Liste des Critiques pour Get out

Get out
Titre: Get out
Genre: Horreur
Année: 2017
Réalisateur: Jordan Peele
Scénario: Jordan Peele
Durée: 103 min
Pays: États-Unis
Tags : -
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Meurtres à la Saint-Valentin 3D
Pour certains, les remakes sont un fléau et on peut les comprendre. Très souvent inférieurs aux originaux, ils ont en plus tendance à dénaturer les mythes et à rabaisser nos boogeymen préférés au rang de fillettes bougonnes et inoffensives. Prenons l'exemple le plus flagrant avec le dernier Freddy et son lot d'acteurs imberbes face à un tueur qui pourrait jouer dans Plus belle la vie . De plus,...
Priest
Dans un avenir proche, un prêtre se met en tête de sauver sa nièce des canines acérées d'une horde de vampires. Après l'imparfait et mésestimé Légion , Scott Stewart poursuit dans le thème de la religion et de la spiritualité avec Priest . Comme son précédent film, Priest pâtit d'une piètre réputation envers son public. Si les suceurs de sang ont subi maints revers depuis quelque temps, il n'en...
The Monster Project
Sans sombrer dans l’euphémisme, le found-footage est un genre parsemé de déclinaisons inégales qui, bien souvent, ont tendance à le niveler par le bas, parfois au point de le décrédibiliser. Du côté des occurrences notables dotées d’un budget très modeste, on peut évoquer Grave Encounters ou, dans un autre exercice de style, Noroï: The Curse et The Poughkeepsie Tapes . À l’...
Dark tales of Japan
Le folklore japonais recèle bon nombre de légendes urbaines qui n’ont rien à envier à leurs consœurs américaines. Elles ont donné lieu à des perles d’épouvante qui ont fait les lettres de noblesse du genre en Asie et à travers le monde. Il n’est donc guère surprenant qu’elles soient déclinées n’importe comment quitte parfois à perdre de vue la volonté d’effrayer pour sombrer dans le ridicule. On...
Ghost Shark
Si l’on peut regretter la médiocrité permanente qui suinte du survival animalier, il faut reconnaître que les producteurs ne se découragent pas pour donner vie aux concepts les plus idiots. En 2013, Asylum entamait la saga Sharknado . Auparavant, on avait également eu droit à Sharktopus . Outre la volonté d’infliger quelques aberrations génétiques aux squales, on remarque une certaine...