Voir la fiche complète du film : Jumanji (Joe Johnston - 1995)

Jumanji

Une excellente aventure familiale, divertissante et imaginative...
Publié le 1 Janvier 2008 par GeoffreyVoir la fiche de Jumanji
8
Araignée Primate Crocodiles Jungle

Jumanji est un film quelque peu atypique. En effet, c'est un pur produit d'entertainment à destination des petits et grands, mais, fait assez rare, il se distingue par sa grande imagination, ainsi que par une absence notable de réelle violence et de sang. Il est rare d'avoir un film qui puisse combler les attentes d'autant de personnes.
Voici LE métrage familial par excellence.


Une Kirsten Dunst tout mignonne, bien avant qu'elle fasse la une des tabloïds...

Lors d'une partie de Jumanji, un jeu très ancien, le jeune Alan est propulsé sous les yeux de son amie d'enfance, Sarah, dans un étrange pays. Il ne pourra s'en échapper que lorsqu'un autre joueur reprendra la partie et le libèrera sur un coup de dés. Vingt-six ans plus tard, il retrouve le monde réel par le coup de dés de deux autres jeunes joueurs...


Un plancher particulier

Jumanji est un film que j'apprécie énormément et celà pour plusieurs raisons. Premièrement, l'intelligence du scénario. Le sujet se prêtait facilement à tous les délires possibles et imaginables, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'excellent postulat de départ a été très bien exploités. Des araignées, un lion, des singes, une plante féroce, un chasseur, une pluie tropicale dans une maison, des moustiques et j'en passe, les auteurs font preuve d'une imagination débordante. Car même si l'on sait pertinemment que tout se finira bien, on est constamment bluffés par les épreuves que doivent traverser les personnages. Que celui qui avait vu venir le plancher mouvant lève la main!

Mais tout celà ne serait rien sans les effets spéciaux. Car il est évident qu'il fallait les moyens techniques nécessaires pour donner vie à tout ce bestiaire sans sombrer dans le ridicule. Et bien les FX sont fantastiques malgré un manque de réalisme dans l'anatomie des singes ou du lion. Mais on s'en fiche, celà participe au coté cartoon du film.


Sale bête!

Joe Johnston maîtrise particulièrement bien sa réalisation et met bien en valeur ses personnages ainsi que les effets spéciaux. Le montage est excellent ce qui fait que le film est très rythmé et ne faiblit jamais. Mais parlons un peu des acteurs. Outre une toute jeune et toute mignonne Kirsten Dunst, on note la performance de l'excellent Jonathan Hyde dans le rôle du père d'Allan mais surtout dans celui du chasseur Van Pelt. Ce dernier est ridicule mais jamais grotesque et constitue, pour moi, le personnage le plus fun du film.

Mais c'est surtout Robin Williams qui porte Jumanji sur ses épaules. Comme dans madame Doubtfire, l'acteur s'en donne à coeur joie et rend très drôle son personnage de rescapé de la jungle qui revient à la civilisation après 20 ans passés dans la jungle. Bonnie Hunt quant à elle rajoute la petite touche charmante nécessaire.

En résumé, Jumanji est un excellent divertissement d'aventures qui plaira à toute la famille sans exception.
Geoffrey Claustriaux

A propos de l'auteur : Geoffrey
Portrait de Geoffrey

Comme d'autres (notamment Max et Dante_1984), je venais régulièrement sur Horreur.net en tant que lecteur, et après avoir envoyé quelques critiques à Laurent, le webmaster, j'ai pu intégrer le staff début 2006. Depuis, mes fonctions ont peu à peu pris de l'ampleur.

Autres critiques

Le Projet Atticus
Autour du Docteur Henry West, un groupe de scientifiques américains a fondé un laboratoire expérimentant, dans les années 70, les capacités télékinésiques de certains patients. En 1976, le Projet Atticus va être confronté à de terribles phénomènes, dès l'arrivée d'une mystérieuse nouvelle patiente, Judith. Lorsque le found footage, dernier sous-genre horrifique en vogue au pays de l'Oncle Sam,...
His Name was Jason: Les 30 Ans de Vendredi 13
La saga des Vendredi 13 est un peu particulière puisque Jason, le tueur qui a fait sa renommée, n'apparaît pas dans le premier épisode (en tout cas pas de la manière dont tout le monde le voit aujourd'hui), ce qui ne manque pas de désarçonner les personnes qui s'attaquent seulement aujourd'hui aux aventures du "Gros". Mais il faut savoir qu'il y a 30 ans, quand...
Le Fantôme Vivant
Dans une sinistre demeure perdue au fin fond de la campagne anglaise, divers personnages se réunissent à l'occasion de la mort du propriétaire des lieux, l'étrange Henry Morlant. Le succès des premiers films d'épouvante des studios Universal aux Etats-Unis inspirent les producteurs européens qui, à leur tour, se projettent dans plusieurs projets du même genre. Le Fantôme Vivant , qui...
Hinamizawa: Le Village Maudit
En 1983, Keiichi emménage dans le petit village d'Hinamizawa. Au sein de son école et en compagnie de ses nouvelles amies, il apprend les étranges croyances locales et une malédiction qui semble se répéter tous les ans lors d'un festival. Bientôt, la fête approche et, avec elle, la mort risque de frapper à nouveau... Adapter un manga en jeu vidéo s'est déjà vu par le passé. Ghost in the shell,...
Skull
Si l'on ôtait les effets gores très réussis et le look ultra-classe du tueur, à mi-chemin entre Hitman et Skeletor , Laid to Rest premier du nom n'était finalement qu'un slasher très banal, en outre desservi par une réalisation parfois bancale. Il semblerait que Robert Hall en ait eu pleinement conscience puisqu'à l'occasion de cette suite, il a décidé de revoir sa copie et de...