Une Hache pour la Lune de Miel (Mario Bava - 1970)

Une Hache pour la Lune de Miel
Il Rosso Segno della Follia
Réalisateur : Mario Bava
Votre note : Aucun(e)
7.14286
Moyenne : 7.1 (7 votes)

Critique

John Harrington semble être le plus heureux des hommes. Cependant, derrière un sourire de façade, se cache un dangereux tueur en série. Cette oeuvre, qui inaugure la dernière ligne droite de la carrière du cinéaste italien, dégage un certain charme.

Synopsis

Un homme se sent incapable de contrôler ses pulsions, qui le poussent à vouloir tuer de jeunes femmes revêtues de leur robe de mariée.

Scénario : Santiago Moncada
Pays : Italie
Durée : 85 min
Sortie US :
Box-Office US : 59,000,000 Lires (Italie)

Critiques Spectateurs

En regardant un Mario Bava on ne peut s'empêcher de remarquer quelques défauts évidents tels que certaines longueurs et parfois des scènes qui se succèdent de façon répétitives . Néanmoins comment ne pas être éblouis devant tant de beauté visuelle , une réalisation aussi originale accompagnée d'une...Lire la suite

Le film s’engage dans un train lancé à grande vitesse. On y suit un homme visiblement tendu traverser les couloirs étriqués des wagons jusqu’à croiser le regard d’un enfant inexpressif occupé à suivre le paysage défiler. Sans le lâcher des yeux, il ouvre une porte et pénètre discrètement dans une...Lire la suite

John Harrington est un homme completement derangé qui ne peut s'empêché d'assassiner des femmes dans leurs nuits de noce ou vetu de robe de mariés.Il decouvrira et se rapellera peu a peu quel est la raison de sa folie meurtrière . J'ai vu "hatchet for the honeymoon" en anglais mais ca m'a pas trop...Lire la suite

A propos du realisateur

Mario Bava

Mario Bava naît en 1914 à San Remo en Italie, dans une famille d’artistes. Son père est un sculpteur réputé mais travaille également dans le cinéma, où il sera chef opérateur et surtout responsable des trucages optiques.
Bava fils se tourne donc tout naturellement vers la branche artistique et fait ses études aux Beaux-Arts. Il...

On lui doit également :
L'Ile de l'Epouvante
Le Masque du Démon
Les Démons de la nuit