Voir la fiche complète du film : Le Silence des Agneaux (Jonathan Demme - 1991)

Le Silence des Agneaux

Un excellent thriller glauque porté par un Anthony Hopkins époustouflant dans le rôle d'Hannibal Lecter.
Publié le 1 Janvier 2008 par JulienVoir la fiche de Le Silence des Agneaux
10
Tueur en série Prison

L’agent spécial du FBI, Clarice Starling (Jodie Foster), enquête sur un serial killer surnommé « Buffalo Bill » (Ted Levine). Sur les conseils de son supérieur, Jack Crawford (Scott Glenn), elle va proposer au docteur Hannibal Lecter (Anthony Hopkins), un serial killer sous les verrous, de l’aider dans son enquête en échange d’une remise de peine…

Le film est l’adaptation d’un roman de l’écrivain Thomas Harris. Cependant, il est intéressant de rappeler que Le Silence des Agneaux n’est en fait que le second volet d’une trilogie entamée avec Dragon Rouge (adapté une première fois au cinéma par le réalisateur Michael Mann en 1986 dans Manhunter puis par Brett Ratner en 2002) et terminée par Hannibal (adapté au cinéma en 2001 par un Ridley Scott alors peu inspiré).

Le Silence des Agneaux est un thriller absolument remarquable. Ma critique risque donc d’être assez courte étant donné que je n’ai quasiment aucun reproche particulier à faire envers le film de Jonathan Demme…

D’un point de vue technique, c’est un sans faute : une réalisation inspirée qui sait mettre en valeur à merveille décors et acteurs (voir les entrevues entre Starling et Lecter), des décors glauques à souhait (les prisons de Lecter en particulier) et une musique envoûtante (composée par le grand Howard Shore, responsable des scores épiques de la trilogie du Seigneur des Agneaux de Peter Jackson) qui participe à l’ambiance générale du film avec brio.
Du côté du casting… que dire ? Anthony Hopkins confirme qu’il est un grand acteur et sa prestation dans le film aura marqué les esprits de millions de personnes. Il possède une présence incroyable et chaque scène au cours desquelles il intervient est à la fois terrifiante et fascinante. Hopkins est secondé par une Jodie Foster tout simplement parfaite dans le rôle de cette jeune inspectrice, à peine sortie des bancs de l’académie, profondément marqué par un passage douloureux de son enfance. Le reste de la distribution est du même calibre et on saluera les prestations intéressantes de Scott Glenn (Jack Crawford), Anthony Heald (le docteur Chilton) et Ted Levine (Jame « Buffalo Bill » Gumb).

L’intrigue est passionnante et l’on suit avec un plaisir non dissimulé l’enquête de l’agent spécial du FBI, Clarice Starling, aux trousses d’un tueur en série insaisissable. La relation entre Starling et le docteur Hannibal Lecter est à la fois troublante, ambiguë et émouvante. On retrouve un peu le syndrome de l’infirmière qui tombe amoureuse de son malade transcendée d’une manière remarquable. En ce qui concerne le tueur en série « Buffalo Bill », il est évident que ses agissements sanglants font référence (tout comme le Psychose de Hitchcock et le Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper) aux crimes abominables perpétrés par un certain Edward Gein, un fermier qui, entre 1954 et 1957, dans le comté de Plainfield dans le Wisconsin, tua des femmes pour leur arracher des lambeaux de chair mais aussi prélever leur organes génitaux. A noter qu’un très bon film lui est entièrement consacré : Ed Gein, tout simplement !

Le Silence des Agneaux est donc définitivement un thriller prenant et sans doute l’une des meilleures réalisations de Jonathan Demme. Un thriller qui réserve quelques moments de frissons et quelques effets sanglants discrets mais tout à fait saisissants.
Malgré la médiocrité de Hannibal et de Dragon Rouge, les producteurs croient toujours en Hannibal Lecter. Et en effet, est annoncé pour 2005 : The Lecter Variations, qui nous dévoilerait l’enfance de Lecter...

Autres critiques

Elysium
Sous la houlette de Peter Jackson, le remarqué (et remarquable) District 9 révéla en 2009 un cinéaste talentueux : Neill Blomkamp. En se basant sur son propre court-métrage, il était parvenu à nous offrir une oeuvre de science-fiction à la fois originale et à la portée percutante. Comme si cela n'était pas suffisant, la réalisation disposait d'une force graphique peu commune évoquant les...
Sinister
Auteur d'un best-seller il y a dix ans de cela, Ellison Oswalt est depuis en quête d'un nouveau succès marquant. Endetté, il emménage avec sa femme et ses deux enfants dans une maison dans laquelle d'odieux meurtres ont été commis. A mesure qu'il commence ses investigations pour son nouveau roman à sensation, Ellison découvre dans le grenier de la demeure un vieux Super 8 et des...
Grizzly : le Monstre de la Forêt
L'été n'amène pas cette année que des campeurs dans un grand parc national américain. En effet, deux jeunes femmes sont attaquées mortellement par un gigantesque grizzly. Suite au décès d'une employée, le responsable de la sécurité, Michael Kelly (Christopher George), et son équipe décident de livrer un combat sans merci à cet animal géant doté d'un appétit féroce ! Même s'il a toujours été...
Conjuring 2 : Le cas Enfield
Rompu au cinéma de genre depuis les prémices de la saga Saw , James Wan s’est très vite montré un réalisateur curieux et talentueux, n’hésitant pas à lâcher certaines franchises pour en créer d’autres. Si Insidious s’est révélé d’une étonnante constance au fil de ses différents opus, Conjuring redonnait ses lettres de noblesse aux films d’épouvante et de...
Maléfique
La belle au bois dormant est sans aucun doute l’un des contes les plus populaires et connus. Entre le célèbre dessin animé de Disney, un ballet, un album de musique ou les apparitions des personnages en tant que guest-stars ( Shrek 3 ou Once upon a time ), l’histoire ne cesse de se perpétuer pour un public principalement jeune, mais pas seulement. Aussi, la volonté de produire une adaptation live...