Voir la fiche complète du film : Belphégor: Le Fantôme du Louvre (Jean-Paul Salomé - 2001)

Belphégor : Le fantôme du Louvre

Un film fantastique français qui, malgré la présence de Marceau et de Diefenthal, ne provoque rien d'autre que l'ennui. Dommage...
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Belphégor: Le Fantôme du Louvre
4
Momie Fantôme

Paris, de nos jours. Une momie aux pouvoirs maléfiques donne naissance à un fantôme nommé Belphégor, dieu des Ammonites. Celui-ci, à la nuit tombée, hante le musée du Louvre, dont la Pyramide de Peï est devenue le symbole universel. Tour à tour effrayant ou humain, ce fantôme a toutes les audaces et semble invincible. Un gardien est retrouvé mort aux pieds de sa statue. Martin (Frédéric Diefenthal), un électricien, va s’intéresser à l’affaire et faire la connaissance de la troublante Lisa (Sophie Marceau). Mais il est bientôt harcelé par des lettres signées de la main du fantôme...

En 1927, Henri Desfontaines mettait en scène pour la première fois Belphégor dans le film au titre éponyme. A l’origine, il y a l’œuvre d'Arthur Bernède (1871 – 1937), un auteur populaire, qui fut tour à tour chanteur d'opéra, librettiste, journaliste, dramaturge, romancier et scénariste. Un feuilleton français vit le jour en mars 1965, signé Claude Barma. Enfin, en 2001, Jean-Paul Salomé (Les Braqueuses, Restons Groupés) s’attaque à une nouvelle adaptation pour le cinéma. Une idée intéressante mais au rendu assez mitigé.

 

 

Le film propose de belles images et des décors (Le Louvre principalement, mais aussi la ville de Paris) remarquables. Mais la réalisation, beaucoup trop « hasardeuse » et à la limite du téléfilm, ne met pas assez en valeur ces décors. De même, le réalisateur hésite de manière incongrue entre le fantastique pur, la comédie (signalons au passage les prestations honnêtes de Michel Serrault, de Jean-François Balmer et de Frédéric Diefenthal) et l’action. A trop vouloir mêler les genres, le réalisateur provoque inévitablement la lassitude du spectateur qui ne sait pas trop sur quel pied danser. Toujours dans le même esprit, le scénario est beaucoup trop prévisible. Le spectateur en arrive presque à devancer les acteurs, ce qui est assez regrettable. Aucun véritable suspense, aucune émotion, aucune magie, aucun lyrisme, de nombreux temps morts et des effets numériques peu convaincants : tous ces éléments combinés tirent inévitablement le film vers le bas.

 

 

Reste notre Sophie Marceau nationale, qui s’offre les rares bons moments d’un film qui aurait pu être de bien meilleure facture s’il avait bénéficié d’un scénario intéressant et d’un réalisateur plus compétent.

Autres critiques

Trinity Blood
Après avoir subi l'Armageddon, les humains sont contraints de cohabiter avec leurs plus féroces ennemis : les vampires. C'est dans ce contexte incertain que le père Nightroad est chargé de résoudre des enquêtes qui viseraient à rompre cette fragile entente. L'histoire de Trinity blood est à l'origine un roman adapté en manga, puis vint cette série animée. Les vampires et la religion ne font pas...
L'Armée des morts
Réaliser un remake est un exercice particulièrement audacieux (et périlleux) quand il s’agit de fournir la relecture d’un classique. De tels projets peuvent même donner un résultat vain et douteux lorsque les velléités mercantiles supplantent la narration ou la mise en scène elle-même. Au début des années 2000, le phénomène a connu un nouvel élan avec deux métrages d’excellente...
Le Fils du Mask
Réaliser une suite au Mask de Chuck Russell ? Diantre, que voilà un pari culotté ! Il faut dire que le film original n'appelait pas franchement à une séquelle et que les risques de tomber dans le ridicule ou le grotesque étaient nombreux. Si Chuck Russell était parvenu à évoluer sur le fil du rasoir, toujours sur la corde raide entre cartoon et réalité, pour livrer au final un très bon...
Le Loup-Garou de Paris
Trois jeunes américains arrivent en France et débarquent dans la ville de Paris. L’un d’eux, Andy, sauve in extremis Sérafine, une jeune fille très étrange. Andy va chercher à la revoir mais va se heurter au brutal Claude et à sa bande. Andy va découvrir que ces gens sont des loups-garous, tout comme Sérafine, dont il tombe amoureux… Fausse suite pour vrai remake du génial Loup...
Urban Legend 3 - Bloody Mary
Après le formidable succès de Scream , la fin des années 1990 a marqué un nouvel essor pour le slasher. Au cinéma, cette période s’est principalement distinguée par Souviens-toi l’été dernier , Halloween, 20 ans après et la présente franchise. Sans doute est-ce dû aux affres du temps, toujours est-il qu’ Urban Legend s’avance comme le parent pauvre de ce courant. Malgré un...
Belphégor: Le Fantôme du Louvre
Réalisateur:
Durée:
97 min
3.60526
Moyenne : 3.6 (38 votes)

Thématiques