détours dans un cauchemar éveillé. Véritable mise en abîmes, le film nous plonge dans un monde où la limite entre rêve et réalité, n'est finalement pas si grande que ça (voir même quasiment nulle !). Sam Neill est comme à son habitude, parfait. Ses réactions face à ce...Lire la suite

In the Mouth of Madness fait partie de mes Carpenter préférés. C’est peut-être même le meilleur. Il clos brillamment la Trilogie de l’Apocalypse (que je ne re-décrirai pas puisque c’est déjà dans les anecdotes de cette fiche). En poussant les choses plus loin, je dirais même que c’est le dernier...Lire la suite

Le retour de Carpenter avec In the Mouth of Madness fut une réussite artistique et non commerciale. Pour la première fois de l'histoire, un vrai film d'horreur sur l'Univers de "ces choses" décrites par Lovecraft, mises en scène par Carpenter sur un scénario de Michael De Luca qui au départ n'avait...Lire la suite

A propos du realisateur

John Carpenter

John Carpenter est né le 16 janvier 1948 à Carthage, dans l'Etat de New- York. Pas toujours apprécié à sa juste valeur, surtout aux Etats-Unis, il le reconnaît lui-même avec beaucoup d'ironie : "En France, je suis un auteur, en Allemagne, je suis un cinéaste. En Grande Bretagne, je suis un réalisateur de film d'horreur. Aux Etats-Unis,...

On lui doit également :
Invasion Los Angeles
Dark Star
New York 1997