Voir la fiche complète du film : Reeker (Dave Payne - 2006)

Reeker

Un film sans prétention, surprenant et un peu gore. Dommage qu'il lasse un peu à force de vouloir cultiver le mystère... jusqu'à un dénouement inattendu.
Publié le 15 Février 2010 par GeoffreyVoir la fiche de Reeker
6
Hôtel Tueur en série Désert
En 2005, date de la sortie de Reeker, le réalisateur Dave Payne n'était connu comme réalisateur que grâce à des "oeuvres" telles que Alien Terminator ou La famille Addams: Les Retrouvailles (Ouch!). C'est dire si le voir aux commandes d'un slasher mâtiné de survival n'avait rien d'excitant. Et pourtant, Reeker créa la sensation dans les divers festivals où il fut présenté et c'est donc nanti d'une jolie petite réputation qu'il débarqua dans nos contrées.


Une semi-décapitation de toute beauté

En embarquant pour la plus grande teuf de l'année, Jack, Nelson, Trip, leurs copines Gretchen et Cookie espéraient seulement s'éclater avec quelques centaines de jeunes au coeur du désert californien. Mais les ennuis ne tardent pas. Dès leur première halte, Gretchen, la conductrice, constate une fuite dans le réservoir. Leur voiture se retrouve immobilisée, face à un motel qui semble avoir été abandonné en toute hâte par son personnel et sa clientèle. La radio, le téléphone n'émettent plus que des sons brouillés – messages d'urgence et appels de détresse hachés, faisant allusion à une mystérieuse catastrophe...


Elle n'a pas l'air comme ça, mais elle est plutôt sympa...

Si on devait résumer Reeker en quelques phrases, ça donnerait ceci: Une excellente intro assez sanglante, suivit d'un slasher banal matiné de fantastique qui frustre à force de ne rien révéler et un étonnant twist final explicatif. Voici donc comment se présente Reeker en quelques mots. Mais le réduire à cela serait une grossière erreur car le film de Dave Payne mérite à plus d'un titre que l'on s'y attarde.

Tout d'abord, Monsieur Payne surprend derrière la caméra. De très bonne facture et parfois même inventive, sa réalisation est très agréable et réserve de joli moments de tension, ainsi qu'une poignée de scènes bien grâtinées. Ces dernières ne sont malheureusement pas très nombreuses mais rien que l'intro vaut le coup d'oeil, tout comme l'homme-tronc dans la poubelle. Pour le reste, les morts sont assez originales mais n'atteignent pas toujours leur but, c'est à dire faire sursauter le spectateur. Il faut dire que Dave Payne a cru bon de rajouter de l'humour partout dans le film. Parfois il fonctionne très bien, mais à certains moments le spectateur reste dubitatif. Je pense notamment à la scène où une espèce de mixeur sort des toilettes pour s'en prendre à une blonde. Honnêtement, on ne sait pas trop s'il faut rire, avoir peur ou être consterné devant un tel spectacle. Toutefois, mis à part cette petite réserve, Reeker est un film qui fonctionne plutôt pas mal.


Un problème l'ami?

Son scénario n'est pas ce qu'il y a de plus original (des jeunes bloqués dans un lieu désert sont la proie d'un cinglé), mais il contient de petites touches fantastiques qui le différencient de bon nombre de productions de ce type. Pendant un long moment le spectateur ne sait pas trop à quoi il a affaire et est plongé en plein mystère. Paradoxalement, c'est là que réside la principale faiblesse de Reeker: le film lasse à force de ne révéler aucun indice sur le tueur. Aucune justification à son action ne nous est apportée, et sa manie d'entrer dans des pièces hermétiquement closes ainsi que d'apparaître dans un nuage de gaz laisse un peu dubitatif. Il faudra patienter jusqu'à la révélation finale pour que tout se mette en place mais en attendant, le spectateur fronce les sourcils devant des événements à priori impossibles. Heureusement que la réalisation et l'ambiance du film parviennent à rester intéressantes.


"...et la dame resta bouche bée devant le Reeker..."

Les acteurs, puisqu'il faut bien en parler, sont plutôt bons. Pas de tête connue en tête d'affiche, mais le casting est frais et crédible. On notera toutefois la présence de l'inoxydable Michael ironside en guest-star dans un second rôle somme toute un peu inutile et qui ne fait pas appel à son talent, mais apercevoir sa trogne particulière fera toujours plaisir aux connaisseurs.

Bref, dans l'ensemble, Reeker est un petit film sans prétention et tout ce qu'il y a de plus recommandable.
Geoffrey Claustriaux

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

La Colline a des Yeux
D'un commun accord, on peut dire que Wes Craven est capable du pire comme du meilleur. Inventeur de deux des plus grandes figures du cinéma d'horreur que sont Freddy et Ghostface ( Scream ), il est aussi responsable de films de qualité plus discutables. Mais ses premiers films ont marqué certaines personnes, certains adolescents, qui, en grandissant, ont voulu en faire des remakes. Ainsi...
Penance
Depuis Saw et Hostel , le torture-porn s’est largement démocratisé avec quelques sympathiques surprises ( The collector , Grotesque …), mais également pas mal d’étrons imbuvables ( Scar 3D , Broken …). En parallèle de cette évolution chaotique, le faux documentaire semble avoir suivi la même courbe avec une baisse qualitative encore plus flagrante. Aussi, le mélange des genres peut parfois...
Killing Sharks
Comme un grand nombre de prédateurs, le requin fait partie des animaux que l'être humain craint le plus, au même titre que le crocodile, la pieuvre géante ou encore l'ours. Il est donc assez logique que des producteurs peu scrupuleux tentent de jouer sur la peur de ces animaux en faisant des films d'horreur. Et ils ne sont pas nombreux à tirer leur épingle du jeu. On pourra noter le...
The Walking Dead
Adaptation du célèbre comic éponyme, The walking dead nous décrit une invasion de morts-vivants à travers la planète. Rick, adjoint au shérif, se réveille dans sa chambre d'hôpital est constate l'ampleur du cataclysme qui a définitivement mis fin au monde qu'il a connu. Frank Darabont est un réalisateur avant tout passionné et passionnant de par son travail et une filmographie...
Sherlock Holmes contre Jack l'Eventreur
S’il y a bien un personnage qui a été largement adapté au cinéma et à la télévision (pour ne citer que ces deux médias), c’est bien Sherlock Holmes. Juste devant Dracula, le détective mythique de Conan Doyle est tellement fascinant qu’il a tôt fait d’être entré dans la culture populaire, à tel point que certains considèrent qu’il a réellement existé. Ses enquêtes ont donné lieu à de très belles...