Liste des Critiques pour Kasane

Kasane
Titre: Kasane
Genre: Fantastique
Année: 2018
Réalisateur: Yûichi Satô
Auteur: Daruma Matsuura
Musique: Yûgo Kanno
Scénario: Tsutomu Kuroiwa
Durée: 112 min
Pays: Japon
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Détour Mortel 4 : Origines Sanglantes
Cette critique contient quelques spoilers Après trois Détour Mortel qui semblaient avoir épuisé le filon jusqu'à l'os, on ne s'attendait pas à voir revenir nos psychopathes congénitaux pour une quatrième aventure. Il faut dire qu'après un premier opus très réussi, une suite un peu deçà et un troisième opus sympathique mais flirtant parfois avec les limites du grotesque, on pouvait se demander...
All the Creatures Were Stirring
Les films à sketches ont le mérite de mettre en scène des récits dont le contenu ne peut tenir sur la longueur. En ce sens, le principe reste similaire à un recueil de nouvelles. Le concept peut compiler des histoires qui ne présentent pas forcément de liens entre elles. Toutefois, la majeure partie des productions proposent un fil rouge et une thématique précise. Qu’il s’agisse de...
X-Men Origins : Wolverine
Le passé de Logan/Wolverine ayant déjà été longuement évoqué dans X-men 2 , était-il réellement nécessaire d'y revenir une nouvelle fois? Poser la question c'est bien sûr y répondre, même si la création du plus célèbre des mutants reste un sujet en or... De plus, la volonté commerciale clairement affichée par la Fox avait déjà voué ce X-Men Origins : Wolverine à l'enfer des critiques...
L'attaque du requin à 6 têtes
Qui aurait pu croire que la saga Headed Shark Attack aurait continué jusqu’à fournir quatre métrages ? Quatre films plus ineptes les uns que les autres où la surenchère est de circonstances pour exploiter malencontreusement un concept d’une rare bêtise. Non, les têtes d’un requin ne repoussent pas comme ses dents. C’est une évidence qu’il serait néanmoins bon de...
Bunny the Killer Thing
Au pays du ridicule, les lapins baiseurs sont rois. Une citation bien éloignée d’un trait d’esprit de Jean-Paul Sartre, mais surtout une bonne occasion pour introduire une œuvre dont dire qu’elle est atypique relèverait de l’euphémisme. Bunny the Killer Thing est un pur délire nous montrant que le cinéma n’est limité que par notre imagination et même si c’est...