Voir la fiche complète du film : La Nuit au Musée (Shawn Levy - 2006)

La Nuit au Musée

Un très chouette divertissement familial qui laisse malheureusement un petit goût de trop peu.
Publié le 1 Janvier 2008 par GeoffreyVoir la fiche de La Nuit au Musée
6
Dinosaure

La nuit au musée est un film quelque peu particulier. En effet, il n’a pas d’histoire comme on l’entend d’habitude mais est plutôt constitué d’une succession de scènettes plus ou moins reliées entre elles par un postulat de départ, un peu comme pour un film à sketches : tout ce qui se trouve dans le musée s’anime la nuit tombée. Ce qui laisse supposer qu’en fonction de la salle dans laquelle se trouvera le gardien, une péripétie particulière va lui arriver.

Et bien dans la nuit au musée, c’est exactement ça. Des salles de miniatures jusqu'aux animaux en taille réelles en passant par les statues, les musées sont généralement bien remplies. Cela permet évidemment un grand nombre de délires réjouissants mais cela a aussi ses limites.


Un duo très sympathique

Le Muséum d'Histoire Naturelle renferme dans ses murs un secret mystérieux et stupéfiant que Larry, nouveau gardien de sécurité, ne va pas tarder à découvrir avec affolement : la nuit, toutes les expositions prennent vie ! Sous ses yeux, les soldats romains et les cow-boys miniatures se lancent dans une guerre acharnée, Attila et ses Huns commencent à piller les expositions avoisinantes, la momie tente de sortir de son sarcophage, le squelette du redoutable, mais néanmoins attachant, tyrannosaure rôde dans les couloirs... Le chaos est total ! Larry pourra-t-il remettre de l'ordre dans ses collections et sauver le musée ?


Un petit coté Gulliver est présent dans certaines scènes...

L’histoire donc, est on ne peut plus simple. Logiquement, cela aurait dû être compensé par une inventivité débordante vu les possibilités énormes qu’offraient l’idée de départ. Malheureusement, et même si certaines idées sont bien trouvées, on reste sur sa faim. Le tout paraît un peu « léger » et un peu trop facile. Bien sûr l’intention est clairement d’en faire un divertissement familial mais tout de même, les péripéties que doit endurer le pauvre gardien sont un peu trop classiques et attendues.

Evidemment le film est loin d’être ennuyeux, on s’amuse même très souvent, notamment grâce aux excellents acteurs (Ben Stiller, Robin William, Owen Wilson,..) mais ça ne dépasse que rarement le stade du sourire. Jumanji (également avec Robin William) faisait mieux dans la catégorie aventures familiales et imaginatives. La poursuite finale bien que prévisible réserve toutefois son lot de surprises.


Les effets spéciaux sont plutôt bien faits

La réalisation de Shawn Levy est bonne dans l’ensemble mais mets parfois mal en valeur l’action et les effets spéciaux. Ces derniers sont, par contre, superbes et totalement irréprochables. Voir Owen Wilson en cow-boy et un romain aux commandes d’une voiture miniature est assez fun. Il n’y a peut-être que sur la statue de l’île de Pâques qu’on pourrait chipoter mais ne cherchons pas non plus la petite bête.

Notons les plusieurs scènes où tous les personnages de cire (ou autre) reprennent leur forme d’objets inanimés. Ces moments sont très bien faits et empreints d’une certaine poésie, tout comme le petit monologue de Robin William sur sa condition de personnage de cire, assez touchant.


Une statue animée

Pour terminer sur une note positive, la nuit au musée plaira à tout le monde et constitue un très sympathique divertissement solitaire ou en famille grâce à son rythme trépidant mais ne marquera malheureusement pas les mémoires comme il aurait pu (dû ?) le faire. Il doit néanmoins être vu au moins une fois voire même plusieurs.

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

Casper
Ah! Casper le gentil fantôme ! Un chouette petit dessin animé sans prétentions qui a bercé l’enfance de pas mal d’entre nous. La transposition en film ne paraissait pas devoir poser trop de problèmes au vu des possibilités offertes, mais on sait tous comment ça peut se terminer avec les adaptations sur grand écran… Un look très "Burtonnien" pour l'intérieur de la...
Jack Brooks : Tueur de Monstres
Comment résister à un film intitulé Jack Brooks: Tueur de Monstres avec, en tête d'affiche, ce bon vieux Robert Englund et dont la jaquette proclame, je cite: "Quand Super Mario rencontre Evil Dead !". Impossible, pour l'amateur de série B en quête de divertissement facile, de passer à côté. Alors quand, en plus, cette même jaquette a le bon goût d'être très attrayante, il...
Eyeborgs
Il me faut être honnête : lorsque l'on reçoit, pour chroniquer, un film qui s'appelle Eyeborgs , que la jaquette cherche à en mettre plein la vue avec son robot belliqueux sur fond de carnage, que l'acteur principal est Adrian Paul (la série télé Highlander ) et que le réalisateur est un illustre inconnu qui n'a accouché que de deux autres film dont le piteux Python (haha!),...
Kick-Ass 2
Dans le genre décomplexé et fun, Kick-Ass s'est imposé comme une référence dans le genre. Tiré du comic book de Mark Millar et de John Romita Jr, le film était assez proche, alternant des phases très drôles à des passages très durs et parfois des scènes assez gores. Le film fut un franc succès et donna envie à beaucoup de monde de botter des culs. Mais l'intelligence scénaristique était de faire...
Black Christmas
À quelques exceptions prêtes, le slasher s’est étiolé au fil du temps dans les affres du bis et du Z pour ne fournir que des productions à l’emporte-pièce. Pourtant, les années1970 et 1980 ont posé les bases d’un sous-genre horrifique avec quelques références indétrônables en la matière. Le Black Christmas de Bob Clark fait partie de ces films ayant contribué à définir les codes...