Liste des Critiques pour Death Of A Ghost Hunter

Death Of A Ghost Hunter
Genre: Found-Footage
Année: 2007
Réalisateur: Sean Tretta
Musique: Mike Marsh
Scénario: Mike Marsh, Sean Tretta
Durée: 107 min
Pays: États-Unis
Appartient à la série:

Il n'y a aucune critique enregistrée pour ce film. Vous pouvez aussi ajouter votre critique !

Lucifer
Qu’il s’agisse de séries ou de films, lorsqu’on parle du diable, on a tendance à le dépeindre sous une forme bestiale et maléfique. On le serait à moins dans les cas de possessions, d’endroits hantés ou de confrontations directs avec le malin. Il est certaines œuvres où sa présence est plus suggestive et ambivalente dans son rapport au mal. Représenté comme un séducteur...
Phantom Racer
Comme vous le savez peut-être, les Américains aiment les courses de Nascar, sorte de bolides urbains qui tournent en rond sur un circuit fermé dont vitesse et prise de risque sont les maître mots. Genre quasiment inconnu en France, il s'agit pourtant d'un sport automobile que l'on voit souvent à la télé ou parfois dans des films. Je pense bien évidemment à Destination Finale 4 ...
Evil Angel : L'Ange de Satan
Attention, cette critique contient quelques spoilers. Entre un suicide, un accouchement et un meurtre, la soirée d'une équipe d'ambulanciers s'avère être délicate et troublante, d'autant plus qu'au même moment, une jeune femme sort du coma et tue deux médecins avant de s'enfuir de l'hôpital sans laisser de traces. Rarement exploité au cinéma, le mythe de Lilith est pourtant riche et la première...
Instinct de survie
Avec l’afflux d’inepties telles que les productions Asylum ou SyFy, on en oublierait presque que le survival animalier était un genre tout à fait honorable et sérieux en des circonstances différentes. Les films de requins sont particulièrement symptomatiques de cette régression. Même de rares sorties cinématographiques comme Shark3D ne sont pas parvenues à rehausser le niveau. On...
La nuit de tous les mystères
Bien connu pour sa prolifique carrière émaillée de séries B horrifiques aux qualités inégales, William Castle signe avec La nuit de tous les mystères un fleuron du film d’épouvante. Encore peu démocratisée à la fin des années1950, la thématique de la maison hantée pose ici les bases et les ficelles dont s’inspireront en partie d’autres cinéastes. Le statut de précurseur revient...