Liste des Critiques pour Summer Of Sam

Summer Of Sam
Titre: Summer Of Sam
Genre: Thriller
Année: 1999
Réalisateur: Spike Lee
Durée: 142 min
Budget: 22 millions de $
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Poltergeist
Quatrième long-métrage tourné par Tobe Hooper pour le cinéma, Poltergeist représente un sommet dans la carrière du réalisateur de Massacre à la tronçonneuse . Produit et scénarisé par Steven Spielberg, Poltergeist marque une certaine rupture de ton avec les précédents films de son réalisateur, tout en restant dans le registre de l’horreur et de l’épouvante. L’action se déroule dans une banlieue...
Kong - Skull Island
Depuis le chef d’œuvre de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack, King Kong est devenu une figure emblématique du septième art. Au fil des époques, le gorille géant s’est initié dans des remakes tout à fait convenables, mais aussi dans des séries B et des nanars pour le moins discutables. Preuve en est avec King Kong 2 de John Guillermin, un métrage de sinistre mémoire. Malgré ces...
Le fantôme de la rue Morgue
Précurseur et auteur remarquable dans bien des domaines littéraires, Edgar Allan Poe n’a pas son pareil pour manipuler les apparences et dépeindre des histoires aussi macabres qu’intemporelles. Parmi les récits les plus connus et les plus représentés, Double assassinat dans la rue Morgue est considéré comme l’un des fers de lance du roman policier moderne, et ce, près d’un...
Avalanche Sharks : Les dents de la neige
En général, les requins massacrent des jeunes étudiants décérébrés durant la saison estivale. L'occasion de dénuder de belles donzelles et de faire valoir leurs atouts pour le moins gonflés n'y est pas étrangère. Autre raison plus pratique : les requins sont des poissons et évoluent donc dans l'eau, chaude de préférence. Cette évidence peut prêter à sourire, mais elle paraît...
Frenzy
Ces dernières années, peu de films de requins sont parvenus à se distinguer. Le mot d’ordre général étant de faire n’importe quoi avec peu de moyens et une absence totale de talent (et de scrupules), on peut compter sur les doigts d’une main les métrages potables de la décennie2010. Il est vrai qu’il est tellement plus simple de laisser libre cours à la bêtise que...