Voir la fiche complète du film : Dagmar : L'Âme des vikings (Roar Uthaug - 2012)
[[

Dagmar : L'Âme des vikings

Hormis les décors et la réalisation, Dagmar est une jolie déception. Un film banal.
Publié le 31 Mars 2014 par AqMEVoir la fiche de Dagmar : L'Âme des vikings
4

Toutes les modes passent, certaines étant plus persistantes que d'autres. En ce moment, le Viking est à la mode. Cela vient sûrement du fait que voir des hommes torse nu, plein de tatouages et avec une bonne grosse hache dans les mains fait fantasmer un nombre d'ados faramineux ou plus vraisemblablement du succès mérité de la première saison de Vikings, ou encore de cette faculté de se réapproprier des mythes et légendes par le cinéma américain. Entre le comics Thor et encore le métrosexuel Hammer of the God, le viking a le vent en poupe sur son beau drakkar. Mais qui peut en parler le mieux, si ce n'est un cinéaste nordique. Roar Uthaug est un réalisateur norvégien, qui avait déjà livré l'excellent Cold Prey, un slasher très efficace. Alors est-ce que Dagmar (Flukt en VO) est un bon film de Vikings ?


Rambo chez les vikings.

Le scénario du film est d'une simplicité affligeante. On suit un couple avec ses deux enfants fuyant les villes à cause de la peste qui a fait des ravages. Ils se font alors attaquer par des brigands et tout le monde est tué sauf la jeune fille qui va servir de poule pondeuse pour le groupe. Dagmar, la chef des brigands possède une petite fille à qui elle inculque des valeurs barbares. Mais cette dernière libère la prisonnière et s'enfuient toutes les deux. La traque commence pour le groupe de brigands. Autant le dire tout de suite, cette histoire tient dans un mouchoir. Alors il n'y a pas de quoi être surpris avec Roar Uthaug, puisque Cold Prey n'était pas non plus innovant, mais ce dernier avec le mérite d'être efficace. Dagmar, l'âme des Vikings n'est pas efficace. Malgré sa faible durée, 1 h 15, le film semble très long et s'étire pour fournir quelque chose de bien maigre qui pourrait ne durer que trois quarts d'heure. Heureusement, le réalisateur n'est pas manchot et sait tirer profit de sa caméra. Certains plans sont superbes, les décors sont vraiment bien mis en valeur, mais cela restera bien peu de choses. Alors bien évidemment, on est fortement déçu quand on lit le titre en version française, on pourrait croire qu'il s'agit d'un film historique sur les Vikings, que l'on va apprendre plein de choses sur les moeurs de cette civilisation, mais non. On aura affaire à une vulgaire course-poursuite dans de jolis décors. Fort heureusement, la fin relève le niveau, bien qu'elle semble plus qu'improbable. Elle est aussi étonnamment rapide, gâchant ces quelques moments nerveux et intéressants. Dernière chose qui énervera sans doute, c'est l'utilisation abusive de ralentis lors de tirs de flèches ou de carreaux. Voulant donner un esthétisme à son film, en sus des décors, Roar Uthaug se la joue Zack Snyder sur des plans d'esquive qui ne sont pas forcément justifiés.


Donne-moi tes saucisses !!!

Le casting ne sert pas forcément le film. On retrouve l'actrice fétiche du monsieur, alias Ingrid Bolso Berdal dans le rôle de Dagmar. Très convaincante dans son rôle de victime puis d'héroïne dans les deux premiers Cold Prey, elle n'est pas à son aise dans ce film. Livrant une prestation dure, mais forçant sur certains points, on a l'impression qu'elle est constipée durant tout le métrage. Si son visage, blonde platine et yeux bleus, correspond au schéma physique que l'on peut se faire du Viking, elle reste en dessous de ce qu'elle propose d'habitude. Mais le pire dans tout ça, c'est le traitement fait aux personnages. Presque aucun des bonshommes n'a d'envergure, d'histoire. Hormis Dagmar, dont on apprend certaines choses sur son passé, les autres personnages, autant victimes que guerriers n'ont aucun background. On ne s'attache ainsi à aucun personnage et on assiste à un spectacle lambda qui ressemble à tant d'autres films de traque dans la forêt. C'est assez dommage, car certains personnages semblaient bien sympathiques, comme ce barbu chauve qui veut à tout prix se faire la jeune fille, histoire de se divertir un peu. Il en va de même pour les deux actrices incarnant les jeunes filles traquées, car si elles jouent bien, leurs personnages ne sont pas attachants et possèdent un background d'une faiblesse évidente. Si la fin fait illusion durant cinq minutes, il aurait été plus agréable de voir cela durant tout le film.

Au final, Dagmar l'âme des vikings est une jolie déception. Si la réalisation ainsi que les décors sont plutôt bons, le reste est vraiment très faible. Les personnages ne sont pas épais et le scénario est très peu développé. Les acteurs sans être mauvais sont transparents, et la fin est bâclée pour finir un film déjà très court. Bref, si vous voulez voir des Vikings, des vrais, il vaut mieux se rabattre sur la série Vikings, beaucoup plus dure et travaillée. Bref, il s'agit là d'un film banal de traque, sans autre intérêt que des décors bucoliques et froids.

Autres critiques

Le Projet Atticus
Autour du Docteur Henry West, un groupe de scientifiques américains a fondé un laboratoire expérimentant, dans les années 70, les capacités télékinésiques de certains patients. En 1976, le Projet Atticus va être confronté à de terribles phénomènes, dès l'arrivée d'une mystérieuse nouvelle patiente, Judith. Lorsque le found footage, dernier sous-genre horrifique en vogue au pays de l'Oncle Sam,...
Tulpa - Perdizioni mortali
Le cinéma de genre italien n’est plus que l’ombre de lui-même. Il suffit de jeter un œil sur les dernières productions pour s’en convaincre: des séries B, voire Z, au scénario aussi rachitique que leur budget. On peut également se pencher sur d’illustres réalisateurs comme Dario Argento pour comprendre l’ampleur des dégâts ( Giallo ou son ignoble version de Dracula ). D’aucuns diront qu’il s’agit...
300

300

Dantesque. Il n'y a pas d'autre mot. Barbare et testostéroné à l'extrême, 300 se vit plus qu'il ne se regarde. S'il faut malheureusement reconnaître le coté extrêmement simpliste du scénario, on ne peut que s’incliner devant sa réalisation. Quelle puissance visuelle! Vous avez adoré les combats de Gladiator et de Braveheart mais les aviez trouvés trop court? Alors 300...
Amityville
Si les remakes ont toujours fait partie du modèle hollywoodien, les années 2000 ont connu un recyclage effréné de productions emblématiques. Après le succès mérité du Massacre à la tronçonneuse de Marcus Nispel, le cinéma de genre a particulièrement été impacté. Bien que sa notoriété soit restée dans les mémoires pour les affaires DeFeo et Lutz, le cas Amityville a été progressivement dénaturé au...
Animals
**Attention, cette critique contient quelques spoilers.** Ancien grand espoir de football américain à l'université, Syd Jarrett n'est plus que l'ombre de lui-même depuis une grave blessure qui l'a forcé à retourner dans sa ville de naissance, un patelin paumé. Désormais ouvrier, son seul plaisir est de retrouver chaque soir ses amis dans le bar de la ville. Un soir, il fait la connaissance de...
Dagmar : L'Âme des vikings
Réalisateur:
Durée:
75 min.
6.66667
Moyenne : 6.7 (3 votes)

Espace (Flukt) Official Norwegian Trailer #1 (2012) - Roar Uthaug Movie HD

Thématiques