Voir la fiche complète du film : Fantômes contre Fantômes (Peter Jackson - 1996)

Fantômes contre Fantômes

Une excellente comédie fantastique, brillament mise en scène avec de très bons effets-spéciaux. A voir et à revoir!
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Fantômes contre Fantômes
10
Fantôme Tueur en série Hôpital

Frank Bannister a un métier particulier. C'est un ghosthunter, un chasseur de fantômes et d'esprits frappeurs. Il a d'ailleurs bien du mal à gagner sa vie. Il se promène dans les cimetières, lors d'obsèques pour distribuer ses cartes de visites. Lorsque des gens décèdent dans d'étranges circonstances dans la paisible communauté de Fairwater, il est aussistôt suspecté. D'autant plus qu'il n'est jamais loin des parages lorsque la Mort frappe. Bannister, qui depuis l'accident de voiture où il perdit sa femme quelques années plutôt, a la faculté de voir les morts, se lance à la poursuite de la Faucheuse qui laisse un numéro gravé sur le nom de chacune de ses victimes...

Je crois qu'il est inutile de présenter le réalisateur Peter Jackson. Si vous n'avez pas vu ses récents films (La Communauté de l'Anneau et Les Deux Tours) précipitez-vous dans la plus proche Fnac de chez vous!
Pour ceux qui ne connaissent pas le bonhomme, figurez-vous que c'est un petit bonhomme qui paie pas de mine (un petit gros à la barbe hirsute) mais qui est en réalité un réalisateur de génie ! Si, si, c'est moi qui vous le dit !

Fantômes contre Fantômes est décrit par son réalisateur comme une pure "ghost-comedy". Si l'humour est présent dans le métrage, on le doit au (formidable) comédien Jeffrey Combs (acteur fétiche de Stuart Gordon – Re-Animator, From Beyond) dans le rôle d'un agent du FBI complètement frappadingue qui traque Frank Bannister (Michael J. Fox). L'humour est savamment distillé et s'aligne parfaitement avec les "scènes d'action".
Les effets spéciaux sont remarquables et on peut encore une fois, dire merci à Monsieur Rick Baker et à ses magnifiques maquillages. Les effets numériques sont évidemment présents et on soulignera au passage la sublime évocation de La Mort, enveloppée dans une immense cape noire et chevauchant les toits des maisons de la ville. D'ailleurs sa silhouette n'est pas sans rappeler les Cavaliers Noirs du Seigneur des Anneaux...

La réalisation est, comme toujours avec Jackson, parfaite. Rien à redire. Inventive, audacieuse et fulgurante par moment, elle met en valeur un scénario efficace et intéressant.
Pour la musique, Jackson s'est assuré les services de l'un des meilleurs compositeurs : Danny Elfman (compositeur attitré de Tim Burton). Le score fait mouche, même si on entend par-ci, par-là, quelques notes échappées du score de Beetlejuice.
La distribution est à l'image du film, sans faute. Michael J. Fox est parfait en chasseur de fantômes, entiché de deux compères fantômes gaffeurs. Le reste de la distribution le complète à merveille avec une mention spéciale à l'acteur , dans le rôle du fantôme d'un shériff qui ne pense qu'à s'égoutter la nouille (ce qu'il fait avec une momie, dans une séquence hilarante!).

Malgré la qualité du film, il n'a pas fait un tabac à l'époque de sa sortie à cause d'une mauvaise distribution. C'est dommage car le film est vraiment génial et ce serait passé à côté d'un monument de fantastique que de passer à côté ! Avis personnel, bien sûr.

Autres critiques

Mystic river
J'avoue. Je n'ai jamais été un grand fan de Clint Eastwood en tant qu'acteur. Je n'aime pas sa façon de jouer. Mais par contre, quel réalisateur ! Je l'ai découvert sur le tard avec Space cowboys , un film très sympathique mais pas inoubliable, et puis je suis tombé sur celui-ci : Mystic River . Et là, la claque ! Rien que d'évoquer ce film, j'en ai encore les poils qui se hérissent tant sa...
Zombies Anonymous
Diable, voilà longtemps qu'un film de zombies ne nous avait pas offert un pitch aussi excitant! Je ne parle ici que du pitch de départ et pas du résultat final, car il faut bien reconnaître que ces dernières années ont été d'une grande qualité pour les productions estampillées "Zombies". Mais jugez plutôt: " Depuis peu, les morts reviennent à la vie, en pleine possession de leurs capacités. La...
Trinity Blood
Après avoir subi l'Armageddon, les humains sont contraints de cohabiter avec leurs plus féroces ennemis : les vampires. C'est dans ce contexte incertain que le père Nightroad est chargé de résoudre des enquêtes qui viseraient à rompre cette fragile entente. L'histoire de Trinity blood est à l'origine un roman adapté en manga, puis vint cette série animée. Les vampires et la religion ne font pas...
Détour Mortel 2
Depuis toujours, les monstres ont fasciné l'imaginaire collectif et les monstres de foire ont longtemps agrémenté les fêtes foraines, attirant la curiosité malsaine de l'être humain, qui recouvrait dans ces moments là ses instincts voyeuristes les plus primitifs. Dès les années 30, le cinéma s'empara de cette thématique, le plus souvent dans le but de dénoncer la méchanceté et la...
The Descent : Part 2
*Attention cette critique contient quelques spoilers* Dans la logique du cinéma actuel, le succès public et critique de The Descent ne pouvait évidemment pas rester sans suite. Quelques années sépareront pourtant la sortie de Descent: Part 2 de son prédécesseur. Ce laps de temps était à priori une bonne chose puisque la plupart des séquelles se font dans la précipitation afin de profiter au...