Voir la fiche complète du film : Arachnid (Jack Sholder - 2001)

Arachnid

Une petite série B assez insipide qui ne mérite pas spécialement que l'on s'y attarde, même si vous aimez les films avec des grosses araignées...
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Arachnid
4
Araignée

Les araignées et le cinéma, c'est une histoire qui ne date pas d'hier ! On pourrait remonter au Tarantula de Jack Arnold, en passant par le Tarantulas : Cargo de la Mort de Stuart Hagmann, ou encore L'Horrible Invasion et, plus récemment, Arac Attack, Arachnophobie... C'est vrai qu'une araignée, déjà en taille réelle, c'est pas le genre de bestiole qu'on aime avoir à ses côtés mais alors si vous la grossissez... Bref, de l'or en barre pour rédiger des scénarios teinté de SF et d'horreur avec un bon gros zeste de mutation (au choix : génétique, radioctive...). Produit par la Fantastic Factory de Brian Yuzna, Arachnid joue la carte de l'exotisme et nous entraîne donc à suivre une expédition à caractère scientifique au beau milieu d'une île sur laquelle une araignée ayant subit des mutations traîne ses savates. La suite, pas besoin de vous en dire davantage, vous la connaissez par coeur...

Arachnid a tout de la petite production fauchée : un décor principal unique (la forêt), un casting serré (cinq persos principaux et quelques figurants basta), effets-spéciaux au rabais (une heure d'attente avant de voir l'araignée en "action", images de synthèses péraves) , mise en scène sans âme (on dirait un mauvais téléfilm)... Les dialogues sont inintéressants et plats, les situations convenues et l'on a du mal à rester scotcher à l'écran. Pourtant, le film n'est pas spécialement ennuyeux mais une seule vision est amplement suffisante. Les acteurs font ce qu'ils peuvent pour nous faire croire à une histoire qui ne réserve aucun rebondissement. Le pire c'est que le scénariste, un certain Mark Sevi, n'en était pas à son coup d'essai...

Derrière la caméra, le vétéran Jack Sholder a été en meilleure forme (on se souviendra d'Hidden et, à la rigueur, de Wishmaster 2). Sa mise en scène est bancale et les plans de l'araignée en train de courir en plafond ("glisser" serait un terme plus approprié) sont parmi les plus mauvais plans qu'il m'ait été donné de voir. La musique est aussi vite entendue qu'oubliée. Bref, une petite série B assez anodine sur laquelle il est bien difficile et laborieux de s'étendre plus longtemps.

Autres critiques

Infectés
Imaginer une fin du monde, c'est à la portée de tout le monde. Et d'ailleurs, dans le cinéma actuel, on en voit de toutes les sortes. Entre les comètes, les volcans, les tornades, les maladies, les invasions extraterrestres... on peut dire que le cinéma fantastique se lâche et trouve tout et surtout n'importe quoi pour faire peur aux spectateurs. Bien souvent ce genre de film est la proie à des...
Hôtel Transylvanie
Pour les 118 ans de sa fille, le comte Dracula réunit ses amis à son château pour une grande fête. Tout semble se dérouler comme prévu jusqu'à l'irruption d'un globe-trotter un peu perdu. La venue de cet importun risque de compliquer la situation... Après des productions assez plaisantes (Les rois de la glisse, Tempête de boulettes géantes...), mais loin de faire l'unanimité, les...
Impact : Opération Chaos
Lors d’une collision avec un météore, l’orbite de la Lune se rapproche de la Terre tout en décrivant une forme elliptique. Les phénomènes les plus improbables se manifestent bientôt, mais le monde ignore qu’il ne s’agit que de simples prémices à un danger plus important : la collision de la Lune avec la Terre. Nombre de films catastrophes reprennent le thème du météore...
Soldier
Connaissez-vous le point commun entre Danse avec les loups , Le Dernier Samourai , Avatar , Star Trek : Insurrection et Soldier ? Non ? Mais si, réfléchissez un peu. Vous ne voyez pas? Pourtant ça semble évident : c'est toujours la même histoire. D'accord, j'exagère un tantinet, les décors et les époques sont différentes, de grosses nuances existent entre ces films, mais tout de même, la trame...
Amityville 3D : Le démon
Alors que les années 1980 sont particulièrement plébiscitées pour mettre des figures emblématiques du slasher sur le devant de la scène, la saga Amityville se poursuit d’une manière plus ou moins régulière. Cela vaut autant pour la sortie des films respectifs que pour leur constance qualitative. Bien qu’il soit toujours possible d’émettre des réserves sur la véracité des faits,...