Liste des Critiques pour Aniara

Aniara
Titre: Aniara
Année: 2018
Réalisateur: Pella Kagerman, Hugo Lilja
Musique: Alexander Berg
Durée: 106 min
Pays: Suède, Danemark
Tags : -
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Saw 5
Que de critiques négatives sur cette pauvre série Saw ! Alors que tout le monde ou presque s'accordait à dire que le premier épisode était excellent, chaque nouvelle suite déclenche un déluge de railleries dans le petit monde des amateurs de l'horreur (et c'est pas près de s'arrêter avec les futurs opus 6 et 7). On leur reproche d'être uniquement commerciales, ce qui est entièrement vrai...
Messe Noire
Une académie militaire, une chapelle et sa crypte poussiéreuse, une jeune recrue persécutée par ses camarades, un mystérieux grimoire ayant le pouvoir d’invoquer l’esprit maudit d’un moine espagnol révoqué par l’inquisition : tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette Messe noire le parfait nanar que son titre laisse entendre. L'insuffisance du budget force la mise en scène à étoffer au...
Dark Tide
Au fil des décennies, le survival animalier est devenu le porte-étendard de la bêtise de producteurs aussi avides de billets verts que de débilités en tout genre. Au vu de certaines sociétés qui se sont accaparé le genre pour le pire et seulement le pire, les films traités avec un minimum de sérieux se comptent sur les doigts d’une main; a fortiori depuis les années2010. Des noms comme...
Une porte vers l'enfer
Au même titre que la littérature, le cinéma scandinave est reconnu pour ses polars et ses intrigues très psychologiques. Le constat est facile, mais à la fin des années 1990, il n’était pas aussi évident. Malgré le peu de productions exportées à l’époque, certaines sont tout de même parvenues à se frayer un chemin jusqu’à nos frontières. De prime abord, Une porte vers l’...
Sharknado 4 : The 4th Awakens
Pour Asylum et SyFy, sortir un nouvel opus de Sharknado chaque année est devenu une constante. Au fil du temps, on a progressé de l’absurde vers la nullité absolue en passant par différents stades. Incongru, mal fichu, dépouillé d’orgueil, aberrant et inutile, Sharknado essaye avec plus ou moins de brio de s’assumer dans le domaine du nanar de luxe. Une sorte de label qui porte haut et fort les...