Resident Evil

Portrait de Nandrolone

Moderne

Nandrolone (Serial Killer - 692 critiques)
8
 

Je suis également un fan des premiers jeux "Resident Evil" (1,2,3, Code Veronica et 0). Alors je comprend la frustration que cette libre adaptation a pu procurer aux fans à sa sortie en 2002. Mais la métamorphose opérée par Capcom sur sa série de jeux dès l'épisode 4 sortie en 2005, remet aujourd'hui à plat toutes formes de débats.

Les changements effectués à cette époque (et encore davantage avec les épisodes suivant) sont tellement important, qu'en prenant un peu d'hauteur sur la globalité de la série vidéoludique, force est de constater que ce premier film a maintenant mille fois sa place dans la chronologie de la franchise de Capcom. Mieux, il était précurseur (pour le futur de la série des jeux) et visionnaire dans sa vision du futur qui est maintenant notre présent.. (l'IA, la multinationale informatique qui contrôle tout etc).

L'univers de Resident Evil est bien respecté : la multinationale Umbrella, le manoir, les labos, le Virus T, les transformations, les créatures, les zombies, l'équipe de policiers, l'héroïne féminine et j'en passe... Certes, l'ensemble est un peu léger et ne va pas au bout des choses mais je n'ai personnellement pas envie de me poser plus de question tant j'ai pris plaisir à suivre ce film. Milla Jovovich est très charismatique, le thème musical excellent.

Quoi que l'on puisse dire, c'est une bonne adaptation.

publié le 30/10/2018 - 15:19
Portrait de Fab-4

Pseudo adaptation

Fab-4 (Serial Killer - 761 critiques)
7
 

Il y a deux problèmes dans ce Resident Evil et ses suites.

D'abord le réalisateur qui n'est pas le roi de la réalisation haletante... Il fait en général des films sympa mais sans jamais se rapprocher des sommets. Ces Resident Evil sont un peu à son image ; c'est cool et fun mais il manque un petit quelque chose pour en faire de très bons films.

Le second défaut de cette saga pour moi, fans des jeux, ayant dévoré plus jeune Bio Hazard 1, 2, 3 puis Code Veronica, c'est que le scénario des films ne suit pas vraiment celui des jeux. Et c'est bien dommage car tout été déjà là. Il n'y avait plus qu'a le porter en vidéo (histoire et ambiance). Certain dirons que c'est mieux ainsi mais je préfère les adaptations fidèles (de même pour les films issus de livre). C'est mon point de vue.

Ceci étant dit, Resident Evil (le film) est très correcte. La belle Milla, si charismatique, est à croquer. On retrouve une brève partie du Manoir puis le Labo, lieu principal de l'action. L'action justement est omniprésente, l'ambiance n'est pas très flippante du coup. Les scènes avec les rayons, les fameux chiens-chiens du jeu et la première rencontre avec les zombies sont des moment forts du métrage. La fin est intéressante également avec une double ouverture vers sa suite : Nemesis et le réveil d'Alice en pleine apocalypse...

Reprenant ce que j'ai dit en préambule, quand on sait que Roméro devait initialement s'occuper de se projert en reprenant à la lettre les histoires des deux premiers jeux pour en faire son film, il est bien dommage que Capcom ai finalement botté cette idée en touche... Mais bon, tant pis on se contentera de cette version.

Un bon film de zombie plutôt cool. Une adaptation (inspiration) sympathique du jeu culte. A voir !

publié le 15/09/2015 - 20:24
Portrait de Brainkiller

Résidus evil!*

Brainkiller (Graine de psychopathe - 119 critiques)
4
 
Pour ma part je n'ai pas du tout adhéré à cette version hautement "tournée" vers l'action. Les "effets spéciaux" et, la "jupe olé" de mia... de plus on nous "charge" d'une 2 ème "donzelle"!? Mais où est donc passé l'équipe?! Wesker, Burton, chris Redfield, jill Valentine (avec son béret vert), rebecca Chambers, etc... Aucune "intrigue" qui nous aurait mené dans la foret du "manoir". L'immersion est trop "rapide" dans les "labos" high-tech.. Un film "bouclé" en deux temps pour satisfaire la "demande" de "fans"... Le "résultat" est tout autre! Mauvais choix du "réalisateur" et de scénario. Au final, un "résidu".
publié le 27/01/2013 - 12:44

Fun

Captain Nono (America's Most Wanted - 327 critiques)
8
 
Avant tout, je tiens à dire qu'à l'image d'une très grande majorité de fans, je regrette que cette adaptation ne s'inspire pas directement du célèbre jeu-vidéo éponyme de Capcom. A l'origine, le film devait d'ailleurs être réalisé par un habitué du genre, en la personne d'un certain George A. Romero. Mais des divergences artistiques firent capoter la possible collaboration, ce qui est bien regrettable quand on connaît le talent confirmé du bonhomme dans tout ce qui à trait à l'univers des zombies... Peut-être voulait-il que l'histoire se déroule dans un inquiétant manoir situé en rase campagne, aux abords de Racoon City ? Une idée comme ça...

Mais en faisant abstraction de ce constat, et n'étant pourtant pas un grand fan de Paul W. S. Anderson, je ne peux qu'admettre avoir pris du bon temps devant les tribulations d'Alice et de ses "potes" au coeur du Hive. Point de manoir donc, mais une impressionnante structure souterraine de plusieurs étages sous les fondations même de Racoon City - temple de joyeuses expérimentations génétiques orchestrées par Umbrella Corporation. Un cadre parfaitement adéquat pour ce genre de film, et surtout bien mis en avant par la réalisation. Couloirs vides, intelligence artificielle mortellement dangereuse matérialisée par la fameuse "reine rouge", recherche d'éventuels survivants, bruits suspects... L'ambiance est franchement sympa et assure un suspense de qualité. J'ai également bien apprécié les acteurs, qui sans interpréter des personnages foncièrement passionnants, assurent le coup et s'avèrent convaincants. Tiens, Michelle Rodriguez dans un rôle de bad girl au regard noir et toujours prête à botter le cul des machos... Etonnant, non ?

Concernant le bestiaire, les zombies sont d'honnête facture, même si les maquillages commencent à dater en comparaison de ce qui se fait de mieux aujourd'hui (The Walking Dead par exemple...) On a également droit aux dobermans légèrement amochés, effrayants à souhait, mais qui se font torcher en deux temps trois mouvements par une Alice au top de sa forme. Enfin, le lickers se révèle malheureusement sous-exploité, malgré deux-trois apparitions brutales, mais trop rapides pour être réellement efficaces. De manière générale, le film assure en terme d'action et propose un rythme parfaitement maitrisé. On ne s'ennuie pas, mais on regrettera tout de même un manque flagrant d'hémoglobine à l'écran, surtout pour un film de ce genre, et plus encore pour une adaptation, certes partielle, d'une licence comme Resident Evil. Enfin, j'aurai apprécié l'apparition d'un insecte mutant, genre araignée géante qui tombe du plafond ou qui émerge d'un conduit d'aération...

Dans l'ensemble, cette adaptation me plaît bien. Milla Jovovich y est crédible et sexy dans la robe affriolante d'Alice, et la bande originale envoie du jus ! Tout n'est pas parfait, mais j'ai bien aimé l'idée du Hive, ainsi que la transition opérée vers une suite dans les rues d'un Racoon City en plein chaos à la fin...

publié le 06/07/2012 - 15:43
Portrait de Spartanzombie

Ca se laisse voir...

Spartanzombie (Graine de psychopathe - 78 critiques)
6
 
Film qui a pompé toute la magie des jeux Capcom et qui l'a recraché en film d'action plus que d'horreur. Boh ca se laisse voir hein, un très bon divertissement accessible pour tous. (aucunes scènes de gore gore).
publié le 30/12/2011 - 01:41
Portrait de Supercoincoin

Mon avis

Supercoincoin (Copycat Killer - 37 critiques)
4
 
Je n'ai pas retrouvé l'esprit du jeu. Soit on fait un petit film et on l'appelle "Milla Jovovich avec une robe sexy qui dégomme du zombie" et tout le monde est content soit on l'appel "Resident Evil" alors qu'il manque la moitié des éléments nécessaires, car là rien ne va plus. Le film n'est pas nul, malgré quelques certains moments sans intérêts particulier. Il y a de bon éléments (je suis fan de la scène de l'ascenseur). Ce n'est pas une adaptation pour moi mais pour les gens qui se contrebalance du jeu, c'est un film sympa.
publié le 25/08/2011 - 17:24
Portrait de Dante_1984

La ruche en ébullition

Dante_1984 (I am Legend - 1124 critiques)
8
 
Un commando est dépêché dans un laboratoire ultra-secret où l’ordinateur central ne répond plus. Sur place, le groupe se rend compte qu’il n’y a aucun survivant, mis à part une jeune femme amnésique du nom d’Alice. La descente aux enfers peut commencer. Adaptation du célèbre jeu vidéo de Capcom que j’ai fait et refait dans tous les sens inimaginables (autant le remake sur gamecube que l’original sur la Playstation première du nom), le film de Paul Anderson n’est pas une transposition fidèle de l’univers de Resident evil. En effet, il apparaît un point important que l’on remarque immédiatement lors de l’introduction : le cinéaste prend une évidente liberté avec des moyens de départ somme tout généreux. Ainsi, pour apprécier ce film (tout comme Wolverine en 2009), il faut être conscient que ce film est une alternative à ce qui nous avait été offert auparavant et non une adaptation pure et dure.

Certes, on peut regretter cette liberté prise, mais il faut reconnaître que l’on se retrouve avec un film nerveux qui propose une trame assez classique dans le fond tout en parvenant à capter notre attention le temps de 90 minutes. Alors, pourquoi s’en priver ? Les premières bases d’une franchise des plus lucratives sont donc posées de manière assez convaincante si l’on excepte certaines souplesses faciles dans le déroulement des évènements. Le personnage d’Alice, empreint de mystères, est en soit la meilleure idée de l’histoire, car il permet d’apporter un autre regard sur les pérégrinations de la société Umbrella. En ce qui concerne, le Hive (littéralement « la ruche »), on se trouve à arpenter un dédale de couloirs étroits, des salles aussi froides que le renvoi une photographie aux teintes aseptisées qui renforce l’aspect urbain et technologique de l’ensemble.

Ainsi, ce Resident evil se concentre à nous fournir un film de genre rythmé qui préfère privilégier l’horreur pure à un traitement plus angoissant. En effet, le côté « horrible » des zombies est plus efficace que la frayeur qu’ils suscitent, pour cela on préférera se tourner vers l’indicible comme Silent Hill sait si bien le faire par le biais d’un brouillard omniscient. Si la plupart du temps cinéma et jeu vidéo ne font pas bon ménage dans un sens comme dans l’autre, le film de Paul Anderson se révèle un amalgame intéressant entre ces deux mondes distincts. L’efficacité du 7e art au service d’une immersion rapide et efficace. L’alchimie n’est peut-être pas parfaite, mais elle se conjugue suffisamment bien pour nous offrir un film distrayant et efficace.

Bref, Resident evil se révèle une adaptation atypique. Il est indéniable qu’il divise les foules. Toujours est-il que si l’on prend la peine d’écarter toute comparaison avec le jeu vidéo éponyme (qui se veut justifiée dans une première approche), on décèle dans le film de Paul Anderson une vision pour le moins inattendue de l’univers si cher à Capcom. La peur est remplacée par l’horreur pure pour conférer au film une atmosphère de série B qui n’est pas sans rappeler moult références cinématographiques. Presque dix années se sont écoulées depuis sa sortie et, chose amusante, on peut constater que le film se veut le précurseur de ce que sera le futur de la franchise vidéoludique (pour rappel, Resident evil 4 changeait clairement le gameplay de la série pour procurer moins de frisson, mais plus de péripéties ; le cinquième volet accentuait encore plus ce virage). C’est-à-dire, clairement orienté vers l’action au grand damne du survival pur. Comme quoi, l’industrie du cinéma s’inspire du jeu vidéo et inversement.

publié le 01/02/2011 - 11:10

Mon avis

Evil-pimp (America's Most Wanted - 643 critiques)
4
 
Voila un mauvais film bourrin et exageré voir la scene du chien exagerer mille fois .Je ne vais pas m'attarder sur ce film car il est pourri : voila ma note, 4.
publié le 20/09/2010 - 15:57
Portrait de Sxtwin

Resident Evil

Sxtwin (Graine de psychopathe - 242 critiques)
2
 
Quand on dit "Film d'Horreur" à un enfant de 8 ans qui aimerait "se la jouer" en regardant des film ultra violent comme saw, la première chose qui lui vient à l'esprit c'est Resident Evil (qu'il n'a jamais vu biensûr). Moi je pense justement que ce film est réservé au spécialistes d'horreur en herbe de ces ages là qui n'ont qu'un seul but : se la crâner. Mais pour les autres, je ne voit pas l'intérêt. C'est mal fait, c'est répétitif, long, pas soigné, peu crédible, caricatural... Et dire que le réalisateur est celui qui a fait Event Horizon... Mais qu'est-ce qui lui arrive ?
publié le 21/07/2010 - 17:56
Portrait de Satyr

Un premier en demi teinte

Satyr (America's Most Wanted - 494 critiques)
6
 
Resident evil est une référence absolue en matière de jeu vidéo , et transposer ce genre à l'écran est un exercice délicat, que paul ws anderson n'a pas totalement réussi.si on y retrouve l'univers cher au jeu, on n'y retrouve cependant pas cette atmosphère stressante et pesante que représenté le jeu vidéo et aussi un manque au niveau visuel je trouve, mais bon l'exercice accompli, il n'en demeure pas moins un bon film servi par de bons comédiens milla jovovich et michelle rodriguez, mais pour ma part j'ai préféré le second qui bénéficie d'une image beaucoup plus appropriée que celui ci.
publié le 11/02/2010 - 18:13

Pages

 Inscrivez-vous ou connectez-vous pour ajouter votre avis !

Sur Horreur.net