Voir la fiche complète du film : Dead Zone (David Cronenberg - 1983)

Dead Zone

Stephen King adapté par Cronenberg : émouvant et intense.
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Dead Zone
10
Tueur en série

Stephen King, ce nom vous dit quelque chose ? Oui, j'en suis sûr. Non ? Mais si voyons : Carrie, Cujo, Christine, ça, Maximum Overdrive, Creepshow, Dreamcatcher, La Ligne Verte ... tous ces films sont tirés de romans ou de nouvelles de cet écrivain. Dead Zone fait partie des "bons" films qui ont été tirés des écrits du "King".

Johnny Smith (Christopher Walken) est un professeur de fac sans histoire qui vit une idylle parfaite avec Sarah Bracknell (Brooke Adams), enseignante elle aussi. Mais un soir, alors que Johnny refuse l'invitation de Sarah à passer la soirée chez elle, il est victime d'un terrible accident de voiture avec un poids lourd. Johnny est dans le coma et il ne se réveillera que cinq longues années plus tard. A son réveil, il constate qu'il dispose d'un pouvoir hors du commun : il peut, au contact physique d'une personne, revivre le passé de cette personne et d'entrevoir le futur. Son pouvoir va lui permettre de sauver des flammes l'enfant d'une jeune infirmière qui le soigne. Bientôt, la police vient lui demander son aide pour confondre un dangereux assassin...

L'acteur Christopher Walken porte littéralement le film sur ses épaules, c'est indéniable. Sa prestation est remarquable, à tout point de vue.
Dead Zone s'apparente plus à un drame qu'à un film fantastique. En effet, le seul élément fantastique du film réside dans le don de prémonition de Johnny et ses effets. Il ne s'agit pas non plus d'un film d'horreur. On voit peu de sang dans le film. Et pourtant, ce film est un petit joyau du cinéma fantastique.

Comment ne pas ressentir un profond sentiment de compassion à l'égard de ce pauvre Johnny qui est accablé par un pouvoir non désiré et qui semble être envié par son entourage ? Johnny sauve des vies grâce à ses visions prémonitoires mais lui ? Qu'en est-il de sa vie ? Il perd sa mère, celle qui l'aime a refait sa vie. Que lui reste t-il ? Un personnage émouvant, attachant campé par un Christopher Walken toujours impeccable.

Derrière la caméra, on retrouve un nom lié au fantastique à jamais : David Cronenberg. Le réalisateur de Faux-Semblants, Videodrome, Scanners, La Mouche, Frisson et Crash signait avec Dead Zone un film presque d'auteur, fort et touchant.

A noter qu'au poste de producteur, on retrouve Debra Hill (ex-madame Carpenter) et au poste de producteur exécutif Dino De Laurentiis (producteur, entre autres, de : Orca, Flash Gordon, Conan le barbare, Peur Bleue, Evil Dead 3, Hannibal, Dragon Rouge...)

Autres critiques

Transformers : La Revanche
Le premier opus de l'improbable adaptation des robots transformables avait laissé un gout amer dans la bouche de bon nombre de spectateurs. Scénario et humour au raz des pâquerettes, visuellement bordélique, montage fait à la hache, tout était réuni pour obtenir un bon gros navet et cela aurait été le cas s'il n'avait pas été bourré jusqu'à la moelle d'effets spéciaux...
Livide
La France est un pays frileux en matière de cinéma fantastique et horrifique, laissant partir ses meilleurs éléments outre atlantique, pays où les entraves du politiquement correct sont moins présentes. C'est le cas pour Alexandre Aja ou encore Pascal Laugier . Les seuls irréductibles gaulois restant dans leur pays pour faire leur film d'horreur sont Alexandre Bustillo et Julien Maury ...
Altitude
" Toute ma vie, j'ai rêvé d'être une hôtesse de l'air. Toute ma vie, j'ai rêvé de voir le bas d'en haut " chantait Dutronc. Pas sûr qu'après avoir vu Altitude , il ait envie d'en rêver à nouveau. I'm a poor lonesome plane... Une jeune pilote et quatre de ses amis décident de partir en week-end à bord d’un petit avion. Un voyage qui brusquement se...
Taram et le Chaudron Magique
Film Disney mal-aimé et singulier au sein de la filmographie du studio aux grandes oreilles, Taram et le Chaudron Magique , sorti en 1985, vaut pourtant bien mieux que sa désastreuse réputation le laisse supposer. Déjà, c'est un spectacle étonnament adulte pour un Disney, mais en outre, il constitue l'une des rares tentatives de sortir du carcan des "films musicaux pour toute la...
Halloween
S’il y a un remake qui était attendu au tournant à sa sortie, c’était bien celui du cultissime HALLOWEEN de John Carpenter. Comme pour bon nombre de remakes, on se demandait en toute légitimité ce qui pouvait bien justifier une telle entreprise, le film de John Carpenter n’ayant pas trop pris de rides et son statut de classique du genre n’étant plus à remettre en jeu. Mais...