Amityville: La Maison du Diable (Stuart Rosenberg - 1979)

Amityville: La Maison du Diable
The Amityville Horror
Réalisateur : Stuart Rosenberg
Votre note : Aucun(e)
7.13636
Moyenne : 7.1 (66 votes)
Amityville 2: Le Possédé
Amityville 3D : Le Démon
Amityville 4
Amityville : La Malédiction
Amityville 1993 : Votre heure a sonné
Amityville: Darkforce
Amityville : La Maison de Poupées
Amityville : L'histoire vraie
Amityville
The Amityville Haunting
Shattered Hopes: The True Story of the Amityville Murders
My Amityville Horror
The Amityville Asylum
The Amityville Playhouse
The Amityville Terror
The Amityville Legacy
Amityville: No Escape
Amityville: The Awakening
Amityville Exorcism
Amityville: Evil Never Dies
The Amityville Murders

Synopsis

La famille Lutz s'installe dans la maison d’Amityville pour une somme modeste.

D'abord heureux de leur affaire, la famille profite des lieux jusqu’au moment où le père Delaney va venir pour bénir la demeure.
Celui-ci se trouvant seul dans une pièce va se trouver confronter à une nuée de mouches et à une voix menaçante qui va lui ordonner de quitter les lieux.

Dès lors, des évènements étranges se succèdent, et George Lutz devient de plus en plus instable psychologiquement...

Critique

Un film d’épouvante qui se distingue par son atmosphère où l’angoisse croît avec une certaine mesure. On regrette pour autant certaines errances scénaristiques qui atténuent le traitement général et rendent le rythme trop lancinant. Entre hantise et manifestations « démoniaques », il subsiste néanmoins une incursion notable dans le genre, notamment grâce au casting et à la mise en scène.

Amityville: La Maison du Diable Le roman de Jay Anson Amityville: La Maison du Diable Amityville: La Maison du Diable Amityville: La Maison du Diable
Bande Annonce VO

Amityville Horror Trailer 1979

Anecdotes

Le scénario est adapté du roman "The Amityville Horror: A True Story" de Jay Anson, paru en 1977, lui-même inspiré de l'affaire d'Amityville: l'histoire de la famille Lutz, qui connut de prétendues expériences paranormales après avoir acheté une maison au 112 Ocean Avenue, à Amityville (Long Island) en 1975, où un assassinat en masse avait été commis l'année précédente.
Le film a donné lieu à plusieurs actions en justice.

L'affaire d'Amityville:
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Affaire_d%27Amityville

Margot Kidder a tourné ce film peu après l'interruption du tournage de "Superman II" dont 75 % des scènes avaient été tournées sous la direction de Richard Donner.
L'actrice a ensuite repris son rôle de Lois Lane au début de l'année 1980, pour finir "Superman II", repris par Richard Lester suite aux désaccords artistiques de Richard Donner avec la production.
Quant à "Amityville: La Maison du Diable", elle avoua plus tard détester le film.

James Brolin était quant à lui hésitant avant d'accepter le rôle de George Lutz.
Comme le script n'était pas prêt, il a commencé la lecture du livre de Jay Anson. Il a été si captivé qu'il l'a lu quasiment d'une traite durant une nuit, et donna son accord sur la foi en celui-ci.
Il rencontra et devint ami à l'époque avec le véritable George Lutz.

Comme le salaire demandé par James Brolin était trop important, la production pensa trouver un bon compromis en lui proposant 10% des recettes.
Au regard du succès considérable du film (le plus gros de American International Pictures) auquel personne ne s'attendait, James Brolin fit une affaire en or, et la production dû regretter d'avoir autant chipoté sur son salaire !

D'autres comédiens tels que James Caan, Harrisson Ford, Burt Reynolds ou Christopher Reeve, furent envisagés dans le rôle principal de George Lutz.

Petit clin d'oeil de Margot Kidder au film "Superman" (1978) auquel elle participa en tant que Lois Lane, quand dans la cuisine, en faisant la vaisselle, elle chantonne le thème principal du film tandis que James Brolin approche.

Même si la firme American International Pictures a fait courir le bruit que le film avait été tourné sur place, ce n'a pas été le cas, bien qu'elle ait voulut le faire.
Ceci à cause du refus de la ville d'Amityville où les faits se sont déroulés.

Les meurtres au fusil par Ronald DeFeo Jr pendant le sommeil des 6 membres de sa famille vivants avec lui en 1974, avant l'arrivée des Lutz, constitueront l'intrigue de "Amityville 2: Le Possédé".
Si dans ce film, Ronald DeFeo Jr est présenté comme un brave garçon qui se retrouve possédé par le mal, dans la réalité il était en fait un drogué au caractère très instable, étant régulièrement en grands conflits avec son père.
Il n'a donc apparemment pas eu besoin du soutien de Satan pour péter les plombs !
Le 4 décembre 1975, le juge Thomas Stark le condamna à six peines consécutives d'emprisonnement allant de 25 ans à la perpétuité. L'hypothèse bien pratique de la folie plaidée par la défense ne fut pas retenue.
Tous ses appels pour une liberté conditionnelle ont été depuis rejetés.
Un grand mystère de l'enquête restera néanmoins non résolu:
Comment a-t-il pu abattre 6 personnes au fusil sans que les voisins ne l'aient entendu (il n'ont entendu que le chien aboyer), et qu'apparemment aucune des victimes n'aient été alertées alors qu'il passait de chambre en chambre (aucune trace de défense ou de lutte) ? ...

Scénario : Sandor Stern
Musique : Lalo Schifrin
Pays : États-Unis
Durée : 114 min
Appartient à la série :
Amityville
Box-Office US : 86 432 520 $
Budget : 4 700 000 $

DVD & Blu-Ray

Amityville : La Trilogie
Date de sortie:

Critiques Spectateurs

Haa les années 70-80, le temps béni où les films avaient du chien. Fermons la page nostalgie maintenant. Ayant vu le remake avant l'original (encore), je me demandais ce que donnait ce Amityville. L'histoire du film "tiré d'une histoire vraie blablabla..." me laissant froid, je voulais voir la...Lire la suite

Alors c'est ça Amityville ? Sincèrement je m'attendais à dix fois mieux ! Là il ne ce passe presque rien ! pendant près de deux heures on attend, on attend, sa cause... il y a bien quelques scènes sympa comme les yeux du démon qui apparaissent, les mouches et le prêtres ou bien le sang dans les...Lire la suite

Déçu par ce film. Il ne fait pas peur du tout. Il manque totalement d'ambiance et le jeu des acteurs, notamment Margot Kidder (elle devait biberonner sévère à cette époque, je ne vois que ça) enterre encore plus le film! Le remake (qui n'est pas terrible) est un peu mieux.Lire la suite

Dans la lignée d'un "the Haunting" sorti 20 ans plutôt, le suspense est au rendez vous tout au long de ce film devenu culte aujourd' hui. Dans un genre horreur/fantastique tout en subtilité qui en 2012 ( 33 ans plus tard!) se démarque de la boucherie universelle qu'est devenu le cinéma horrifique,...Lire la suite

Je n'ai jamais lu le livre et je n'ai jamais porté ce film dans mon coeur, tout simplement parce que j'ai toujours cru comme le titre l'indique que Amityville était un film d'horreur, alors qu'en fait, ça place est dans le domaine épouvante. Donc j'ai essayé de le revoir en ayant dans la tête qu'...Lire la suite