Liste des Critiques pour Killing vs. Frankenstein

Killing vs. Frankenstein
Genre: Super-Héros
Année: 1967
Réalisateur: Nuri Akinci
Scénario: Nuri Akinci
Tags : -
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

La Victime - The Victim
Attention, cette critique révèle certains éléments qui peuvent amoindrir l'impact de l'intrigue. Encore un film de fantômes asiatiques? Oui, mais Thaïlandais et celui-ci est différent des autres. Ici, point de fillette maléfique avec des cheveux trainant jusque par terre ou de petit garçon blanc (ou bleu selon les films). Non, dans The Victime , il s'agit d'un fantôme tout ce qu...
Massacres dans le Train Fantôme
**Attention, cette critique contient quelques spoilers.** Lors d'une fête foraine, deux jeunes couples décident de passer la nuit dans le train fantôme. Mais ils n'y sont pas seuls. Promu maître de l'horreur dès son second film, Massacre à la Tronçonneuse (1974), Tobe Hooper n'est pas loin d'être pour beaucoup de cinéphiles l'homme d'un seul film. A l'instar d'un Wes Craven après Les Griffes de...
Mortal Kombat 2 : Destruction Finale
Comment le dire gentiment et sans méchanceté? Mortal Kombat 2: Destruction Finale est... euh... un OVNI dans le ciel du paysage cinématographique. Même pas une aberration de la nature puisque ce film a été pensé par des hommes comme vous et moi. Enfin, comme vous et moi c'est vite dit car je ne voudrais pas vous insulter en vous associant aux gens qui ont pondu cette chose filmique. Ce film ne se...
Death Valley
Le survival, à l'instar du torture porn et du slasher, est un genre très codifié qui ne surprend plus à force d'avoir été usé jusqu'à la corde (et même au-delà). Chaque nouveau film possède un fort gout de déjà-vu et il faut tout le talent du réalisateur ou des situations très innovantes pour faire passer la pilule (voir La colline à des yeux version Aja). Malheureusement pour Death...
A Christmas horror story
Quand Noël approche, les rues s’illuminent, les chaumières se remplissent de cadeaux plus ou moins utiles et quelques métrages tendent à raviver l’esprit de Noël par le biais d’histoires niaises et/ou larmoyantes. Enfin presque, puisque le genre horrifique ne déroge pas à la règle et nous offre son lot d’atrocités qui se déroulent pendant les fêtes de fin d’année. Dans cette veine, la dernière...