Le Cauchemar de Dracula (Terence Fisher - 1958)

Le Cauchemar de Dracula
Horror of Dracula / Dracula
Réalisateur : Terence Fisher
Votre note : Aucun(e)
9.21053
Moyenne : 9.2 (19 votes)
Drakula halála
Dracula
Dracula
La Fille de Dracula
Le Fils de Dracula
Spaceways
Four Sided Triangle
Le Monstre
Frankenstein s'est echappé
La Marque
Le Redoutable Homme des Neiges
La Revanche de Frankenstein
Le Chien des Baskerville
La Malediction des Pharaons
Les Deux Visages du Dr. Jekyll
The Man who Could Cheat Death
Les Etrangleurs de Bombay
Les Maîtresses de Dracula
La Nuit du Loup-Garou
Le Spectre du Chat
Hurler De Peur
Le Fascinant Capitaine Clegg
Le Fantôme de l'opéra
Le Baiser Du Vampire
Paranoiaque !
L'Empreinte de Frankenstein
Les Maléfices de la Momie
Gorgone: Déesse de la Terreur
Meurtre par procuration
Dracula
La Déesse de Feu
L'Invasion des Morts-Vivants
Raspoutine: le Moine Fou
La Femme Reptile
Les Sorcières
Dracula : Prince des Ténèbres
Dans les Griffes de la Momie
Dracula au Pakistan
La Reine des Vikings
Frankenstein Créa la Femme
Les Monstres de l'espace
Les Vierges de Satan
Dracula et les Femmes
La Déesse des Sables
Alerte Satellite 02
Castle Of Dracula
Le Retour de Frankenstein
Les Horreurs de Frankenstein
Quand les dinosaures dominaient le monde
Les Nuits de Dracula
Une Messe pour Dracula
Les Cicatrices de dracula
Vampire Lovers
Dracula contre Frankenstein
Les Sévices de Dracula
Lust for a Vampire
Comtesse Dracula
Dr. Jekyll and Sister Hyde
La Momie Sanglante
La Fille de Jack l'Eventreur
Le Grand amour du comte Dracula
Le Cirque des Vampires
Dracula 73
Demons of the Mind: Les Démons de l'Esprit
Sueur Froide Dans La Nuit
Dracula et ses Femmes Vampires
Du sang pour Dracula
La Légende des 7 vampires d'or
Les Temps Sont Durs pour Dracula
Dracula vit toujours à Londres
Frankenstein et le Monstre de l'Enfer
Capitaine Kronos: Tueur de Vampires
Une Fille pour le diable
Docteur Dracula
Dracula
Dracula
La Maison de tous les Cauchemars
Histoires Singulières
Dracula
The Mark of Dracula
Dracula: Pages tirées du Journal d'une Vierge
Dracula: Entre l'Amour et la Mort
Beyond the Rave
The Dead Undead
Laisse-moi entrer
Dracula: l'Amour Plus Fort Que la Mort
Wake Wood
La Locataire
Dracula: The Vampire and the Voivode
Terror of Dracula
Dracula: Reborn
Dracula : le véritable
La Dame en Noir
Dracula
Creep Creepersin's Dracula
Dracula
Dracula 2012
Dracula: The Dark Prince
Dracula : The Impaler
Les Ames Silencieuses
Dracula Untold
The Sins Of Dracula
La Dame en Noir 2 : L'Ange de la Mort
Dracula: Reborn
Dracula l'Éternel
Dracula Bloodline

Synopsis

Après "Curse of Frankenstein" en 1957, la Hammer film nous offre sa version du roman de Bram Stoker, version très libre mais néanmoins une des meilleures.

Le Cauchemar de Dracula

Anecdotes

Suite au succès inattendu de Frankenstein s'est échappé (1957), il parut logique aux studios Hammer de renouveler l'expérience en s'attaquant à une autre figure de l'âge d'or hollywoodien, le mythique comte Dracula.

Dans cette nouvelle adaptation, on retrouve une même volonté de redonner une crédibilité au personnage, un même soin esthétique associant la couleur à l'horreur, la même équipe de comédiens, puisqu'à un Peter Cushing toujours aussi convaincant en savant résolu, on oppose à nouveau un Christopher Lee encore plus terrifiant au naturel. C'est d'ailleurs à ce dernier que l'on doit sans doute la plus grande surprise: débarrassé de son horrible maquillage du film précédent, le comédien réussit le tour de force de créer l'épouvante par sa seule présence menaçante. À la fois charmeur et vorace, l'aristocrate racé suscite de troubles angoisses, mêlées de secrètes tentations. Réduisant ses apparitions au minimum, le scénario prend d'ailleurs un soin jaloux à maintenir le spectateur dans un état d'attente perpétuelle, tout comme les personnages de Lucy et Mina, victimes consentantes, guettant leur visiteur nocturne avec la même impatience qu'un amant. Audacieuse, tant sur le plan thématique (la forte charge érotique), que sur le plan visuel (le traumatisme de certaines scènes chocs, alors totalement inédites), cette nouvelle relecture du roman de Stoker ne manqua de marquer durablement les esprits, suscitant une longue série de suites et une influence sur le cinéma fantastique au niveau mondial.

Bien que devant sa notoriété internationale au personnage de Dracula, l'acteur Christopher Lee ne consentira à l'incarner une deuxième fois que sept ans plus tard, dans Dracula, prince des ténèbres (1965) du même Terence Fisher. Malgré son titre mensonger, il n'apparaît pas dans le deuxième film de la série, Les Maîtresses de Dracula (1959). Le cachet perçu pour son rôle, plutôt modeste (700£, soit 1 360$ U.S.), permit tout de même à Christopher Lee de s'offrir une Mercedes d'occasion. Totalement aveuglé par ses lentilles de contact, Christopher Lee manqua plusieurs fois ses prises durant le tournage.

Dans la séquence finale, c'est à Peter Cushing que vint l'idée de se jeter sur les rideaux pour les arracher, contre celle, plus banale, de les tirer pour dévoiler le soleil, comme le prévoyait le script.

Scénario : Jimmy Sangster , Bram Stoker
Musique : James Bernard
Durée : 82 min.
Appartient à la série :
Sortie France : 04 Février 1959
Sortie US :
Budget : 81,000 £

DVD & Blu-Ray

Critiques Spectateurs

Le premier d'une longue série de films avec Christopher Lee dans le rôle de Dracula. Malgré un très léger manque de rythme et les apparitions distillées au compte-goutte du vampire (ce qui est frustrant mais stratégique), ce "Cauchemar de Dracula" se pare d'excellents atouts esthétiques : cadres,...Lire la suite

Voici donc le premier film de dracula de la Hammer pour une version trés trés libre du roman de Bram Stoker,on prend les mêmes personnages mais l'histoire n'a pas grand-chose à voir,à part quelques similitudes... Si le scénar est un peu illogique,il n'en demeure pas moins divertissant pour autant,...Lire la suite

Film indispensable pour tous fan de fantastique, le film avec Frankenstein s'est échappé qui a lancé la Hammer, mais bon je n'apprend rien à personne (je l'espère bien). La décoration et l'ambiance générale du film est super, les acteurs fidèle à eux même, pour 1958 c'est assez impressionnant, pour...Lire la suite

Pas mon préféré des Dracula avec Mr Lee mais il faut bien avouer que ça en jette toujours autant. Sa première apparition les yeux injectés de sang et les canines qui dégoulinent restent un souvenir impérissable. Et puis la présence seule de Peter Cushing suffit à rendre ce film génial. La Hammer...Lire la suite

Après l'énorme succès (surprise) de Frankenstein s'est échappé (aux Etats-Unis le film fait plus d'entrées que Le Pont de la rivière Kwaï !) le studio Hammer se penche sur une autre figure célèbre du fantastique, Dracula. Il s'agit en fait de la troisième adaptation du roman de Bram Stocker, après...Lire la suite